Esri permet de mettre en œuvre une collaboration interorganisationnelle essentielle à Toronto Water

June 12, 2020

Les services d’eau ne fonctionnent pas en vase clos. Les fournisseurs doivent planifier et gérer des actifs intégrés dans un écosystème d’infrastructures assurant des fonctions essentielles, y compris pour les secteurs de la construction et de la fabrication. Pour remplir leur mandat, ces fournisseurs doivent absolument connaître l’emplacement de leurs actifs, mais aussi comprendre comment ils sont liés les uns aux autres et comment ils s’articulent au sein de l’infrastructure et des opérations d’autres services et organismes, notamment en matière de transport.

Toronto Water, une division de la Ville de Toronto, est un des plus grands fournisseurs de services publics d’eau potable, d’eaux usées et d’eaux pluviales en Amérique du Nord. Elle sert plus de 3 millions de résidents et d’entreprises, compte environ 1 700 employés, et fonctionne dans un environnement hautement réglementé. L’organisation assure la maintenance et l’entretien d’actifs d’une valeur approximative de 28 milliards de dollars, comprenant notamment les éléments suivants :

  • 4 usines de traitement de l’eau et 4 usines de traitement des eaux usées;
  • Environ 6 000 km de conduites principales;
  • 4 100 km de conduites d’égout sanitaire;
  • 5 000 km de conduites d’égout pluvial;
  • 1 400 km de conduites d’égout unitaire.

L’organisation accorde une importance stratégique au service à la clientèle et s’est engagée sur des critères d’excellence et de fiabilité pour la distribution de l’eau dans une ville qui semble être constamment en construction. Les SIG sont utilisés essentiellement dans deux services, soit le service de distribution et de collecte et le service de gestion des infrastructures hydrauliques, pour des besoins liés aux opérations et à la planification, respectivement.

Lorsque des organisations tierces réalisent des projets dans la ville, Toronto Water doit savoir comment ses actifs et ses clients seront touchés. Metrolinx est un organisme de la Couronne qui veille à la gestion et à l’intégration du transport routier et du transport collectif dans les villes de Toronto et de Hamilton et dans leurs banlieues. À Toronto, l’organisme construit actuellement un corridor de système léger sur rail (SLR) qui parcourt la ville : la ligne Eglinton Crosstown. Il s’agit d’un vaste projet de construction qui croise les infrastructures hydrauliques en place. Sans une collaboration proactive entre les deux organisations, la fiabilité de l’acheminement de l’eau le long de l’axe de construction pourrait être compromise, par exemple si les équipes heurtaient par inadvertance une conduite principale.

Le défi

Toronto Water utilise des solutions d’Esri depuis 10 ans. Au départ, le service de gestion des infrastructures était responsable du système d’information géographique (SIG). Cette réalité tenait à des impératifs de planification plutôt que d’exploitation. Dans ce contexte, les services responsables des opérations dépendaient du service de planification des infrastructures pour assurer une veille géographique. Inversement, le service de planification n’avait pas accès aux informations les plus récentes. Il en découlait une connaissance des activités peu optimale et des délais dans la numérisation des relevés de modifications et des plans de récolement.

Pour le projet de la ligne Eglington Crosstown, Toronto Water a compris la nécessité d’améliorer ses capacités de collaboration tant à l’interne qu’avec des partenaires externes tels que Metrolinx. Les actifs de Toronto Water sont déplacés temporairement ou définitivement pour accueillir les activités de construction du SLR. Cependant, les nouveaux emplacements doivent être enregistrés et communiqués à l’interne et à l’externe pour assurer la continuité du service et prévenir les dommages. Ces changements touchant les actifs n’étaient pas systématiquement répertoriés et étaient souvent consignés dans des journaux de bord papier.

