L’émergence du rôle des SIG dans les technologies opérationnelles (TO) et dans leurs mises en œuvre

July 13, 2017

Les technologies opérationnelles sont en train de s’imposer dans le domaine de surveillance des actifs, remplaçant de plus en plus les systèmes manuels et analogiques. Un élément essentiel au succès des technologies opérationnelles est la localisation précise de chaque actif déployé. Découvrez en quoi les SIG et les SIG web d’entreprise sont de précieux outils de gestion des systèmes opérationnels.

Quiconque fait partie de la communauté SIG ou SIG web connaît bien les TI, c’est-à-dire les « technologies de l’information ». Le terme TI réfère à tout système ou technologie servant à stocker, récupérer et transmettre différents types de données numériques. Dans le même ordre d’idées, un SIG est un système permettant aux utilisateurs de visualiser, d’interroger, d’analyser et d’interpréter les données spatiales ou géographiques afin de comprendre les relations et les tendances.

Les TI et les SIG sont liés depuis toujours. En réalité, le succès et l’efficacité d’un système d’information géographique reposent sur une solide infrastructure TI. Plus précisément, les SIG web nécessitent une infrastructure de calcul et de communication moderne et fiable pour offrir un rendement optimal.

Dans la communauté géospatiale, on parle de plus en plus des « technologies opérationnelles » ou TO. Elles servent à surveiller et à gérer un actif ou un système grâce à un contrôle direct de l’équipement (p. ex. : valve d’eau, commutateur électronique, feu de circulation, etc.).

Les technologies opérationnelles sont utilisées pour contrôler divers systèmes dans une foule de domaines. L’Internet des objets et les SIG web y sont intimement liés.

Les TO sont généralement utilisées dans les secteurs suivants : services d’électricité, réseaux de distribution d’eau et transports. Elles jouent un rôle fondamental dans le développement de réseaux interactifs, de villes et de voitures intelligentes. Certains les considèrent comme une innovation radicale, transformant les entreprises modernes et reléguant aux oubliettes l’ancienne infrastructure et les flux de travaux opérationnels.

Après avoir donné un aperçu des TO, abordons le rôle des SIG. En quoi les SIG sont-ils essentiels au succès d’une stratégie de TO?

C’est simple. Si vous voulez ouvrir une valve d’eau, couper une partie du réseau électrique ou modifier la durée de feux de circulation, vous devez être absolument sûr d’intervenir sur l’équipement voulu, à l’endroit voulu. En matière de localisation, le SIG est un outil indispensable. Les SIG sont en pleine expansion, depuis la mise en œuvre des nouveaux systèmes de TO au moyen d’un réseau de communications, comparativement aux anciens qui dépendaient de câbles et étaient activés manuellement à l’aide d’un bouton ou d’un interrupteur.

De nos jours, les TO mises en œuvre fonctionnent par processus entièrement automatisés et sont configurées comme un système asservi, c’est-à-dire un système qui envoie une commande et qui surveille ce qui se produit afin de confirmer le résultat. Cependant, il faut se demander : qu’arriverait-il si la commande était envoyée au mauvais endroit? Le système pourrait-il détecter cette erreur? Cette dernière risque-t-elle d’entraîner des perturbations ou une situation d’urgence?

Les systèmes de TO doivent à tout prix être intégrés au système d’information géographique de l’entreprise. Celui-ci doit contenir des renseignements à jour portant non seulement sur les emplacements, mais aussi sur l’entretien des équipements, les travaux de construction et les mises en service/hors service. Imaginez un instant qu’un employé d’un service ferroviaire ou qu’un système de TO commande à un aiguillage de rail de changer de position, sans d’abord vérifier l’itinéraire des trains ou si des travaux sont prévus. Il faut comprendre toute l’importance du rôle des SIG dans les technologies opérationnelles.

Les systèmes de rail sont dotés de capteurs et de positionneurs pour assurer la gestion du réseau ferroviaire. L’utilisation d’équipement de TO le long des rails est essentielle pour optimiser la performance.

La gestion des TO peut être assez complexe lorsque différentes entreprises sont responsables du réseau, de l’équipement ou de l’infrastructure. Mis à part les processus d’interopérabilité et de partage de données, il faut s’assurer d’avoir une bonne gouvernance et de respecter les accords juridiques relatifs aux procédures, afin de se conformer aux exigences des TO.

Si votre entreprise utilise des TO pour gérer des réseaux, la circulation ou l’électricité, assurez-vous de surveiller de près et d’optimiser leur intégration au SIG de votre entreprise afin de tirer parti de l’ensemble des données disponibles.

Ce billet a été écrit en anglais par Gordon Plunkett et peut être consulté ici.

Article précédent
Lectures intéressantes concernant les IDS – juillet 2017
Lectures intéressantes concernant les IDS – juillet 2017

Les SIG contrôlent les dépenses en infrastructures. Les importantes questions à la Conférence des utilisate...

Article suivant
Lectures intéressantes concernant les IDS – juin 2017
Lectures intéressantes concernant les IDS – juin 2017

Comment l’application d’unités écologiques marines (UÉM) d’Esri transforme-t-elle la manière dont nous comp...