Que peut vous apporter un SIG, à part une excellente carte?

March 3, 2020

Si vous supposez que les SIG ne servent qu’à faire des cartes, vous croyez peut-être aussi que Microsoft ne vend que le logiciel Word.

Aujourd’hui, les applications SIG (système d’information géographique) sont plus accessibles que jamais et se prêtent à une myriade d’utilisations. Elles sous-tendent bien des petits conforts de notre vie moderne. Pensons à Waze, à l’outil de suivi UPS, à Uber, ou encore à DoorDash. Les SIG évoluent au même rythme effréné que la technologie web et profitent à un immense bassin d’utilisateurs... dont beaucoup ne sauraient dire ce qu’est un SIG.

Seul un expert qualifié en la matière peut concevoir une solution SIG complète. Mais vous n’avez pas besoin de diplôme pour faire usage de certaines applications SIG.  Si vous êtes doué pour le numérique, vous pouvez créer ou utiliser des applications SIG pour raconter des histoires captivantes, effectuer des analyses et former des communautés virtuelles. La technologie SIG n’est plus la chasse gardée des spécialistes qui l’emploient depuis toujours pour modéliser les problèmes et dégager le sens des données. Les SIG ont évolué, se sont étendus à un public beaucoup plus large et remplissent une multiplicité de fonctions. 

Les SIG vous aident à raconter des histoires. Rien de mieux qu’une page web attrayante pour attirer l’attention sur les questions environnementales, pour solliciter des commentaires sur le développement communautaire, voire pour vendre une idée à votre patron. Et ArcGIS StoryMaps fascine les gens comme jamais auparavant.

ArcGIS StoryMaps est une application qui peut raconter votre histoire de façon visuelle et interactive. En quelques minutes et sans avoir à taper de code, vous pouvez créer une page web élégante qui intègre un foisonnement d’éléments de communication – vidéos, graphiques, et même une carte statique.  À l’aide de StoryMaps, Alex Miller, président d’Esri Canada, a publié le récit relatant l’émigration de sa famille irlandaise au Canada.

Figure 1 : Carte récit sur la famille de Joseph Miller

De nombreuses institutions recourent également à cette application pour raconter des histoires. Les villes et les écoles touchent un large public grâce à cet outil multimédia remarquable par sa simplicité. La région de Durham a créé une carte récit destinée à communiquer son plan stratégique à ses habitants. Des organismes s’occupant d’enseignement et de recherche se servent de StoryMaps pour préserver les connaissances et montrer aux élèves de nouvelles façons de transmettre les résultats de leurs travaux.

Les SIG vous aident à mieux comprendre. Imaginons que vous exploitez un camion-restaurant dans une ville effervescente parsemée de chantiers de construction. Vous savez qu’on ferme souvent des rues, mais vous ignorez à quel moment. Comment éviter ces fermetures, de sorte que vous puissiez ouvrir votre commerce tous les jours? Eh bien, vous n’avez qu’à consulter la carte web des travaux routiers qui est hébergée par votre administration municipale, comme celle qui se trouve ci-dessous.

Figure 2 : Carte des travaux routiers à Halifax

Ce type de carte est utile pour toutes sortes d’entreprises locales. Les propriétaires de magasins peuvent mieux prévenir les pertes de revenus attribuables à la réduction du trafic piétonnier en raison des fermetures de routes. Et les gens qui travaillent au centre-ville sont en mesure de planifier leurs déplacements et leur stationnement.

Web AppBuilder for ArcGIS a permis de concevoir cette application web. Ne nécessitant aucun codage et ne manquant pas de gadgets configurables, Web AppBuilder transforme les données en renseignements utiles. Les gouvernements et les entreprises utilisent l’application comme mode de diffusion générale et comme outil d’analyse approfondie. 

