Quel est le rôle des données ouvertes dans les IDS?

January 16, 2019

L’amélioration continue des services géospatiaux de votre organisation dépend de la disponibilité accrue et de l’utilisation efficace des données ouvertes. Ce billet de blogue fait valoir que les infrastructures de données spatiales (IDS) sont une composante essentielle de votre stratégie de données ouvertes, lesquelles sont peu pratiques si elles ne sont pas soutenues par un cadre d’IDS. Lisez la suite pour savoir pourquoi les IDS sont essentielles à l’utilisation efficace des données ouvertes, y compris comment ces dernières peuvent être publiées dans un environnement d’IDS et comment certains sites web canadiens de classe mondiale fournissent des données ouvertes.

Comme vous le savez probablement déjà, les données ouvertes peuvent être librement utilisées, réutilisées et redistribuées par tout le monde. De nombreux gouvernements de tous les ordres fournissent la majeure partie de leurs fonds de données géospatiales sous la forme de données ouvertes. Le Canada, en tant que nation, a de très bons antécédents en matière de communication de données ouvertes. D’après la dernière édition du baromètre des données ouvertes (selon des données de 2016), le Canada se classe au 2e rang, derrière le Royaume-Uni seulement, pour ce qui est de la fourniture de données ouvertes.

Pourquoi les données ouvertes sont-elles importantes pour le développement des IDS?

Selon le portail des données ouvertes du Canada, les données ouvertes présentent de nombreux avantages, tels que l’aide au développement de produits de consommation et commerciaux, l’accroissement de l’innovation, le soutien à la recherche et la promotion d’une prise de décision éclairée par les consommateurs de données. Bien que les données ouvertes soient un élément important pour procurer ces avantages, elles ne sont selon moi pas les seules, et c’est plutôt l’ensemble du cadre de l’IDS qui contribue à les obtenir.

L’IDS européenne (INSPIRE) a défini les principes des données FAIR (pour Findable, Accessible, Interoperable et Reusable) qui sont un ensemble de principes directeurs visant à rendre les données ouvertes trouvables, accessibles, interopérables et réutilisables. De mon point de vue, ce ne sont pas les données qui se rendent elles-mêmes trouvables, accessibles, interopérables et réutilisables, mais bien le cadre de l’IDS dans lequel elles sont fournies qui les rend conformes aux principes des données FAIR.

Le projet européen INSPIRE a développé le cadre de données ouvertes FAIR pour s’assurer que vos données ouvertes soient prêtes à être utilisées.

Ma question précédente aurait donc plutôt dû être formulée ainsi : pourquoi l’IDS est-elle si importante pour le développement de l’utilisation des données ouvertes? Ne vous méprenez pas, les données ouvertes sont très importantes pour une IDS, mais les données géospatiales ouvertes sans cadre d’IDS à l’appui sont presque entièrement inutiles.

Par conséquent, si vous disposez de données spatiales que vous pouvez fournir ou envisagez de fournir sous forme de données ouvertes, considérez votre IDS actuelle comme la technologie de base qui permettra à vos clients de faire bon usage de vos données ouvertes. Il ne faut que peu de temps et une technologie simple pour se lancer.

Par exemple, en utilisant votre abonnement ArcGIS Online et en identifiant des groupes ArcGIS Online de partage, vous pouvez rapidement mettre en place des sites web publics pour que les gens puissent facilement trouver vos données et les télécharger dans divers formats ouverts.

Il est facile de faire des recherches dans votre organisation ou dans le monde entier pour trouver des cartes, des applications et des données ouvertes qui pourraient vous être utiles.

Si vous voulez plus de services et de capacités pour fournir des données ouvertes, vous pouvez vous tourner vers ArcGIS Hub, une plateforme interactive pour organiser les personnes, les processus et les technologies. ArcGIS Hub est livrée avec des outils intégrés de création et de partage des événements directement sur les sites web Hub et votre application mobile Hub. Elle vous permet également de recueillir des commentaires à l’intérieur et à l’extérieur de votre organisation pour trouver ou créer de nouvelles solutions aux problèmes existants.

Bien que le gouvernement fédéral et la plupart des gouvernements provinciaux rendent des données ouvertes accessibles, ce sont surtout les administrations municipales qui travaillent d’arrache-pied pour mettre leurs données géospatiales à la disposition de leurs clients et de leurs citoyens sous forme de données ouvertes. La plupart des municipalités recueillent et conservent déjà des données pour leurs activités opérationnelles internes, mais elles trouvent également très utile de fournir ces données sous forme ouverte à d’autres fins.

La carte communautaire du Canada, qui est la composante canadienne de la carte topographique mondiale d’Esri, est un fond de carte économique et efficace que les organisations peuvent utiliser en ligne pour trouver des endroits et afficher leurs données spatiales. La carte communautaire du Canada est constituée en partie à l’aide de données ouvertes fournies par les gouvernements et d’autres organisations de tout le Canada.

La Ville de Brampton, par exemple, a mis au point son GeoHub afin de permettre aux utilisateurs de tirer parti de ses investissements dans ses données géospatiales. Le GeoHub offre les six façons suivantes d’exploiter ses données ouvertes :

  1. Exploration des données (exploration, filtrage et téléchargement des données);
  2. Visualisation des données (affichage de la carte);
  3. Analyses (affichage de tendances spatiales, combinaisons de données de différentes sources);
  4. Collaboration (établissement de liens avec d’autres citoyens);
  5. Création d’applications intéressantes (création de nouvelles applications sans code comme des cartes récits);
  6. Partage (intégration de données, de cartes ou d’analyses sur votre site web ou votre réseau social).

La page d’accueil du site GeoHub de Brampton montrant certaines des capacités et des données ouvertes qui sont disponibles.

Il existe de meilleures façons de rendre vos données ouvertes utilisables et utiles que de les publier simplement sur un site FTP poussiéreux. Votre organisation a fait un investissement important dans ses données géospatiales, alors pourquoi ne pas permettre aux utilisateurs de tirer parti de cet investissement et de maximiser l’utilisation de vos données.

Que vous soyez novice dans le domaine des données ouvertes ou un vétéran chevronné, il est important que vous jetiez un regard neuf sur votre cadre de fourniture de données ouvertes afin de voir si vous pouvez également exploiter vos investissements dans l’IDS pour tirer le meilleur parti des données ouvertes de votre entreprise. Vous devriez en faire votre principal projet pour 2019.

Ce billet a été écrit en anglais par Gordon Plunkett et peut être consulté ici.

Article précédent
Lectures intéressantes sur les IDS – Janvier 2019
Lectures intéressantes sur les IDS – Janvier 2019

Développez vos connaissances sur les infrastructures de données spatiales avec la collection d’articles du ...

Article suivant
Êtes-vous passé à ArcGIS Pro?
Êtes-vous passé à ArcGIS Pro?

ArcGIS Pro simplifie la fourniture de produits et de services géospatiaux. Découvrez pourquoi les utilisate...

Demeurez à jour grâce au blogue d’Esri Canada.

Abonnez-vous