Comment une meilleure veille géographique aide les entreprises à faire face à la COVID-19

March 27, 2020

La pandémie de COVID-19 va changer (et change déjà) la manière de faire des affaires dans le monde entier. Dans ce billet de blogue, Matthew Lewin examine comment la technologie de localisation peut améliorer la résilience des entreprises et les aider à faire face aux incertitudes de la crise actuelle.

La pandémie de COVID-19 est une crise mondiale d’une ampleur sans précédent. Il s’agit avant tout d’une urgence de santé publique, mais la menace qui pèse sur les entreprises n’en est pas moins réelle.

Des magasins ont fermé ou suspendu leurs activités. Des travailleurs ont été licenciés ou contraints de réduire leurs heures de travail. Les clients sont confinés. Plus rien n’est vraiment comme avant. Et cela devrait durer encore un moment.

Les dirigeants doivent se poser deux questions existentielles : Comment survivre dans une telle période de turbulence? Et comment se rétablir dans un monde où la distanciation sociale, l’auto-isolement et l’aplatissement de la courbe pourraient faire partie de la réalité à long terme?

Une chose est sûre : la technologie et les données feront partie des réponses. Notamment la technologie de localisation. Étant donné la diversité régionale de la pandémie, il est essentiel de comprendre les conditions commerciales dans leur contexte géographique pour pouvoir élaborer une stratégie d’adaptation. Ce que vous faites dans une communauté peut ne pas fonctionner dans une autre. C’est vrai maintenant, et ce le sera encore plus à l’avenir.

Dans ce billet de blogue, je décris des manières d’utiliser la technologie de localisation pour améliorer la résilience des entreprises et aider ces dernières à faire face aux incertitudes de la crise de la COVID-19.

Tactiques à court terme

La priorité des entreprises, pour les 90 prochains jours, est la survie. Alors que les dirigeants s’adaptent à l’impact de la COVID-19, ils se concentrent à juste titre sur la protection de la main-d’œuvre, la stabilisation de la chaîne d’approvisionnement, la mise en confiance des clients et le maintien des liquidités financières. Ce sont des actions essentielles, mais leurs résultats peuvent être décevants si elles ne sont pas menées à la lumière de connaissances géographiques suffisantes.

Comment la technologie de localisation peut être utile :

Protection de la main-d’œuvre

La santé et la sécurité des employés sont des priorités absolues en temps de crise. En raison de la nature hautement contagieuse du coronavirus, la plupart des entreprises ont mis en place des mesures de distanciation sociale, telles que des stratégies de travail à domicile. Il est d’ailleurs probable que vous lisiez ceci dans une sorte de bureau à domicile.

Les dirigeants se sont aussi concentrés sur des procédures visant à empêcher la propagation parmi ceux qui ne travaillent pas dans un bureau, par exemple, le service sans contact et les directives de distanciation physique. Parmi les autres mesures de protection sur le lieu de travail, citons l’interdiction de voyager, la fermeture des bureaux et des installations, la rotation des quarts et les stratégies de communication centralisées. Dans l’ensemble, on met l’accent sur le bien-être des employés et la communication ouverte, tout en maintenant un semblant de productivité.

La technologie de localisation peut être utile à divers égards. Les plateformes de communication régionales sont un exemple éloquent de cas d’utilisation dans ce contexte. Les entreprises mettent en place des portails en ligne, adaptés à leur région, pour partager des cartes, des applications et du contenu relatifs à la santé et à la sécurité du personnel. Le secteur public regorge d’exemples d’utilisations de telles plateformes. Il n’y a aucune raison pour que les entreprises ne puissent pas faire de même.

D’autres possibilités sont envisageables, notamment :

  • l’utilisation de solutions de localisation sur des appareils intelligents (ou éventuellement intégrés dans des vêtements) pour suivre et surveiller les interactions sociales et envoyer des alertes;

  • le recours au géorepérage pour définir des limites spatiales applicables aux équipes de terrain et alerter un superviseur lorsqu’une équipe franchit ces limites.

Stabilisation de la chaîne d’approvisionnement

Les entreprises se rendent rapidement compte des lacunes de leur chaîne d’approvisionnement. La plupart d’entre elles s’efforcent de surmonter les perturbations immédiates de l’approvisionnement et de garantir leurs niveaux de stocks. Plus précisément, elles peuvent imposer des limites d’achat pour certains produits, négocier un statut prioritaire auprès de leurs fournisseurs et expéditeurs, et établir rapidement des relations avec de nouveaux fournisseurs afin de trouver des solutions d’approvisionnement de rechange.