La Saskatchewan Crop Insurance a créé le Crop See Date Tool pour afficher les différentes dates de semis dans la province; Terre-Neuve-et-Labrador a mis au point la page d’emplacements de distribution de trousses de naloxone à emporter pour réduire les risques de surdose; et le gouvernement du Yukon a développé une application web des activités minières et d’exploration afin d’assurer une meilleure gestion de l’environnement.

Les SIG vous aident à former des communautés. Avez-vous assisté à une assemblée communautaire ou à une réunion de travail où des cartes étaient utilisées pour faciliter la conversation? Dès qu’une personne voit une carte de son emplacement, elle y cherche sa maison, son lieu de travail, ses trajets routiers, ainsi que les parcs et les installations qu’elle connaît.

Mais bien souvent, cette personne se rendra compte que les repères qui la guident ne cadrent pas avec la réalité. Par exemple, une ligne d’autobus proposée lui semblera plus près ou plus loin que ce qu’elle prévoyait. L’espace pour une possible aire de jeux ne pourra accueillir que quelques balançoires et une glissoire; il n’y a pas de place pour une piscine. Une vision unifiée et objective de la situation signifie que chaque voisin dispose des mêmes renseignements. Ensuite, la conversation commence.

L’évolution des SIG a conduit à l’élaboration d’une certaine plateforme d’applications web qui permet aux gens de décloisonner l’information et, ainsi, de penser de manière holistique. Certaines organisations l’utilisent à grande échelle pour leurs communications internes et externes. Cette plateforme s’appelle ArcGIS Hub.

Le partenariat YorkInfo est un excellent exemple. En 1996, neuf municipalités, deux commissions scolaires de district et deux offices de protection de la nature ont lancé ce partenariat dans la région de York, en Ontario. Ces organismes se sont servis de la technologie SIG comme plateforme pour créer, gérer et partager entre eux des données, ainsi que se communiquer des pratiques d’excellence, en toute efficacité et à moindre coût.

Construite avec ArcGIS Hub, cette plateforme de données ouvertes permet à tous les intervenants de diffuser et de revoir l’information, ce qui favorise grandement le travail d’équipe et la planification concertée d’initiatives. Plus de 90 gouvernements et organismes de partout au Canada, qui cherchaient à bâtir des communautés plus fortes, ont adopté la plateforme de données ouvertes d’ArcGIS en vue de définir clairement leurs priorités et de décloisonner l’information.

Les SIG évoluent aussi rapidement que les autres technologies émergentes. Ils intègrent l’analyse des données massives, la surveillance de l’IdO, la technologie des drones et la simulation 4D (qui rend compte de la dimension temporelle). Ils se trouvent donc au stade le plus avancé de la technologie. C’est vraiment captivant. Mais ce qui me fascine encore plus, ce sont les nouveaux modes d’interactions au sein des communautés, qui renforcent comme jamais les communications et qui sont rendues possibles grâce aux SIG.

Je veux travailler avec vous pour faire connaître les SIG et élargir notre communauté afin que plus de gens puissent voir ce que d’autres ne peuvent pas voir (#see what others can’t). Voici une excellente façon de commencer : partagez des histoires de SIG avec vos pairs qui ne s’y connaissent pas en la matière. Si vous avez une histoire sur la façon dont les SIG ont fait une différence dans votre travail, j’aimerais l’entendre! Contactez-moi à l’adresse suivante : gyue@esri.ca

Ce billet a été écrit en anglais par Guan Yue et peut être consulté ici.

Article précédent
Personnalisez votre fond de carte grâce à ArcGIS Vector Tile Style Editor
Personnalisez votre fond de carte grâce à ArcGIS Vector Tile Style Editor

Lisez ce billet de blogue et découvrez trois techniques pour personnaliser un fond de carte à l’aide d’ArcG...

Article suivant
Célébrez la Journée internationale des femmes avec des cartes récits
Célébrez la Journée internationale des femmes avec des cartes récits

Bonne Journée internationale des femmes! Explorez le thème de cette année, « L’égalité pour un éventail de ...