ArcGIS Dashboards pour surveiller les risques de feux de forêt en Colombie-Britannique

July 15, 2020

David Hamilton, responsable du secteur de la sécurité publique d’Esri Canada, se penche sur l’utilisation d’ArcGIS Dashboards par le service de lutte contre les feux de forêt de la Colombie-Britannique pour tenir la communauté informée des risques d’incendie.

Mes fidèles lecteurs (ils se reconnaîtront) se souviendront du billet que j’ai publié à l’été 2018 dans lequel je racontais comment ma sœur et ma nièce avaient perdu leur maison, au nord de la Colombie-Britannique, dans le feu du lac Alkali. Dans les jours précédant la catastrophe, je surveillais la carte interactive des feux de forêt du service de lutte contre les feux de forêt de la C.-B. afin de veiller sur ma famille et de suivre la situation qui évoluait rapidement. Peu de temps après la publication de mon billet de blogue, le service de lutte contre les feux de forêt a mis en ligne un tableau de bord sur les feux de forêt en Colombie-Britannique. Ce dernier présente aux utilisateurs des analyses géographiques à l’aide de visualisations de données intuitives et interactives. L’application s’inspire d’une configuration de notre tableau de bord ArcGIS, que vous avez sans doute vu passer en visualisant des données sur la COVID-19.  

Après avoir vu dans l’actualité que la saison des feux de forêt est moins intense que prévu sur la côte ouest, j’ai décidé de consulter le tableau de bord sur les feux de forêt en Colombie-Britannique, qui recense jusqu’à maintenant un total de 176 feux dans la province. En comparaison, elle avait enregistré plus de 289 feux de forêt à pareille date en 2017.

Le principal avantage d’un tableau de bord consiste à offrir différents points de vue sur les données, en toute simplicité. Par exemple, j’étais curieux de savoir combien de feux de forêt sur les 176 étaient d’origine humaine. En sélectionnant « Suspected Cause » (cause présumée) dans le gadget du coin supérieur gauche, j’ai obtenu la ventilation des données : cette saison, 74,8 % des feux de forêt ont été causés par des activités humaines (soyez prudents, les amis). J’ai également pu approfondir les données et afficher la table d’attributs de la couche au bas de la carte.

Je me souviens qu’à l’été 2018, je cherchais avidement des renseignements sur le feu du lac Alkali, et la carte interactive des feux de forêt de la C.-B. avait répondu à mes questions. L’équipe enrichit continuellement son tableau de bord en y ajoutant des visualisations de données, ce qui en fait la source officielle de la province où trouver des données et des mises à jour sur les feux de forêt. Bravo au service de lutte contre les feux de forêt de la Colombie-Britannique pour son excellent travail!

Fournir aux gens du public les renseignements fiables et opportuns dont ils ont besoin, par souci pour leurs proches ou pour évaluer la proximité du danger, est un aspect essentiel de tout bon programme de gestion des urgences. C’est pourquoi le tableau de bord configurable est le pilier central de la nouvelle solution de gestion des opérations d’urgence d’Esri Canada. Celle-ci permet aux organisations de prendre des décisions éclairées au moment crucial. Cette collection d’applications vous permettra de :

  1. Modéliser les conséquences potentielles d’un événement
  2. Surveiller l’évolution des conditions
  3. Procéder à l’évaluation des dommages sur le terrain
  4. Communiquer le statut de l’événement et la localisation des équipes sur le terrain
  5. Fournir des présentations aux dirigeants
  6. Partager l’information avec le public

Visitez notre page web sur la solution de gestion des opérations d’urgence pour en apprendre davantage, et communiquez avec nous pour déployer vos propres applications de gestion des opérations d’urgence.

Ce billet a été écrit en anglais par David Hamilton et peut être consulté ici.

Article précédent
Deuxième billet de blogue de la série sur l’IAG : naissance et évolution de la technologie
Deuxième billet de blogue de la série sur l’IAG : naissance et évolution de la technologie

Voici la deuxième partie d’une série de billets de blogue sur l’intelligence artificielle géospatiale (IAG)...

Article suivant
Les SIG viennent en aide au Plan de relance économique municipale de l’UMQ
Les SIG viennent en aide au Plan de relance économique municipale de l’UMQ