Les données géospatiales ouvertes au Canada : Qui les utilise et pourquoi?

February 24, 2016

Où en est la publication de données ouvertes au Canada maintenant que le mouvement est amorcé depuis environ cinq ans? Un sondage de 2015 révèle que les programmes de données ouvertes ont gagné en popularité partout au pays. Lisez ce billet de blogue pour avoir une meilleure idée des personnes qui utilisent activement les données ouvertes au Canada, des programmes de données ouvertes et de leurs répercussions. Ce billet fait partie de notre série sur les données ouvertes, qui explore la publication libre de données publiques ainsi que son lien avec la technologie SIG.

Ce billet fait partie de notre série sur les données ouvertes, qui explore la publication libre de données publiques ainsi que son lien avec la technologie SIG.

À l’approche d’événements tels que la Journée internationale des données ouvertes en mars et le Sommet canadien sur les données ouvertes en avril, il est temps de penser à ce que vous et votre organisation pouvez faire pour prendre part à l’effort mondial. Vous pourriez peut-être devenir fournisseur, producteur, éditeur ou même défenseur des données ouvertes. Mais pourquoi vous donneriez-vous la peine de participer à l’effort? Que pouvez-vous en retirer?

Grâce aux progrès technologiques, le monde a entamé une période d’innovation et de changement rapides sans précédent. De nombreux dirigeants politiques et chefs de file de l’industrie sont conscients de l’importance accrue des données et de la connectivité pour tirer le maximum de la révolution numérique en cours.

Pendant que l’économie numérique canadienne poursuit sa croissance, le Canada fait de son mieux pour assurer un leadership en matière de données ouvertes et de gouvernement ouvert. Après le début du mouvement des données ouvertes au Canada il y a environ cinq ans, il semble que tous les ordres de gouvernement publient avec succès leurs données au profit de la collectivité.

Mais comment pouvons-nous savoir où nous en sommes?

On a récemment publié sur le portail du gouvernement ouvert un aperçu des données ouvertes au Canada, qui découle d’un sondage mené en 2015 auprès des provinces et territoires. Ce sondage visait à étudier les principales caractéristiques des programmes de données ouvertes de chaque administration, la façon dont les gens utilisent les données ouvertes et ce vers quoi nous nous dirigeons. Les résultats du sondage indiquent que les programmes de données ouvertes ont gagné en popularité partout au Canada, et l’aperçu donne une meilleure idée des personnes qui utilisent activement les données ouvertes au pays, des programmes de données ouvertes et de leurs répercussions.

Selon le sondage, le gouvernement fédéral, cinq gouvernements provinciaux et un gouvernement territorial (c’est-à-dire sept administrations sur quatorze) ont des portails et des programmes de données ouvertes. La majorité de ces administrations utilisent une licence ouverte, ce qui permet aux gens de réutiliser librement tous les renseignements sans restriction.

Le sondage révèle un grand besoin de données ouvertes, car le commentaire qui revient le plus souvent est la demande pour plus de données. Il démontre également que les données ouvertes sont utiles à un vaste éventail de groupes et d’activités.

Qu’en est-il des données géospatiales ouvertes?

Les données géospatiales figurent en tête de la dernière des trois catégories de jeux de données les plus téléchargés (Services améliorés, Transparence accrue et Pratiques opérationnelles novatrices). De plus, bon nombre des applications les plus populaires fondées sur des données ouvertes canadiennes appartiennent au domaine géospatial.

Du côté des points à améliorer, les personnes qui ont répondu au sondage ont indiqué vouloir des normes communes, des ressources pour aider les gens à trouver plus facilement des données de plusieurs sources gouvernementales et du soutien quant à la meilleure façon de mettre en œuvre des programmes de données ouvertes.

Est-il probable que les données géospatiales ouvertes continuent de figurer parmi les données les plus téléchargées? Tout porte à croire que oui.

La popularité de l’informatique mobile fait en sorte que les gens se demandent toujours ce qui se passe autour d’eux. À quelle heure arrivera le prochain autobus? Pourquoi la circulation est-elle aussi lente? Où se trouve le café ou le guichet automatique le plus près? On devient beaucoup plus efficace lorsqu’on connaît les services à proximité ou les routes à éviter pour aller quelque part. Il n’est pas surprenant que les gens utilisent de plus en plus les données géospatiales ouvertes pour créer des applications montrant des trajets en temps réel, l’emplacement des commerces d’aliments sains ou les dépenses gouvernementales.

D’autres applications de localisation permettent de répondre à des questions telles que : Qu’y a-t-il sur ma ferme? Pour qui ont voté les gens près de moi? Combien d’élèves fréquentent l’école de mon quartier? Citons comme autre exemple les cartes communautaires canadiennes d’Esri Canada, qui renferment une grande proportion de données géospatiales ouvertes.

Compte tenu des nombreux avantages des données ouvertes, il est temps d’envisager d’ouvrir les données géospatiales de votre organisation afin de contribuer à l’économie numérique du Canada. Les prochains événements sur les données ouvertes sont d’excellentes sources de renseignements supplémentaires qui peuvent vous aider à prendre une décision éclairée quant à la meilleure façon de faire progresser le mouvement des données ouvertes.

Article précédent
Pleins feux sur les infrastructures de données spatiales – février 2016
Pleins feux sur les infrastructures de données spatiales – février 2016

Quel impact économique ont les données ouvertes? Pour quelle raison Gartner prévoit-il l’extinction des pol...

Article suivant
Lectures intéressantes concernant les IDS – janvier 2016
Lectures intéressantes concernant les IDS – janvier 2016

Quelles étaient les cartes canadiennes figurant au palmarès des 100 cartes interactives exceptionnelles de ...