Le rôle des IDS dans la démocratisation des données et des services géospatiaux

May 13, 2019

La démocratisation des données géospatiales et des services géoréférencés constitue un moyen efficace pour les gouvernements de fournir en ligne aux intervenants de l’information géospatiale. Le développement de cartes et d’applications web prend de l’ampleur à mesure que les gouvernements commencent à constater l’immense avantage, la vaste portée et la grande valeur économique de la prestation de données et de services géospatiaux en ligne. Lisez ce blogue pour découvrir l’importance des IDS pour le succès de la mise en œuvre et du fonctionnement de la présence en ligne d’un gouvernement.

La démocratisation des données et des services gouvernementaux se poursuit depuis quelques années et se répand de plus en plus dans le monde géospatial. Mais que signifie la démocratisation des données et des services géospatiaux? Il s’agit essentiellement d’un principe de mise en œuvre de système qui stipule que les données ou le service doivent être accessibles à toute personne qui le souhaite, d’où le terme « démocratisation ». En ce qui concerne les données, ce concept cadre avec la notion de « données ouvertes », que le gouvernement fédéral canadien définit comme des données structurées qui sont lisibles par machine, qui sont librement partagées et qui peuvent être utilisées et réutilisées sans restriction. Pour les services, ce principe couvre généralement le concept de guichet libre-service sur le web, rendu très populaire par le phénomène des achats en ligne dans le secteur commercial.

Les gouvernements se montrent prudents à l’égard de la mise en œuvre de nouvelles technologies, de sorte qu’ils sont rarement les premiers à adopter les récentes innovations. Toutefois, sous la direction du gouvernement fédéral, des sites de données ouvertes donnant accès à des données géospatiales ont fait l’objet de mises en œuvre réussies à de nombreux paliers de gouvernement. Les données géospatiales ouvertes présentent de nombreux avantages :

  • elles stimulent l’innovation dans les secteurs public et privé;
  • elles réduisent la création coûteuse de données en double;
  • elles favorisent la réutilisation des données géospatiales existantes;
  • elles rentabilisent les investissements dans les données visant la mise au point de produits de consommation et commerciaux;
  • elles soutiennent la recherche fondée sur des données probantes;
  • elles abaissent le nombre et le coût des traitements de demandes de données et d’information.

Les données ouvertes du gouvernement sont habituellement publiées sur un site web ouvert où les utilisateurs peuvent télécharger autant de fichiers qu’ils le souhaitent. L’on fournit ces données ouvertes dans de nombreux formats géospatiaux populaires et familiers qui facilitent leur intégration dans le système commercial ou scientifique de l’utilisateur.

La Ville de Brampton a élaboré et exploite un site de données public ouvert qui propose sa collection de données ouvertes, laquelle se divise en plusieurs catégories sélectionnables.

Les gouvernements passent maintenant à la démocratisation des services géospatiaux. Cette tendance veut que les cartes et les applications web deviennent facilement accessibles au plus grand nombre de personnes possible. Les gouvernements fournissent maintenant aux citoyens de nombreux types de cartes et d’applications aux fins d’utilisation immédiate, y compris des applications comme la visualisation des zones inondables, la localisation des installations des administrations municipales, la fourniture d’informations sur la circulation routière, etc. Ces services géospatiaux sont encore plus faciles à utiliser que les données ouvertes, car l’utilisateur n’a besoin que d’un navigateur web et n’a pas à s’occuper de télécharger des fichiers ni à connaître leurs formats.

Les cartes et les applications web sont un moyen facile pour les gens d’interpréter les données afin d’accélérer la prise de décision, de cibler des occasions ou simplement d’obtenir des renseignements. L’objectif de la démocratisation des services géospatiaux est de permettre à quiconque d’utiliser les données, en tout temps et sur n’importe quel appareil, sans restriction d’accès et avec un risque minime d’interprétation erronée des résultats.

Du point de vue du gouvernement, cette innovation se nomme la démocratisation des services; du point de vue des citoyens, il s’agit d’apporter une composante spatiale à la société. Mais peu importe la perspective choisie, si le service est de grande qualité, les citoyens et les organismes consulteront ces sites web géospatiaux et géoréférencés en ligne et se fieront aux résultats obtenus.

Ces sites deviennent parfois très populaires (voire viraux), notamment lorsqu’une agence gouvernementale publie des renseignements officiels lors de situations d’urgence, par exemple, un feu de forêt, des inondations, un tremblement de terre ou des événements météorologiques extrêmes. Lors du déploiement de services en ligne (en particulier les services d’urgence), ces derniers doivent être entièrement extensibles afin d’éviter que des gens se voient refuser l’accès en raison de serveurs surchargés.

L’une des raisons pour lesquelles la démocratisation des services fonctionne si bien est l’omniprésence d’Internet et l’accès des citoyens aux technologies pour s’y connecter. La plupart des citoyens possèdent un ordinateur, une tablette ou un téléphone cellulaire pour consulter les services web en ligne. Une autre explication de l’efficacité des services est que les IDS ont évolué au point où la fourniture de données et de services géospatiaux représente maintenant un simple complément à une infrastructure de données spatiales existante.

Voici un exemple d’un service de cartes web provenant de la Plateforme géospatiale fédérale (PGF) du gouvernement du Canada représentant une carte commémorative des noms et des emplacements géographiques proposés en l’honneur de héros canadiens ayant perdu la vie dans différents conflits.

Voici quelques services de renseignements géospatiaux exemplaires offerts par différentes administrations et accessibles en ligne au grand public :

Au fil des ans, de nombreuses demandes ont été adressées aux différents ordres de gouvernement pour qu’ils fournissent plus d’information à leurs citoyens. Les administrations cherchent donc des solutions novatrices et efficaces pour informer la population sur divers sujets. Les cartes et applications web intégrées à l’infrastructure de données spatiales représentent un moyen simple, facile, fiable et accessible pour mettre des données à la disposition du grand public. Ces services proposent une solution pratique et populaire pour transmettre de l’information aux gens qui en ont besoin ou qui le souhaitent.

La démocratisation des services web géospatiaux et géoréférencés suivra son cours à mesure que les gouvernements constateront l’immense avantage, la vaste portée et la valeur économique de la fourniture d’applications et de cartes web. Votre organisme gouvernemental transmet-il déjà de l’information au moyen d’applications et de cartes web géospatiales? Si ce n’est pas le cas, pourquoi pas?

Ce billet a été écrit en anglais par Gordon Plunkett et peut être consulté ici.

Article précédent
Lectures intéressantes sur les IDS – Mai 2019
Lectures intéressantes sur les IDS – Mai 2019

Les Lectures intéressantes sur les IDS mettent en vedette des articles instructifs sur les infrastructures ...

Article suivant
Pleins feux sur les infrastructures de données spatiales – Avril 2019
Pleins feux sur les infrastructures de données spatiales – Avril 2019

Lisez ce billet de blogue d’Esri Canada pour vous renseigner sur les nouvelles, les données et les produits...

Demeurez à jour grâce au blogue d’Esri Canada.

Abonnez-vous