Application du mois : GeoHub de Kitchener

May 1, 2019

Plus besoin de vous rendre à la bibliothèque pour trouver de l’information sur votre communauté en fouillant dans des centaines de livres pour parcourir des milliers de pages, ou d’appeler votre mairie ou votre hôtel de ville pour obtenir ce petit élément d’information que vous cherchez. L’essor d’Internet et des données ouvertes a certainement facilité l’accès à l’information. Voyons comment la ville de Kitchener en Ontario fournit des données municipales accessibles avec l’application du mois de mai, GeoHub de Kitchener.

Les données ouvertes sont des ensembles de données pouvant être librement utilisées, réutilisées et redistribuées par tout le monde. Pour plusieurs, les données sont très précieuses. Elles peuvent représenter le gagne-pain d’une organisation et valent parfois des millions de dollars. Elles sont parfois même garantes de la sécurité de millions de personnes. Alors, qu’est-ce que le partage ouvert et gratuit des données permet réellement? Dans bien des cas, il s’agit d’une façon de soutenir l’engagement communautaire et d’améliorer la transparence et la responsabilité du gouvernement. Il favorise également l’innovation et la collaboration en permettant au public d’utiliser les données pour produire d’excellentes applications, cartes et analyses.

La ville de Kitchener se joint à près de 2400 organisations partout dans le monde partageant des données ouvertes grâce à la solution de participation communautaire d’Esri, ArcGIS Hub. Avec un total de 128 ensembles de données, GeoHub de Kitchener rend l’information accessible non seulement aux spécialistes des SIG, mais aux gens de tous les milieux également. Qu’il s’agisse de données de base comme les routes et les rivières à l’emplacement des arénas dans la ville, GeoHub déborde d’ensembles de données spatiales et non spatiales utiles à toutes sortes de gens.

Exemple de galeries de données que vous pouvez explorer dans le GeoHub de Kitchener.

Les données ouvertes sont un élément important des pratiques démocratiques de tout gouvernement. L’accès libre et gratuit des données améliore la transparence et peut contribuer à gagner la confiance du public. L’efficience et l’efficacité des services gouvernementaux peuvent également être améliorées par la mise en place de pratiques avec données ouvertes en regroupant celles-ci et en assurant leur qualité.

ArcGIS Hub peut sembler être un simple site contenant des données, mais il est beaucoup plus que cela. Sa véritable valeur réside dans sa capacité d’aller au-delà des données ouvertes pour permettre la collaboration entre le gouvernement, ses partenaires et, plus particulièrement, sa population.

GeoHub de Kitchener rend la collaboration avec les municipalités environnantes rapide et facile. La Ville a constaté que ses résidents aimaient travailler ensemble au-delà de leurs frontières individuelles et a conclu des ententes pour relier leur site de données ouvertes aux données des villes voisines de Waterloo et de Cambridge, ainsi qu’à la région de Waterloo.

Et il n’y a pas que les résidents qui profitent de cette collaboration. Les données ouvertes accessibles par l’intermédiaire d’ArcGIS Hub favorisent un échange d’informations bidirectionnel. Les données étant mises à la disposition du public, les gens ont la possibilité de visualiser celles-ci sous forme de cartes, d’effectuer des analyses et de créer des applications qui permettent à d’autres personnes d’utiliser ces données et ces analyses.

Kitchener profite ensuite de la création d’applications. Le GeoHub de Kitchener comprend une bibliothèque des sciences citoyenne qui présente les applications développées par les résidents à l’aide des données mises à disposition dans le Hub. Emplacement des arbres fruitiers, réurbanisation et cartes de croissance intelligente dans la ville sont des exemples de ce sur quoi le public a travaillé en utilisant les données de la municipalité.

La bibliothèque des sciences citoyenne présente les contributions du public ayant utilisé les données de GeoHub.

J’ai moi-même passé beaucoup de temps à explorer la bibliothèque d’applications et à parcourir les différentes applications qui utilisent les cartes récits d’Esri, Web AppBuilder et Operations Dashboard pour ArcGIS. Les applications sont superbes en plus d’être super fonctionnelles!

Si vous êtes résident de Kitchener, vous trouverez des renseignements précieux comme les zones de collecte des feuilles qui vous indique quand les feuilles seront ramassées dans votre secteur à l’automne. La carte récit des parcs présente tous les parcs, terrains de jeux, sentiers et terrains de sport de la ville. Elle comprend même un localisateur, qui vous permet d’entrer votre emplacement pour afficher les parcs et les installations à proximité.

Comme je me rends au travail en voiture chaque jour, je trouve l’application de fermetures de routes très utile. J’aimerais pouvoir utiliser quelque chose comme ça pour planifier mon propre trajet au travail! Ce que je préfère toutefois, c’est le très fluide Operations Dashboard pour les permis de construction en cours. Il indique l’emplacement des permis de construction, ainsi que des images du nombre total de permis, des permis délivrés par année, de la valeur de la construction et du type de permis. Il est dynamique, et les statistiques changent pour refléter l’étendue de la carte. Son utilisation est vraiment intéressante et il s’agit très certainement d’un service à valeur ajoutée pour les citoyens, car l’application les aide à avoir un aperçu du développement de leur ville.

Ce tableau de bord montre les permis de construction en cours à Kitchener.

Je suis très enthousiaste à l’idée que beaucoup d’organisations différentes adhèrent à l’idée des données ouvertes. Ses avantages sont perçus à la fois par le public et par l’organisme facilitateur. En tant que spécialiste des SIG, je trouve vraiment formidable de voir que toutes ces données sont disponibles dans des formats faciles à utiliser. Cela rend notre travail tellement plus facile!

Découvrez ce qu’il y a de nouveau dans le GeoHub de Kitchener.

Découvrez-en plus sur ArcGIS Open Data et ArcGIS Hub et consultez le site d’ArcGIS Open Data au Canada.

Ce billet a été écrit en anglais par Mingsze Ho et peut être consulté ici.

Article précédent
Votre guide pour les transformations de systèmes de référence dans ArcGIS Online (Partie 2)
Votre guide pour les transformations de systèmes de référence dans ArcGIS Online (Partie 2)

Découvrez quelle est la transformation de système de référence requise pour projeter vos données dans ArcGI...

Article suivant
Votre guide pour les transformations de systèmes de référence dans ArcGIS Online (Partie 1)
Votre guide pour les transformations de systèmes de référence dans ArcGIS Online (Partie 1)

Découvrez quelle est la transformation de système de référence requise pour projeter vos données dans ArcGI...