Hayleigh Conway, ambassadrice des SIG, appuie l’éducation dans les T.N.-O.

May 16, 2018

L’ambassadrice des SIG du mois de mai est Hayleigh Conway, une spécialiste des SIG travaillant à Parcs Canada dans les Territoires du Nord-Ouest. Aventurière d’esprit, elle se passionne pour la promotion des SIG auprès des élèves de la maternelle à la 12e année. Découvrez comment elle a été initiée aux SIG et ce qu’elle fait pour soutenir leur utilisation dans les écoles du Grand Nord.

Hayleigh Conway est l’ambassadrice des SIG du mois de mai! Technicienne en géomatique travaillant pour Parcs Canada à Inuvik, dans les Territoires du Nord-Ouest, elle appuie l’utilisation des SIG dans l’éducation de la maternelle à la 12e année depuis 2015 en tant qu’ambassadrice des SIG et par son métier.

Hayleigh a étudié la géographie à l’Université de Guelph après avoir commencé une majeure en biologie marine. Son amour pour les SIG a commencé alors qu’elle travaillait au parc Algonquin. Elle a commencé comme préposée à la barrière du parc, où elle a vendu des permis pendant quelques saisons, puis elle est devenue technicienne adjointe en SIG. C’est alors qu’elle a créé des cartes pour le parc et pour des clients externes comme la Canadian Broadcasting Company et la Police provinciale de l’Ontario dans le cadre de nouvelles et de situations d’urgence. Ces projets de SIG pratiques l’ont incitée à poursuivre ses études au Centre of Geographic Sciences (COGS), où elle a obtenu un diplôme d’études supérieures en SIG.

Hayleigh est une adepte des cartes dotée d’un esprit aventureux!

Après avoir obtenu son diplôme, Hayleigh a participé au Programme Associate GIS Professional d’Esri Canada, dans le cadre duquel elle a travaillé dans divers services de l’entreprise, y compris celui du soutien technique, de la formation nationale, du marketing technologique et du milieu scolaire et de la recherche. Pendant ce temps, elle a commencé à œuvrer à titre d’ambassadrice des SIG en Ontario, où elle a visité des écoles et fait du bénévolat en tant que chef des Girl Guides. Elle a présenté les SIG à des élèves de la maternelle à la 12e année et aux Girl Guides en préparant des activités qui faisaient appel à la pensée spatiale et à la lecture de cartes. En tant que membre du personnel du groupe Milieu scolaire et recherche de 2015 à 2016, elle a acquis de l’expérience de travail auprès d’enseignants de la maternelle à la 12e année en les aidant à intégrer les SIG dans leur enseignement.

Son amour de la nature et de l’aventure l’a menée à son emploi de rêve dans le Nord du Canada, en mai 2017. Depuis, elle fait partie d’un groupe de Parcs Canada qui appuie la gestion collaborative de cinq sites de Parcs Canada avec des groupes autochtones. Les sites sont les suivants : le parc national Ivvavik, le parc national Aulavik, le parc national Tuktut Nogait, le site canadien des pingos et le lieu historique national Saoyú-Ɂehdacho. Elle apprécie le travail sur le terrain pendant l’été, qui exige des déplacements en canoë, en hélicoptère, en avion Twin Otter et à pied. Grâce à ce travail, Hayleigh a eu l’occasion d’observer une variété d’animaux sauvages, notamment des grizzlis, des bœufs musqués, des faucons pèlerins, des aigles royaux et des cygnes siffleurs. Les données qu’elle recueille sont utilisées pour divers projets de suivi en conservation, en science et en environnement.

Le reste de l’année, Hayleigh passe son temps à créer des cartes numériques et à utiliser les SIG pour prendre des décisions et résoudre des problèmes dans différents domaines du programme, comme la gestion des ressources culturelles, la sécurité des visiteurs, les relations externes, l’expérience du visiteur et la conservation des ressources. En étroite collaboration avec les groupes autochtones de la région, elle a récemment terminé une série de cartes sur chacun des sites de Parcs Canada qui indiquent les noms traditionnels des lieux en inuvialuktun.

Hayleigh Conway, fervente du camping et passionnée par la nature, adore faire des cartes. Ici, on la voit devant deux de ses créations cartographiques de noms de lieux traditionnels en inuvialuktun.

