Le GeoHub de Brampton en vedette au Sommet canadien sur les données ouvertes

July 11, 2017 Joy Chan

Le GeoHub primé de la Ville de Brampton permet aux résidents d’accéder facilement à des éléments d’information publics, comme les cartes de propriétés ou de pistes cyclables, ou encore les règlements relatifs au zonage. Il fait faire aux habitants et aux employés de la municipalité des économies extraordinaires en temps et en argent.

Au Sommet canadien sur les données ouvertes, le temps était à la pluie en cette soirée du 13 juin dernier, à Edmonton, quand le prix Open Data Rising Star (étoile montante des données ouvertes) a été présenté à la Ville de Brampton pour son portail GeoHub. Ce prix récompensait ce site exhaustif de données ouvertes créé avec la collaboration de plusieurs services de la Ville et lancé en août 2015.

« C’était génial de recevoir cet honneur à Edmonton, qui est bien connue comme Ville axée sur l’avenir parce qu’elle rend ses données accessibles », affirme Matt Pietryszyn, chef de l’équipe SIG et données ouvertes pour Brampton.

« Matt a été ravi quand il a gagné, et il a très humblement accepté le prix », explique Karen Stewart, responsable du secteur des solutions municipales à Esri Canada, qui se trouvait également à Edmonton en cette soirée. « Il faut mentionner que tous les lauréats se sont sentis honorés », ajoute-t-elle. Ils le méritent bien, étant donné qu’ils travaillent très fort en coulisses.

Matt Pietryszyn accepte le prix pour le GeoHub de Brampton.

Tous les lauréats au Sommet canadien sur les données ouvertes à Edmonton.

Le site de Brampton est impressionnant, car il devance largement ceux de nombreuses autres villes canadiennes. La plupart des Villes fournissent à leur personnel et au public des données qui sont difficiles à interroger et encore plus difficiles à utiliser. Voici l’approche habituelle : un utilisateur (comme un employé ou un membre du public) recherche des données en se fondant sur un nom (ou d’autres mots-clés), puis télécharge un dossier compressé qu’il doit verser dans un système avant de pouvoir visualiser ou analyser les données. Après toutes ces étapes, cet utilisateur découvre bien souvent que les renseignements ne sont pas adéquats. Pour sa part, le GeoHub de Brampton permet aux utilisateurs de trouver exactement ce qu’ils cherchent, de filtrer les résultats et de télécharger seulement les parties dont ils ont vraiment besoin.

Les personnes sont plus susceptibles de comprendre les données et de les utiliser dans leurs propres analyses et applications si vous leur fournissez des outils permettant d’effectuer au préalable les étapes comme l’exploration, la visualisation, l’analyse, le filtrage et le traitement de différents ensembles de données ouvertes. La Ville améliore considérablement la valeur de ses données ouvertes, grâce à l’intégration d’outils analytiques comme des tableaux de bord interactifs, des applications de cartographie et des ressources supplémentaires.

Le GeoHub de Brampton permet aux gens de créer leurs propres applications.

Des applications web sont créées et tirent parti des jeux de données de haute qualité publiés par Brampton dans GeoHub, ce qui démontre toute la valeur du site, dont la popularité ne se dément pas. Le nombre de jeux de données ouvertes distribués par l’intermédiaire de GeoHub est passé de 15 à 240 de la première à la troisième année.

Le site a été construit en seulement quelques semaines à l’aide de la solution ArcGIS Open Data d’Esri. Il est hébergé sur ArcGIS Online, la plateforme de cartographie basée sur le nuage d’Esri. Résultats : la Ville réalise d’importantes économies en temps et en argent pour ce qui est de l’hébergement et de la mise à jour du fond de carte et de l’ortho-imagerie.

Les données sont également étroitement intégrées aux autres systèmes de la Ville, qui profitent ainsi de renseignements d’une précision, d’une qualité et d’une actualité très grandes. La distribution de l’information à un plus grand nombre de personnes au moyen d’une seule application tient le personnel au courant de ce qui se passe et améliore la prise de décisions. Les employés adorent également les centaines d’heures qui sont économisées en n’ayant pas à répondre aux demandes d’information relatives aux activités municipales (environ 588 heures de travail de personnel au cours de la première année). Les contribuables apprécient l’argent qui est ainsi épargné.

« Nous ne visons pas seulement à assurer la transparence, mais aussi à favoriser l’innovation et la transformation et à changer notre façon d’interagir avec nos citoyens », déclare Joseph Pittari, responsable intérimaire de l’information et commissaire aux services généraux de Brampton. « Nos résidents peuvent mieux comprendre leur communauté grâce aux récits et aux fonctions cartographiques de GeoHub. »

Le site a connu un tel succès depuis son lancement qu’il est également devenu un outil d’apprentissage. La Ville se connecte avec les écoles du primaire et du secondaire pour leur enseigner ce que sont les données ouvertes à l’aide du GeoHub. Les employés municipaux travaillent avec les élèves afin de les aider à intégrer les données, les outils et l’analyse dans leurs projets.

Le GeoHub de Brampton a procuré de nombreux avantages à la Ville et à ses résidents. Le site recèle un fort potentiel d’exploitation des données ouvertes qui apportera encore plus d’améliorations aux services de Brampton grâce à une ouverture accrue, à une plus grande transparence et à un engagement renforcé du public.

Si vous participez à la Conférence des utilisateurs d’Esri de San Diego, apprenez-en davantage sur le GeoHub de Brampton en assistant à la présentation dirigée intitulée « Les communautés intelligentes : accroître la collaboration avec les SIG », qui aura lieu le jeudi 13 juillet de 10 h 15 à 11 h 30 au San Diego Convention Center, local 23C.

Ce billet a été écrit en anglais par Joy Chan et peut être consulté ici.

À propos de l’auteur

Joy Chan

Joy Chan is the Marketing Communications Manager for Esri Canada. She is passionate about sharing how GIS makes the world sustainable and how you don’t need to be a cartographer to make great maps. Joy has a Master of Science degree in Integrated Marketing Communications and has over 15 years’ international experience in the technology industry.

Autre contenu de Joy Chan
Article précédent
Enseignants : accédez à des outils d’apprentissage en ligne à partir de votre compte ArcGIS Online
Enseignants : accédez à des outils d’apprentissage en ligne à partir de votre compte ArcGIS Online

Découvrez comment il est facile de découvrir des séminaires de formation, des cours en ligne, des leçons et...

Article suivant
Découvrez les nouveautés dans ArcGIS Online – Mise à jour de juin 2017 
Découvrez les nouveautés dans ArcGIS Online – Mise à jour de juin 2017 

Une mise à jour vient d’être apportée à ArcGIS Online qui améliore l’expérience de l’utilisateur. Découvrez...

Vous avez une question ou un commentaire?

Contactez-nous