La technologie de localisation offre les possibilités suivantes pour contribuer à la stabilisation de la chaîne d’approvisionnement :

  • l’utilisation des cartes régionales de l’exposition aux risques pour prévoir où les perturbations de l’approvisionnement sont probables;

  • l’utilisation des cartes des itinéraires pour repérer les meilleurs emplacements où réserver des capacités de fret;

  • l’établissement de stratégies de rationnement des produits fondées sur les habitudes de dépenses locales afin de limiter le stress sur la demande.

Engagement du client

Les entreprises doivent rester en contact avec leurs clients pendant une crise. À certains égards, la COVID-19 est pour elles comme un exercice de service à la clientèle et de communication. Les meilleures entreprises adopteront une approche proactive et ciblée, et tiendront leurs clients informés de leur situation. Les plus avant-gardistes, plus particulièrement celles dont les produits et services sont offerts dans des lieux physiques, établiront de nouveaux canaux « sans contact » avec les clients.

Voici quelques exemples des possibilités offertes par la technologie de localisation pour soutenir l’engagement des clients :

  • des réductions de prix régionales pour promouvoir des offres de produits et de services adaptées aux préférences, aux caractéristiques démographiques et à la demande locales;

  • le suivi des livraisons et la mise à jour des délais de service par les prestataires tels que les entreprises de services publics et de logistique.

Liquidité financière

En raison de l’impact écrasant engendré par la distanciation sociale et les perturbations de la chaîne d’approvisionnement, les entreprises doivent accéder à des fonds de roulement pour payer leurs factures et demeurer à flot. Elles recourent à toute une série de mesures, notamment des licenciements, et l’obtention de sursis de paiement auprès des fournisseurs et d’aides financières gouvernementales. Elles emploient tous les moyens à leur disposition pour maintenir leur stabilité financière.

Voici, par exemple, ce que permet la technologie de localisation pour contribuer à dégager des liquidités financières :

  • le repérage des actifs à coût élevé et à faible marge par région afin de cibler les possibilités de fermeture, de suspension et de désinvestissement;

  • le ciblage dynamique des fournisseurs à bas prix et la création de modèles d’acheminement optimaux pour réduire les coûts de distribution.

Coordination centrale

Une crise de cette ampleur exige une réponse coordonnée de la part de tous les niveaux de gestion. Les meilleures pratiques en matière de résilience organisationnelle recommandent de mettre en place un ensemble d’équipes d’intervention interfonctionnelles, chacune étant dirigée par un cadre supérieur et se concentrant sur un aspect prioritaire de l’entreprise, plus particulièrement sur les domaines touchés par la pandémie. L’ouverture des flux d’information et la rapidité de la prise de décision sont essentielles dans ce modèle. Les données doivent parvenir aux bonnes personnes et être exploitées rapidement.

Voici ce que la technologie de localisation peut offrir en la matière :

  • des tableaux de bord des menaces et des impacts peuvent montrer où des risques critiques pèsent sur l’entreprise, et indiquer quelles équipes utiliser pour coordonner une réponse. Il est par exemple possible d’associer les pénuries de main-d’œuvre, les retards d’expédition, les ruptures et excédents de stock et les plaintes des clients à des emplacements;

  • la technologie de localisation peut améliorer la capacité des entreprises à communiquer avec les équipes de crise ou le grand public sur des sujets clés, en utilisant des cartes récits et des tableaux de bord basés sur des données officielles.

Stratégies à long terme

Quelques mois de blocage économique seront difficiles, mais pas insurmontables. Les mesures de relance du gouvernement et le soutien des communautés aideront les entreprises à se remettre sur pied. Ce ne sera pas facile, mais nous y arriverons.

La grande question est de savoir comment les entreprises continueront à fonctionner si les mesures d’aplatissement de la courbe se prolongent pendant un an ou plus.

Les dirigeants se trouveront face à un avenir commercial très différent, où la distanciation sociale et les mesures de prévention de la propagation prévaudront pendant longtemps.

Un vaste exercice de réduction des risques est susceptible de se dérouler.

Les dirigeants seront contraints d’explorer de nouveaux modèles commerciaux qui minimiseront leur profil de risque. Il leur faudra donc atténuer les répercussions des perturbations à venir sur tous les plans, notamment ceux de la main-d’œuvre, des processus et des technologies.

Les innovateurs repenseront leurs entreprises pour qu’elles prospèrent dans un monde où les contacts sont limités. La technologie numérique, y compris la technologie de localisation, sera au premier plan.

Lieu de travail virtuel

De nombreuses entreprises envisageront de migrer leurs activités vers des plateformes en ligne. La collaboration numérique sera le thème dominant. La demande pour des outils de vidéoconférence et de collaboration partagés, comme Microsoft Teams et Zoom, est déjà en forte augmentation en raison de la poussée du travail à domicile.

