Comprendre les vulnérabilités de la chaîne d’approvisionnement alimentaire du Canada

July 27, 2020

Étant donné que peu de grandes entreprises canadiennes transforment la viande, une perturbation non planifiée comme une pandémie mondiale peut considérablement affecter l’écosystème d’approvisionnement alimentaire du pays.

Étant donné que peu de grandes entreprises canadiennes transforment la viande, une perturbation non planifiée comme une pandémie mondiale peut considérablement affecter l’écosystème d’approvisionnement alimentaire du pays.

Sous la direction des dirigeants d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), un groupe de travail multidisciplinaire – composé des directions générales des Services à l’industrie et aux marchés, des Sciences et de la technologie et des Politiques stratégiques – a été créé pour comprendre l’état, les vulnérabilités et les impacts économiques liés à la COVID-19 pour ce qui est de l’approvisionnement alimentaire du Canada. En outre, comme la COVID-19 a entraîné un changement brutal dans les achats des consommateurs, il était important pour le gouvernement du Canada de comprendre les vastes répercussions de la pandémie sur la production, l’approvisionnement, la circulation et la consommation des aliments.

De plus, la veille géographique instituée par le groupe sert maintenant à comprendre et à cibler de nouveaux programmes, à obtenir des renseignements sur les tendances géographiques des programmes existants et à appuyer les politiques fondées sur des données probantes du ministère.

Le défi

Pour comprendre les répercussions du nouveau coronavirus sur la chaîne alimentaire canadienne, il faut connaître et comprendre le parcours complexe de chaque produit dans son système alimentaire respectif :

Producteur → Transformateur → Distributeur → Détaillant → Consommateur → Récupération des aliments (pertes)

La mise en contexte de ces renseignements aux fins de prise de décision a nécessité une optique spatiale, c’est-à-dire l’examen géographique du point de production et l’analyse des biens du système alimentaire qui jouent un rôle dans l’approvisionnement fiable et sûr des foyers en aliments, ainsi que des risques pouvant se présenter tout au long du trajet.

Compte tenu de ces besoins, le groupe a reconnu l’importance de mettre en lumière les données suivantes :

  • Volume de la consommation alimentaire
  • Populations à risque
  • Infrastructures essentielles
  • Grands distributeurs et détaillants alimentaires
  • Producteurs nationaux de denrées alimentaires

Une analyse et une représentation minutieuses des résultats ont été essentielles pour que la direction puisse prendre des décisions de programmation futures, par exemple, en apprenant quelles sont les communautés les plus vulnérables.

En résumé, face à l’incertitude mise en évidence par une pandémie mondiale, AAC a examiné les impacts locaux sur l’alimentation et l’approvisionnement alimentaire afin de fournir la meilleure aide possible aux Canadiens. Le groupe de travail devait mener à bien les tâches suivantes :

  1. Déterminer quels biens alimentaires sont touchés
  2. Identifier les populations touchées
  3. Comprendre l’ampleur des impacts sur les plans sanitaires, économiques ou sociaux
  4. Fournir un soutien au gouvernement du Canada pour atténuer les impacts

La solution

Il était important pour ce groupe de travail de collecter les renseignements disponibles et de les rendre accessibles à toutes les parties intéressées voulant les comprendre et les utiliser pour effectuer leur analyse. L’on a désigné un emplacement central sur ArcGIS Hub à partir duquel toutes les données sont rendues accessibles. Ce portail a permis à l’équipe de gérer l’accès aux données et à leurs sources, d’effectuer des analyses, de collaborer, de gérer des projets individuels ou de relier des projets, en plus de stocker des rapports.

Les données tabulaires (comme celles qui rendent compte du transport des biens alimentaires du distributeur au détaillant) ont été géocodées dans ArcGIS afin que la connectivité et les dépendances dans le système d’approvisionnement alimentaire puissent être visualisées et facilement comprises par les membres de l’équipe pluridisciplinaire dans les domaines de la politique, de l’analyse de marché et de la science des données.

Le groupe de travail d’AAC a exploré quatre grandes catégories dans son analyse :

  1. Biens du système alimentaire
  2. Effectifs en agriculture et agroalimentaire
  3. Transport des aliments
  4. Populations à risque

L’équipe a travaillé, entre autres, avec un vaste ensemble de données extraites de l’entrepôt de données interne ou provenant de services gouvernementaux partenaires comme Statistique Canada et autres fournisseurs de données tiers afin de générer des tableaux de bord visuels pour chacune de ces catégories. Des données et des indices sur les données sociodémographiques clés, le revenu des ménages, la main-d’œuvre au chômage, le ménage de parents féminins, etc. ont été inclus comme variables clés.

Les analystes SIG de la direction générale des Sciences et de la technologie ont communiqué ces données à l’ensemble du groupe par l’intermédiaire d’ArcGIS Online. Aucune programmation n’a été nécessaire grâce aux fonctionnalités web d’Online et de Hub.

