Comment publier vos données spatiales sous forme de données ouvertes?

August 20, 2015

Votre organisation vient tout juste de décider de rendre ses données spatiales accessibles à la communauté des données ouvertes afin qu’elles soient davantage exploitées. Cet événement de grande importance permettra à des « étrangers » d’utiliser vos données spatiales précédemment secrètes à des fins utiles, mais il soulève la question suivante : en tant que gestionnaire des SIG, comment publierez-vous vos données ouvertes afin que le plus grand nombre de gens possible en bénéficient de manière optimale?

Le mouvement des données ouvertes a pris naissance il y a plusieurs années, et en 2013, le gouvernement du Canada et ses partenaires du G8 ont signé la Charte du G8 sur les données ouvertes, selon laquelle les données gouvernementales sont ouvertes par défaut. Cette charte a pour but de rendre les gouvernements plus responsables en mettant leurs données à la disposition de quiconque souhaite les examiner.

La charte stipule également que les données ouvertes peuvent être utilisées sans restriction dans n’importe quelle application créée par un utilisateur. Une telle mesure stimule la créativité et l’innovation en autorisant le recours aux données ouvertes pour le bien social et économique dans des applications commerciales ou non.

Des gouvernements de partout au Canada ont adopté les données ouvertes pour de nombreuses raisons et rendent désormais une foule de renseignements accessibles au public. Les données géospatiales figurent parmi les types de jeux de données couramment publiés. Bon nombre de provinces et de municipalités ont commencé à publier leurs données géospatiales couche par couche. Certaines d’entre elles ont ouvert la plupart de leurs fonds de données géospatiales, tandis que d’autres n’ont publié que quelques couches jusqu’à présent.

Par exemple, le gouvernement fédéral a mis en place un portail de données ouvertes pour les données fédérales. La majorité des provinces ont aussi leur site de données ouvertes, comme l’Ontario, la Colombie-Britannique et le Québec. Beaucoup d’administrations municipales possèdent également un tel site, notamment Vancouver, Toronto, Ottawa et Halifax.

Parcourez cette carte des sites municipaux et régionaux de données ouvertes dans l’ensemble du Canada. Pour voir une collection de sites de données ouvertes comprenant des sites internationaux, consultez cette liste.

Mais comment faire pour publier vos données géospatiales? Est-ce une tâche colossale ou une simple formalité? Quel est le meilleur moyen pour maximiser la visibilité et l’utilisation de vos données géospatiales ouvertes?

Offrir vos données géospatiales à la communauté des données ouvertes peut être une tâche facile ou difficile, selon la manière dont vous l’abordez. Par exemple, le portail de données ouvertes du gouvernement fédéral repose sur un logiciel appelé CKAN qui traite différents formats de fichiers, y compris les formats de données spatiales.

Un autre exemple est le site Web de la Municipalité régionale d’Halifax, qui est fondé sur la solution ArcGIS Open Data. Cette dernière permet à Halifax d’utiliser la plateforme ArcGIS pour donner au public un accès libre à ses données faisant autorité.

Halifax a configuré son site Web en fonction de ses propres critères d’aspect et de convivialité. Le public peut s’en servir pour faire des recherches par sujet ou emplacement, télécharger des données dans de multiples formats et afficher des données sur une carte interactive ou dans un tableau.

Apprenez-en davantage sur ce site de données ouvertes en lisant l’article suivant d’ArcNorth News : Halifax Improves Access to Public Data with ArcGIS.

Il existe de nombreux outils technologiques permettant d’offrir des données ouvertes, et beaucoup d’organisations canadiennes l’ont déjà fait. Dès que votre organisation décide de passer à l’acte, vous pouvez facilement et rapidement mettre ses données entre les mains du public.

Article précédent
Pleins feux sur les infrastructures de données spatiales – août 2015
Pleins feux sur les infrastructures de données spatiales – août 2015

Quelles sont les dernières nouvelles au sujet de GeoAlliance Canada? Quelle municipalité régionale canadien...

Article suivant
Pleins feux sur les infrastructures de données spatiales – juillet 2015
Pleins feux sur les infrastructures de données spatiales – juillet 2015

Que signifie l’Analyse de la conjoncture du secteur canadien de la géomatique et étude sur la valeur pour l...