Au cours de sa première année à Inuvik, en 2017, elle a participé à l’organisation d’un événement GIS Day de quatre jours qui soulignait l’importance des cartes et des SIG. Il s’agissait d’un projet conjoint entre Parcs Canada, l’Institut de recherche Aurora, le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles et le Centre de géomatique des Territoires du Nord-Ouest. En collaboration avec l’Institut de recherche Aurora, Hayleigh a présenté un exposé à toutes les classes de quatrième, de cinquième et de sixième année de l’école primaire East Three. La directrice de l’école a commenté ses contributions : « Au cours de l’événement GIS Day, j’ai regardé plusieurs des enfants interagir avec les cartes-tapis géantes de Canadian Geographic; ils apprenaient tout en s’amusant beaucoup. Merci à votre équipe pour toutes les préparations consciencieuses qui ont permis que chaque activité soit pleine d’apprentissages et de plaisir! »

Hayleigh fait également partie du premier groupe des Girl Guides d’Inuvik où elle intègre les SIG dans les badges et les activités pour les filles. Jusqu’à présent, les Girl Guides ont exploré une carte récit des Girl Guides créée par elle et certains membres du groupe Milieu scolaire et recherche. Elles ont également examiné une carte-tapis géante de Canadian Geographic et appris comment utiliser une boussole. Le mois prochain, Hayleigh a le projet de créer une chasse au trésor à l’aide de Survey123 dans le cadre d’un voyage de camping afin de faire participer les filles à une activité de cartographie collaborative.

Récemment, Hayleigh nous a expliqué pourquoi il est important pour elle de participer à l’éducation en SIG. « Être ambassadrice SIG a été une expérience incroyablement enrichissante pour moi. Les enfants m’apprennent autant que je leur apprends. Je suis constamment impressionnée par leurs questions réfléchies, leur capacité à résoudre les problèmes et la rapidité avec laquelle ils maîtrisent les nouvelles technologies. Il est très important d’être conscient de l’espace; c’est encourageant de voir les enfants calculer la distance entre leur école et leur maison et présenter des cartes récits sur lesquelles ils ont travaillé tout au long du semestre. Je suis très enthousiaste à l’idée de participer à la formation des géographes de demain. C’est un plaisir d’apporter sa contribution à la communauté, surtout dans une petite ville aussi isolée. Dans les T.N.-O., les compétences géographiques revêtent une importance particulière. Quand les enfants sont en train de chasser ou d’explorer sur les terres, d’emprunter une route glacée, de faire de la randonnée dans le delta du Mackenzie ou de descendre la route Dempster jusqu’à Whitehorse, la capacité de lire une carte ou d’utiliser un appareil GPS est une aptitude essentielle. Nos routes sont très rares et les services de téléphone cellulaire le sont encore plus. Il y a aussi un certain sentiment de fierté quand on visite “le sud” et qu’on peut pointer un endroit sur une carte en disant : “J’habite là-bas, tout au nord!” ».

Pour l’avenir, Hayleigh envisage d’organiser une « excursion virtuelle » avec une enseignante de l’école Glen Echo à Hamilton. Cela permettra à l’enseignante et à sa classe de voir un site de Parcs Canada dans les Territoires du Nord-Ouest. Beaucoup d’élèves n’ont jamais quitté leur ville, et c’est une excellente façon de leur présenter d’autres régions du Canada. Grâce à cette expérience, ils peuvent comparer la géographie, la faune, la température, les routes et la taille de la population de leur ville à celles d’une ville des Territoires du Nord-Ouest. Elle espère pouvoir communiquer avec un plus grand nombre d’enseignants partout au Canada qui souhaitent voir en quoi la vie dans l’Arctique est différente par rapport à l’endroit où ils vivent. En novembre, Hayleigh compte participer à un autre événement GIS Day pour promouvoir l’utilisation des SIG dans les classes de la maternelle à la 12e année. Cette fois, elle aimerait faire participer un plus grand nombre d’organismes des Territoires du Nord-Ouest.

Hayleigh, continue l’excellent travail que tu fais dans le Nord! Nous avons hâte d’en savoir plus sur tes aventures de SIG avec les enseignants et les élèves d’Inuvik.

Si vous êtes enseignant dans les Territoires du Nord-Ouest, inscrivez-vous à un compte gratuit grâce à l’abonnement à ArcGIS Online pour les T.N.-O. Vous pouvez également demander des comptes pour vos élèves. Trouvez des ressources pour démarrer au k12.esri.ca/resourcefinder.

Si vous voulez communiquer avec un ambassadeur des SIG dans votre communauté, remplissez le formulaire de demande en ligne.

Ce billet a été écrit en anglais par Angela Alexander et peut être consulté ici.

Article précédent
Le récipiendaire d’une bourse d’études Ben Mitten est enthousiasmé par sa future carrière en SIG
Le récipiendaire d’une bourse d’études Ben Mitten est enthousiasmé par sa future carrière en SIG

Découvrez pourquoi Ben est passé des ressources humaines aux technologies forestières au Northern Alberta I...

Article suivant
Enseignants du primaire et du secondaire : participez au premier concours de cartes récits d’élèves
Enseignants du primaire et du secondaire : participez au premier concours de cartes récits d’élèves

Découvrez comment les élèves peuvent participer pour gagner l’un de nos trois grands prix, et comment les e...

Vous avez une question ou un commentaire?

Contactez-nous