Il était important de cartographier localement l’épidémie et de surveiller la situation autour des zones d’origine des aliments, car l’approvisionnement alimentaire avait commencé à décliner de manière évidente chez les détaillants au Canada et ailleurs. Il fallait absolument déterminer l’ampleur du problème, ou encore établir si l’enjeu se situait autour du transport des biens alimentaires.

Au moyen de la plateforme ArcGIS, les analystes ont pu intégrer des données sources provenant de plusieurs portails SIG, dont celui de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC). Ils ont pu effectuer des analyses, déployer sur le web les renseignements cartographiés et les partager avec les membres du groupe de travail. Ce faisant, le travail s’est rapidement ancré dans le domaine géospatial, ou dans la veille géographique.

Et comme les membres de l’équipe se trouvaient confinés, dont beaucoup à la maison, l’accès aux données dynamiques en temps réel dans le nuage est devenu indispensable, voire critique pour la mission, car il permettait de collaborer en temps réel et de partager des renseignements en vue d’anticiper les problèmes touchant la chaîne d’approvisionnement. Par exemple, en utilisant le portail d’ArcGIS Online, les membres de l’équipe ont pu comprendre et modéliser l’impact du flux d’approvisionnement alimentaire provenant des distributeurs si une restriction de transport devait être introduite.

Les résultats

La direction générale des Sciences et de la technologie d’AAC a travaillé avec les groupes Services à l’industrie et aux marchés et Politiques stratégiques à la création de journaux cartographiques interactifs alimentés avec l’application ArcGIS StoryMaps, qui a permis de regrouper les données et les analyses de l’équipe sur les biens du système alimentaire, les effectifs, l’alimentation et les populations. Voici les différents volets de leur exploration :

Biens du système alimentaire Effectifs

Alimentation

Population

Identification de l’emplacement physique et des coordonnées des principaux biens du système alimentaire dans une zone géographique, y compris les entreprises de la chaîne d’approvisionnement alimentaire et les organismes de sécurité alimentaire.

Principales informations démographiques portant sur la main-d’œuvre du système alimentaire employée dans cette zone.

Estimation du volume des principaux produits alimentaires entrant dans cette zone et sortant de cette zone au cours d’une période donnée.

Principales informations démographiques portant sur la population de cette zone, y compris en ce qui concerne la prévalence de la COVID-19, les taux d’insécurité alimentaire, le revenu médian et les habitudes de consommation alimentaire.

 

Diffusé et partagé par l’intermédiaire d’ArcGIS Hub, le rapport du journal cartographique a fourni aux responsables gouvernementaux un moyen efficace de comprendre les liens essentiels entre les catégories d’intérêt.

AAFC COVID

Le rapport a dressé la carte de la pandémie et a jeté un regard critique sur les endroits où les travailleurs agricoles et les principaux transformateurs alimentaires étaient présents dans le pays. Les données ont été extraites de manière dynamique pour refléter la fluidité de l’épidémie, ce qui a permis d’aboutir à une compréhension en temps réel de l’état de l’approvisionnement alimentaire du Canada. Par exemple, l’on a pu mesurer l’impact des fermetures d’usines de transformation des aliments sur le surstock de volaille et de bétail, déterminer les goulots d’étranglement dans le transport et évaluer le risque économique pour les secteurs.

Le rapport sur les populations vulnérables a été essentiel pour comprendre où se trouve la concentration de personnes qui pourraient avoir plus de mal à faire face à l’insécurité alimentaire. Le rapport a superposé les données sur l’insécurité alimentaire figurant dans l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, en plus des données de Statistique Canada sur les ménages et les données sur les cas de santé liés à l’éclosion de la pandémie, le tout pour cerner les zones géographiques nécessitant une attention particulière.

Le rapport intégré a permis aux dirigeants du gouvernement de prendre des décisions fondées sur des données se rapportant au financement des banques alimentaires et à la prestation d’autres aides qui permettraient d’assister directement les populations vulnérables du Canada.

À propos d’AAC

Le ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire (AAC) est responsable des politiques régissant la production, la transformation et la commercialisation de tous les produits agricoles, alimentaires et agroalimentaires.

Ce ministère travaille en étroite collaboration avec les gouvernements provinciaux et territoriaux dans l’élaboration et la mise en œuvre de politiques et de programmes.

Article précédent
Manitoba Hydro utilise ArcGIS pour numériser son système de gestion des demandes
Manitoba Hydro utilise ArcGIS pour numériser son système de gestion des demandes

Découvrez comment Manitoba Hydro a utilisé des outils tels qu’ArcGIS Hub, Storymaps et FME pour numériser s...

Article suivant
Des mesures d’urgence réactives pour la municipalité régionale d’Halifax grâce à une application SIG
Des mesures d’urgence réactives pour la municipalité régionale d’Halifax grâce à une application SIG

Découvrez comment Halifax a créé un visualiseur du portrait de la situation pour intervenir rapidement et e...