Travailler avec des vues de couches d’entités hébergées dans ArcGIS Online

June 27, 2019

Avez-vous déjà voulu conserver plusieurs copies d’une même couche sans devoir la republier? Si tel est le cas, les vues de couches d’entités hébergées constituent une excellente solution. Les vues de couches d’entités hébergées vous permettent de conserver un principal service d’entités hébergé en arrière-plan ainsi que différentes copies (vues), chacune d’elles pouvant comporter des paramètres d’affichage et d’autorisation qui lui sont propres.

Le fait de conserver plusieurs copies des mêmes données présente certains inconvénients. En effet, retirer et republier les mêmes données plusieurs fois prend beaucoup de temps. De plus, l’intégrité des données peut être compromise lorsque, par exemple, une nouvelle entité est ajoutée à une couche, et non à une autre. Ce processus utilisera également plus de crédits pour que les mêmes entités soient dupliquées dans plusieurs services d’entités hébergés. À l’aide d’une vue, un seul service d’entité hébergé utilisera des crédits de stockage, et toutes les modifications apportées à n’importe quelle version renverront à un service central. Ainsi, il n’y aura aucun risque que des entités soient manquantes dans certaines copies. Chaque copie peut conserver ses propres paramètres en matière de symbologie, de filtre et d’autorisation. Vous pouvez donc vous assurer que les utilisateurs voient uniquement ce que vous souhaitez qu’ils voient.

Comment peut-on créer une vue?

Une vue peut être créée à partir de la page de détails sur l’élément d’un service d’entités hébergé, en sélectionnant le bouton « Create View Layer » (créer une vue de couche).

Les paramètres et les propriétés de la couche peuvent être configurés séparément pour chaque vue.

L’onglet Settings (paramètres) vous permet de configurer le type d’accès à la couche de l’utilisateur. Vous pouvez activer ou désactiver la possibilité de modifier la couche (ajouter, supprimer et mettre à jour des entités) et décider si elle peut être exportée, mise hors ligne, synchronisée, etc.

L’onglet Visualization (visualisation) vous permet de configurer les propriétés d’affichage de la couche, y compris la symbologie, les étiquettes, les filtres, les fenêtres contextuelles, et plus encore. Chaque fois que cette vue de couche est ajoutée à une nouvelle carte, elle s’affiche par défaut selon ces paramètres d’affichage.

Cas d’utilisation − Autorisations de la couche

Une municipalité conserve des couches d’entités hébergées représentant l’infrastructure de la ville. Il s’agit d’un ensemble de couches de services d’eau, y compris les bornes d’incendie, les vannes ainsi que les conduites d’eau principales et secondaires.

Les employés municipaux ont besoin d’autorisations de modification afin d’ajouter de nouvelles données sur les entités hydrographiques. La ville aimerait partager une copie simplifiée de cette couche avec les membres du public afin qu’il puisse voir les conduites du service d’eau qui passent par leur maison. Cependant, elle ne veut pas que le public puisse apporter des modifications à cette couche. De nombreux champs de cette couche doivent également demeurer confidentiels, comme les renseignements relatifs aux inspections d’entretien, qui ne peuvent être partagés avec le public.

Une stratégie consisterait à aller dans ArcGIS Desktop, à faire une copie de la catégorie d’entité, à supprimer tous les champs confidentiels et à republier un deuxième service qui pourra être utilisé par le public. Ce flux de travaux présente toutefois l’inconvénient que ces deux couches du service d’eau ne sont pas liées : les mises à jour d’une couche ne se refléteront donc pas dans l’autre. Cela peut s’avérer problématique pour la préservation de l’intégrité des données, car une couche pourrait avoir des entités dont l’autre sera dépourvue. Bien qu’il soit possible de remédier à ce problème à l’aide d’un script automatisé pour synchroniser les deux couches à intervalles réguliers, il s’agit d’un flux de travaux complexe qui risque de s’avérer chronophage. De plus, la conservation de deux copies de la couche consommerait le double des crédits.

La municipalité peut également créer une vue de la couche d’entités hébergée. Dans celle-ci, les champs confidentiels seraient masqués; elle pourrait donc être partagée avec le public. La modification de cette vue serait également désactivée. Et la vue demeurera à jour, car elle renverra directement à la couche d’entités hébergée source. Le service d’entités hébergé d’origine contiendrait toujours l’ensemble de champs complet et ne serait accessible qu’en privé, au sein de l’organisation.

Comme vous pouvez le voir dans l’image ci-dessous, la modification est activée dans la couche d’entités hébergée (à gauche) pour qu’elle puisse être modifiée par les employés municipaux. Par contre, la modification est désactivée dans l’autre vue de couche (à droite). Le public ne pourra donc pas modifier ses données sous-jacentes.

Cas d’utilisation − Affichage de la couche

Une société minière conserve une couche d’entités hébergée pour recueillir de l’information sur la lithologie du terrain. Chaque polygone comprend des renseignements détaillés sur les unités, l’époque, la strate et le type de roche. Les travailleurs de cette société utilisent l’application mobile Collector for ArcGIS sur leur iPad pour collecter des données sur le terrain. Ils veulent disposer de plusieurs copies de cette couche dans la même carte pour afficher différentes entités lithologiques (une copie pour montrer le type de roche et une copie pour montrer l’âge).

Peuvent-ils simplement ajouter deux fois la même couche lithologique à leur carte web? Oui et non... Même si cela peut fonctionner dans certains scénarios, cela pourrait poser des problèmes plus tard. Par exemple, s’ils veulent utiliser ces couches dans une autre carte plus tard, ils doivent reconfigurer la symbologie et les autres propriétés des couches pour chaque nouvelle carte. De plus, s’ils souhaitent mettre leur carte hors ligne sur l’application Collector pour recueillir des données à l’extérieur du service de téléphonie cellulaire, la synchronisation ne se fera pas correctement avec deux copies de la même couche sur la carte.

Au lieu de cela, une vue de la couche d’entités hébergée peut être utilisée pour conserver ces deux copies. Chaque vue peut avoir différentes propriétés de couche configurées dans l’onglet Visualisation, de sorte qu’un utilisateur puisse simplement ajouter la vue à une nouvelle carte web avec le champ d’âge de la roche symbolisé par défaut. De même, une autre vue pourrait automatiquement symboliser le type de roche et inclure un filtre, de manière à ce que les employés puissent afficher seulement les éléments polygonaux qui se trouvent dans leur zone de travail, plutôt que de charger le pays entier. Les fenêtres contextuelles peuvent également être configurées de manière à n’afficher que les champs pertinents à ce sujet (voir ci-dessous).

En exploitant les vues de couches d’entités hébergées dans votre projet ArcGIS Online, vous pouvez accélérer vos flux de travaux en utilisant les mêmes couches à des fins différentes, avec différents paramètres d’affichage et différentes autorisations de modification. Prêt à essayer? Consultez la documentation d’Esri pour obtenir plus de détails sur la façon de créer votre propre vue dès aujourd’hui et pour voir d’autres exemples de travaux avec des vues.

Ce billet a été écrit en anglais par Shannon Cox et peut être consulté ici.

Article précédent
Comment les SIG et la science citoyenne peuvent-ils lever le voile sur les tornades canadiennes?
Comment les SIG et la science citoyenne peuvent-ils lever le voile sur les tornades canadiennes?

Le Northern Tornadoes Project combine l’utilisation des SIG et de la science citoyenne pour améliorer la dé...

Article suivant
Application du mois : RouteAbility
Application du mois : RouteAbility

Découvrez cette application qui aide les piétons et les personnes à mobilité réduite à planifier l’itinérai...