La prochaine étape consistera à déployer la collaboration dans d’autres aspects de l’entreprise. Le personnel de terrain et les fournisseurs sont des cibles évidentes. C’est là que la technologie de localisation pourrait être d’une valeur inestimable. Les outils de planification et de gestion du travail qui prennent en charge l’établissement d’itinéraires, la planification du travail quotidien par zone géographique et les communications sur les populations sensibles en fonction de l’emplacement ont un grand potentiel.

Automatisation des activités

La migration des interactions de travail vers le domaine numérique est une étape, mais certains pourraient envisager leur élimination pure et simple. C’est ce que promettent depuis longtemps l’intelligence artificielle et l’automatisation. Étant donné la pression continue pour aplatir la courbe, les entreprises qui poursuivent une stratégie d’automatisation vont probablement accélérer leurs investissements.

Les meilleurs candidats à l’automatisation sont les flux de travaux de routine nécessitant une intervention humaine. Depuis l’émergence de la COVID-19, cela comprend en particulier les transactions sur papier, de personne à personne, qui sont de possibles vecteurs de contamination croisée. La technologie des chaînes de blocs de données d’emplacement peut s’avérer très utile dans ce contexte. Elle réduit considérablement les manipulations tout au long de la chaîne d’approvisionnement. Elle automatise les transactions de la chaîne de contrôle et garde une trace non seulement des échanges, mais aussi de l’endroit où ils se produisent. Ces capacités sont précieuses pour ceux qui ont besoin d’assurer le suivi des emplacements d’origine et de destination, comme les distributeurs alimentaires, les gestionnaires de parcs de véhicules et les fournisseurs d’équipements médicaux.

Regroupement des biens immobiliers

La poussée vers la virtualisation et l’automatisation pourrait entraîner une réduction des besoins en matière d’immobilier commercial, notamment en ce qui concerne les locaux à bureau. Dans une telle situation, l’analyse d’emplacement est un allié de taille. Elle permet aux entreprises d’élaborer des modèles prédictifs pour déterminer l’endroit le mieux adapté et le plus rentable pour ouvrir un bureau en fonction de divers facteurs : réduction des besoins en locaux, soutien au personnel à distance, adéquation de la main-d’œuvre locale, démographie de la clientèle et aspect logistique. L’analyse d’emplacement peut également servir à planifier de nouvelles utilisations de l’immobilier commercial, qui pourrait être adapté à la réalité post-COVID et transformé en de dynamiques villages et microcommunautés résidentielles.

Marketing personnalisé

La crise de la COVID-19 a une incidence sur le gagne-pain des gens, qui ont donc moins d’argent à dépenser. C’est un fait. Les entreprises devront se livrer une concurrence de plus en plus rude pour attirer les clients, et il sera essentiel de demeurer pertinent auprès de ces derniers.

L’hyperlocalisation peut être d’un grand secours en la matière. Des offres, des promotions et des rabais personnalisés et localisés peuvent aider les spécialistes du marketing à cibler les clients potentiels là où ils vivent. Cela est d’autant plus important que les clients se déplacent moins pour se conformer aux pratiques de distanciation sociale. Il est probable que les recherches « à proximité » sur Google augmentent en flèche. Les entreprises qui comprennent rapidement comment la COVID-19 a modifié les habitudes de dépenses locales peuvent proposer des offres plus pertinentes et mieux adaptées à leurs clients.


La crise de la COVID-19 perturbe tous les secteurs, dans tous les pays du monde. Ses répercussions se feront sentir pendant des années. C’est la durée de cette période d’incertitude qui contraint les dirigeants à agir dès maintenant pour consolider l’avenir de leur entreprise. Pour élaborer une réponse efficace, il est essentiel de comprendre les variations régionales des conditions commerciales. Ceux qui tirent parti des technologies de localisation et des analyses d’emplacements seront bien placés pour soutenir leur organisation pendant la crise et au-delà, quelle que soit la durée de celle-ci.

Pour en apprendre davantage sur la manière de repérer les possibilités offertes par la localisation au sein de votre entreprise, veuillez lire le point de vue géospatial.

Merci à Allen Williams, Earl Amankwah et Kelsey Davis pour leur contribution à cet article publié initialement sur LinkedIn.

Ce billet a été écrit en anglais par Matthew Lewin et peut être consulté ici.

Article précédent
Comment la veille géographique peut orienter votre marketing pendant la COVID-19
Comment la veille géographique peut orienter votre marketing pendant la COVID-19

Découvrez comment les entreprises répondent à la COVID-19 en utilisant la veille géographique pour adapter ...

Article suivant
Pourquoi les organisations ont-elles besoin d’une stratégie géospatiale?
Pourquoi les organisations ont-elles besoin d’une stratégie géospatiale?

Voici cinq raisons pour lesquelles les organisations doivent tirer parti de la veille géographique.