Nouveautés sur les données du Modèle numérique d’élévation haute résolution de RNCan?

June 11, 2018

Ressources naturelles Canada (RNCan) a publié un grand nombre d’ensembles de données contenant des données numériques d’élévation à haute résolution pour certaines régions du Canada. Les données d’élévation ont d’abord été recueillies à l’aide d’une variété de capteurs, dont un LiDAR, et de l’imagerie stéréoscopique. RNCan a créé plusieurs produits de données d’élévation standards et les a publiés sur le site fédéral de données ouvertes. Découvrez la qualité de ces données, qui sont maintenant faciles à obtenir, à utiliser et à manipuler; elles pourraient vous être utiles lors de vos prochains projets.

Ressources naturelles Canada (RNCan) a publié des produits de données du Modèle numérique d’élévation à haute résolution (MNEHR) sur le site fédéral de données ouvertes. Ces produits comprennent des modèles numériques d’élévation (MNE), des modèles numériques de terrain (MNT) et des modèles numériques de surface (MNS).

Ces données du MNEHR peuvent être utilisées pour de nombreuses applications, y compris le rendu des visualisations 3D, la cartographie des zones inondables, les études hydrologiques, les cartes de relief, les survols en animation 3D, la planification urbaine, les projets d’ingénierie, la correction de la photographie aérienne ou des images satellitaires, la rectification du terrain dans l’imagerie radar, la modélisation des avalanches ou des glissements de terrain, ainsi qu’une foule d’autres applications.

Les MNE sont des ensembles de données qui sont souvent négligés dans les projets SIG, mais ils sont maintenant plus accessibles en ligne et sont aussi faciles à utiliser que toute autre couche de données SIG.

En quoi ces trois modèles de données d’élévation diffèrent-ils les uns des autres? Les différences sont subtiles, mais notables. Un MNS est un profil de la surface la plus haute au-dessus du sol, ce qui comprend les toits, le couvert forestier, les bâtiments et tout ce qui est au-dessus du niveau du sol. Dans un MNE, les objets au-dessus du sol sont enlevés par traitement, et le produit final est également connu sous le nom de modèle de sol nu. Certains experts considèrent qu’un MNT est l’équivalent d’un MNE, mais un MNT ne reflète pas que l’altitude du terrain. En fait, les données d’un MNT sont composées de trois ensembles de données, soit l’altitude, la pente et l’orientation du terrain. Cependant, si vous avez les données d’élévation du terrain (MNE), vous pouvez facilement créer les données de pente et d’orientation du terrain. Tous ces ensembles de données sont en format matriciel, et les valeurs moyennes de l’altitude, de la surface, de la pente ou de l’orientation du terrain se trouvent dans chaque cellule matricielle.

Les produits du MNEHR de RNCan récemment publiés sont offerts à une résolution d’un mètre ou de deux mètres et sont projetés selon le système de coordonnées UTM NAD83 (SCRS) et la zone UTM correspondante. Les ensembles de données avec résolution de 1 m couvrent une superficie de 10 km x 10 km, tandis que les ensembles de données avec résolution de 2 m couvrent une superficie de 20 km x 20 km. Les ensembles de données provenant des zones nordiques et arctiques du Canada n’offrent que des jeux de données de MNS, avec résolution de cinq mètres et système de coordonnées en projection stéréographique polaire par référentiel géodésique WGS84. Tous les produits du MNEHR sont référencés au Système canadien de référence altimétrique de 2013 (CGVD2013), désormais la norme de référence en matière d’altitudes et d’élévations sur le territoire national.

Bon, fini les détails techniques. Examinons de plus près les deux ensembles de données d’élévation. J’ai d’abord choisi une région située au sud-ouest de Peterborough en Ontario, puis j’ai téléchargé un des fichiers de MNE pour le charger dans une scène d’ArcGIS Pro, comme le montre la figure ci-dessous. Remarquez que les données d’élévation sont géocodées, de sorte que l’image se superpose à l’endroit exact sur la carte.

MNE d’une région située au sud-ouest de Peterborough en Ontario. Les données d’élévation sont représentées par une image matricielle en tons de gris, où les teintes foncées indiquent une élévation inférieure et les teintes pâles, une élévation supérieure.

ArcGIS Pro peut traiter les données d’élévation de différentes manières. Chacun de ces processus crée une nouvelle couche de données qui peut servir à approfondir l’analyse ou à publier les données sous forme de carte web.

Étapes représentées de gauche à droite et du haut vers le bas : 1) Téléchargement des données d’élévation 2) Courbes de niveau 3) Ombrages 4) Reliefs 5) Exposition et 6) Pente.

Cette image montre la couche d’ombrage agrandie jusqu’à une résolution presque complète.

Comme nous l’avons déjà mentionné, les données du MNEHR provenant de Ressources naturelles Canada ont une résolution d’un mètre. De cette façon, on peut clairement faire apparaître les routes, les fossés, les cours d’eau, les étangs et d’autres éléments difficiles à observer sur une photographie aérienne ordinaire.

Une vue en perspective des données altimétriques de pente calculées par ArcGIS Pro. Notez que les zones sombres indiquent des routes à faible pente et les zones claires, à forte pente. Cette façon de visualiser les données d’élévation permet de distinguer facilement de nombreuses entités géographiques.

En résumé, les données d’élévation haute résolution couvrant l’ensemble du territoire canadien sont publiées en ligne par RNCan sous forme de données ouvertes. Il est possible de consulter ces données et de les charger dans ArcGIS Pro, de les visualiser et de les traiter de diverses manières pour convenir à votre application. Profitez gratuitement de ces données d’élévation haute résolution dans vos applications actuelles, ou jetez-y un coup d’œil pour les utiliser dans votre prochain projet.

Ce billet a été écrit en anglais par Gordon Plunkett et peut être consulté ici.

Article précédent
Lectures intéressantes sur les IDS – Juin 2018
Lectures intéressantes sur les IDS – Juin 2018

Les Lectures intéressantes concernant les IDS sont une collection d’articles sur les infrastructures de don...

Article suivant
Pleins feux sur les infrastructures de données spatiales – Mai 2018
Pleins feux sur les infrastructures de données spatiales – Mai 2018

Pleins feux sur les infrastructures de données spatiales d’Esri Canada regroupe nouvelles, données, produit...