Application du mois d’octobre : Avant la retenue d’amont de Mactaquac

October 3, 2017

Le Mactaquac est le plus grand barrage hydroélectrique des provinces maritimes canadiennes. Découvrez comment les cartes récits d’Esri ont alimenté la discussion sur l’avenir du barrage grâce à l’application du mois d’octobre : Before the Mactaquac Headpond (avant la retenue d’amont de Mactaquac).

Larissa Holman terminait sa maîtrise en gestion des ressources naturelles et de l’environnement – sous la direction de Kate Sherren, professeure associée et coordonnatrice du programme scolaire à l’Université Dalhousie – quand elle a entendu parler pour la première fois des consultations publiques sur l’avenir du barrage de Mactaquac. Celui-ci a été construit en 1967, mais le béton utilisé pour bâtir sa centrale électrique contenait malheureusement un agrégat qui se dilate lorsqu’il est exposé à l’humidité, sous l’effet de ce que l’on nomme une réaction alcali-agrégat. Ainsi, la durée de vie du barrage a été revue à la baisse et des consultations publiques ont été organisées afin de déterminer s’il devrait être reconstruit, mis hors service ou démantelé en 2030.

Afin de contribuer à stimuler les discussions locales à propos de ces options et de présenter les répercussions du barrage sur le fleuve Saint-Jean, Larissa et Kate ont utilisé la puissance de l’imagerie aérienne historique et les cartes récits d’Esri pour créer Before the Mactaquac Headpond (avant la retenue d’amont de Mactaquac).

Cette carte récit propose une visite virtuelle du fleuve Saint-Jean avant l’installation du barrage de Mactaquac. Lorsque le barrage a été construit, il a provoqué la formation d’une retenue d’amont longue de 100 km qui a inondé des terres et des localités agricoles. La carte récit permet à ceux qui n’étaient pas là pour le voir de découvrir, tel qu’il était avant le barrage, le paysage de Mactaquac, à côté de Fredericton, au Nouveau-Brunswick. Chaque signet de cette carte récit présente un emplacement particulier le long du fleuve Saint-Jean et propose une vue différente de la retenue qui s’étend du barrage, proche de Fredericton, à la ville de Nackawic.

La carte récit balayable nous permet de comparer le paysage riverain actuel du fleuve Saint-Jean avec celui d’autrefois et d’analyser les effets environnementaux du barrage de Mactaquac.

Cette carte récit a été créée à l’aide du modèle Story Map Swipe avec Swipe Series activé. Ce modèle permet aux utilisateurs de manipuler deux cartes web ou deux couches d’une même carte, selon la manière dont le récit est structuré. L’application vous permet en effet de présenter une vue unique ou de créer une narration fondée sur une série d’emplacements ou de vues de la même carte. L’activation du paramètre du modèle Swipe Series vous permet d’exploiter le modèle Story Map Series, en vous laissant ajouter plusieurs cartes. Cette carte récit montre des emplacements particuliers où, le long de la retenue d’amont, le barrage a eu des répercussions sur le paysage environnant.

« La carte récit a permis de guider les utilisateurs vers certains emplacements de la vallée et d’illustrer les changements qui s’y sont produits grâce à des photographies et de courtes descriptions. », affirme Larissa. « De nombreux résidents habitent désormais au bord de la retenue et profitent de sa beauté et de sa valeur récréative. La carte récit donne la possibilité d’approfondir notre compréhension de l’histoire de la vallée et de la mesure dans laquelle celle-ci a été modifiée par la construction du barrage. »

En configurant l’application, Larissa a utilisé le fond de carte actuel d’Earthstar Geographics et de DigitalGlobe pour le comparer à des photographies géoréférencées de 1962 et 1963. Ces photographies aériennes historiques provenaient des archives du ministère des Ressources naturelles du Nouveau-Brunswick. Chaque section de la carte récit contient également des données historiques descriptives sur la zone visée, qui indiquent à l’utilisateur à quoi ressemblait cette dernière avant la construction du barrage.

Une fois que Larissa a terminé sa carte récit, celle-ci a été diffusée dans la communauté par la presse locale et offerte à diverses organisations régionales. Elle a prouvé son efficacité pour présenter au public un aperçu de l’histoire de Mactaquac et analyser les effets de l’aménagement sur le paysage local.

En ce qui concerne l’avenir du barrage de Mactaquac, il a été décidé en décembre 2016 que ce dernier demeurerait en place pour le reste de sa durée de vie estimée, soit jusqu’en 2068.

Consultez la carte récit et laissez un commentaire ci-dessous sur ce qui vous a le plus plu.

Découvrez la version complète de l’application.

Ce billet a été écrit en anglais par Jasmine Sohal et peut être consulté ici.

Article précédent
Conseil des écoles publiques d’Edmonton : promouvoir la sécurité à l’école avec les cartes récits
Conseil des écoles publiques d’Edmonton : promouvoir la sécurité à l’école avec les cartes récits

Découvrez comment et pourquoi le Conseil a utilisé des cartes récits afin d’informer les parents, les élève...

Article suivant
Organiser un événement GIS Day dès aujourd’hui en quatre étapes
Organiser un événement GIS Day dès aujourd’hui en quatre étapes

Découvrez la manière de planifier un GIS Day et d’en tirer pleinement profit grâce aux ressources et au sou...