Les aventures de David Brian avec les SIG

David Brian, enseignant à l’école Académie Ste Cecile International School, à Windsor, en Ontario, intègre les SIG à son enseignement depuis près de 20 ans. Découvrez comment il a exploité les SIG pour favoriser un apprentissage par projets et initier ses élèves à la notion d’espace.

David Brian enseigne la géographie à des élèves de 9e, de 11e et de 12e année de l’école Académie Ste Cecile International School. Voilà près de 20 ans qu’il utilise les SIG dans son enseignement afin d’encourager les élèves à en apprendre davantage sur leur communauté et le monde qui les entoure.

Il enseigne dans des écoles privées de Hong Kong et du Canada depuis 1987. Il a passé la majeure partie de sa carrière à enseigner la géographie, en plus d’assumer les grandes responsabilités inhérentes au poste de chef du département des sciences humaines et de coordonnateur du programme de premier cycle du baccalauréat international.

Nous avons commencé à collaborer avec David en 2016, lorsque nous l’avons présenté à Larisa Johnstone, une ambassadrice des SIG qui aide activement les enseignants du primaire et du secondaire à utiliser les SIG dans la région de Windsor. Dans le cadre d’une activité sur les communautés viables et durables, David a été invité à amener sa classe au bureau de la Ville de Windsor où travaille Larisa. Le groupe de planification a souligné l’importance des SIG dans la planification de parcs et de communautés viables et durables à Windsor. Larisa continue d’appuyer David et ses élèves dans leur utilisation des SIG.

À l’automne 2016, j’ai rencontré David lors de la Conférence des utilisateurs de Toronto. Les enseignants qui assistent à ces conférences sont enthousiastes, travailleurs et curieux de découvrir les nouveautés dans le domaine des SIG. Ils trouvent toujours des façons d’intégrer à leur enseignement ce qu’ils ont appris pendant la conférence.

Susciter l’intérêt des élèves n’est pas une mince affaire. C’est pourquoi David a recours à la technologie et à l’apprentissage par projets pour éveiller leur curiosité et les motiver à participer à leur apprentissage. À l’aide d’ArcGIS Online et d’ArcGIS Desktop, ainsi que d’outils de collecte de données tels que Survey123 for ArcGIS et Collector for ArcGIS, les élèves réalisent des projets qui leur permettent d’explorer divers sujets figurant au programme d’enseignement de l’Ontario. L’utilisation des SIG est également un excellent moyen de sensibiliser les élèves à la notion d’espace et de développer leurs capacités de réflexion critique.

David a partagé avec nous quelques-uns des projets que ses élèves ont réalisés dans ses classes :

Un exemple de carte récit de l’étude d’impact sur le parc Ojibway.

Cette année, David planifie de travailler sur trois projets portant sur des enjeux actuels avec ses élèves. Ils comprennent :

1. Un projet de carte récit sur les réfugiés syriens

Les élèves de 12e année du cours d’enjeux mondiaux de David travailleront avec des adolescents réfugiés de la Syrie aux alentours de Windsor. Grâce à des cartes récits, ils documenteront le périple qui les a menés de leur pays d’origine au Canada. « Ce projet a un triple objectif », nous informe David. « D’abord, il s’agit de fournir un journal numérique aux adolescents syriens afin qu’ils documentent leur périple et puissent le partager avec leur nouvelle communauté, à la fois à l’école et avec les membres de leur famille étrangère. Le fait qu’ils ont vécu cette histoire constitue la mise en contexte la plus puissante pour la faire comprendre. Ensuite, il s’agit de présenter les géotechnologies aux Syriens comme le parfait outil d’apprentissage et de partage pour eux. Enfin, je désire offrir à mes élèves une occasion d’apprentissage contextuel sur la signification d’être un nouvel immigrant au Canada, en plus de leur montrer le pouvoir qu’ont les cartes récits d’aider ces personnes à s’intégrer à leur nouvel environnement. »

2. Un projet sur l’embourgeoisement de Détroit

Les élèves de 9e année du cours de géographie de David utiliseront Collector for ArcGIS afin d’amasser des données de terrain sur la transformation rapide des quartiers de Détroit. Ils créeront ensuite une carte récit pour présenter les découvertes figurant sur leur rapport d’enquête.

3.  Un projet sur les villages des communautés autochtones dans le comté d’Essex avant l’arrivée des Européens

Les élèves de 11e année du cours de géographie de David amasseront des données pour créer une carte sur les villages des communautés autochtones dans le comté d’Essex avant l’arrivée des Européens. Ils effectueront des recherches sur les emplacements des villages et créeront une carte avec leurs résultats, en regardant à la fois les données principales et les données secondaires. Lorsque les villages seront cartographiés, ils feront des recherches sur les facteurs déterminant leur emplacement, puis ajouteront ces attributs à la carte. Les élèves exploreront aussi le concept de réconciliation dans le contexte actuel, en rencontrant la bande de Caldwell dans le comté d’Essex.

David s’est engagé à rendre l’apprentissage amusant et à offrir des occasions à ses élèves de développer des compétences qui ont de la valeur dans le monde réel. Cela se traduit dans les projets qu’il conçoit. Il est un enseignant passionné qui met en lumière des questions importantes que les élèves doivent étudier.

« Je crois en l’apprentissage par l’expérience, et je le pratique avec conviction. C’est important pour moi de faire sortir mes élèves et mes collègues de la salle de classe et de fournir une plateforme contextuelle à la matière à transmettre, en plus d’accroître la sensibilisation à la notion d’espace en cours de route. » La passion de David pour l’apprentissage par l’expérience lui a valu la reconnaissance du European Council of International Schools : ECIS, qui lui a remis le prix de l’éducation internationale alors qu’il travaillait dans une école privée de Hong Kong accréditée par cette organisation.

Nous sommes constamment à la recherche d’enseignants inspirants comme David, afin de les présenter. Veuillez communiquer avec nous pour partager votre histoire.

Ce billet a été écrit en anglais par Angela Alexander et peut être consulté ici.

Article précédent
Commencer l’année du bon pied pour les services publics – mettre l’accent sur ce qui importe
Commencer l’année du bon pied pour les services publics – mettre l’accent sur ce qui importe

Découvrez les projets d’Esri en 2018. Brian Bell partage sa vision de l’évolution des modèles de service pu...

Article suivant
Quel projet SIG web lancerez-vous en 2018?
Quel projet SIG web lancerez-vous en 2018?

Les plateformes SIG web et ArcGIS aident les organisations à tirer profit de la technologie SIG. Planifiez ...