La solution

Les projets et les activités d’envergure nécessitent une connaissance précise et détaillée de l’emplacement des actifs et de leurs interconnexions. En bref, les organisations doivent pouvoir compter sur la veille géographique. Elles ont besoin d’un SIG. Par ailleurs, pour obtenir un portrait plus complet et plus précis de leur infrastructure et améliorer leur connaissance des activités, les organisations ont avantage à s’assurer d’une collaboration à l’interne entre les différents services. Idéalement, toutes les parties intéressées, des services de planification et des opérations en passant par les équipes sur le terrain, doivent pouvoir accéder et contribuer au SIG de l’organisation.

Afin d’améliorer la connaissance des activités, l’efficacité et la collaboration, Toronto Water a étendu la portée du SIG au-delà des services de planification et vers les services responsables des opérations, ce qui a été déterminant pour la coordination avec Metrolinx. Plus précisément, le service des opérations utilise le réseau géométrique d’Esri et des applications mobiles telles que Collector for ArcGIS pour gérer l’infrastructure liée au système léger sur rail Eglinton Crosstown. En outre, le service de distribution et de collecte a travaillé avec le personnel de terrain de Metrolinx et de Toronto Water pour numériser les changements apportés aux actifs et en assurer le suivi dans des couches cartographiques dédiées. Ces informations sont ensuite facilement partagées avec toutes les parties intéressées par l’intermédiaire d’ArcGIS Online.

« Le réseau géométrique a donné au service des opérations la capacité de définir les relations entre les actifs et le type d’interaction entre ces actifs, ainsi que d’exécuter des fonctions critiques comme le traçage en amont, l’isolement des vannes et les avis aux clients », note Arash Farajian, conseiller en politique, planification et projet à Toronto Water.

Parallèlement, des applications mobiles comme Collector permettent aux équipes de terrain d’alimenter le SIG de l’organisation avec des données en temps quasi réel. Ainsi, le service de planification compte sur des informations plus à jour, tandis que le service des opérations profite d’une meilleure connaissance des actifs.

Les résultats

Le réseau géométrique et les applications de terrain comme Collector ont amélioré la connaissance des activités de Toronto Water de même que ses capacités de coordination avec des partenaires comme Metrolinx. Le service des opérations dispose désormais d’une couche Metrolinx dédiée dans son SIG, ce qui lui permet de savoir où se trouvent ses actifs et comment ils seront touchés par la construction. Ainsi, le service peut prendre l’initiative d’identifier les actifs touchés et de planifier ses activités de façon à réduire au minimum les répercussions pour les clients. De plus, des tests d’interruption sont réalisés avant la construction pour déterminer quels clients seront touchés et les informer en conséquence.

La connaissance des activités de Toronto Water attribuable au SIG s’étend au-delà des équipes travaillant sur le projet de SLR Eglinton Crosstown. Si un bris de conduite principale se produit après les heures de bureau le long de l’axe de construction, les équipes d’urgence n’ont pas à se contenter de données anciennes et potentiellement inexactes. Elles peuvent accéder au SIG de Toronto Water et à sa couche Metrolinx pour évaluer précisément la situation et résoudre le problème efficacement.

De manière générale, les équipes de terrain peuvent maintenant contribuer au SIG de Toronto Water. Contrairement à l’époque où le service des opérations devait compter sur le service de planification pour gérer le SIG, les équipes de terrain contribuent désormais à améliorer l’exhaustivité des données SIG de Toronto Water grâce à des mises à jour quotidiennes sur les actifs réalisées à l’aide d’applications comme Collector.

Toronto Water a réussi à tirer parti de solutions d’Esri pour améliorer ses capacités de collaboration à l’interne et de coordination avec des partenaires. Ce faisant, l’organisme atteint son objectif stratégique qui consiste à fournir une eau d’excellente qualité et à assurer un service fiable à ses clients.

Article précédent
Les SIG viennent en aide au Plan de relance économique municipale de l’UMQ
Les SIG viennent en aide au Plan de relance économique municipale de l’UMQ

Article suivant
Toronto Water utilise des solutions d’Esri pour se rapprocher de ses clients
Toronto Water utilise des solutions d’Esri pour se rapprocher de ses clients

Cette étude de cas explore comment Toronto Water a tiré parti de solutions d’Esri pour atteindre son object...