Neuf conseils à suivre pour offrir des téléchargements de haute qualité dans ArcGIS Open Data

February 22, 2016

Grâce aux données ouvertes, il est facile d’échanger de l’information. Toutefois, il importe de prendre le temps de préparer les données afin d’offrir aux utilisateurs des téléchargements de haute qualité. Vous trouverez ci-dessous quelques pratiques exemplaires à appliquer pour garantir que vos données sont adaptées à l’ère des données ouvertes.

Organisation des services

Avant de partager des services d’entités, vous devez d’abord et avant tout penser à la façon de les organiser. Est-il logique de publier les couches une à une, ou est-il possible d’en regrouper certaines dans un service multicouche? Chaque couche d’un tel service apparaîtra comme unique dans ArcGIS Open Data. Cependant, il faut comprendre comment ses éléments (titres, descriptions, étiquettes, etc.) sont générés. C’est ce que nous expliquerons plus loin. De plus, il importe de tenir compte du rendement lorsque vous partagez des services multicouches. Pour qu’il soit optimal, ces services doivent contenir moins de 20 couches.

Présentation du service multicouche dans ArcGIS Online (à gauche) et dans ArcGIS Open Data (à droite). Notez que les trois couches sont offertes sous forme de téléchargements distincts.

Nombre maximal d’enregistrements inférieur à 5 000

Lorsque vous publiez un service qui contient un grand nombre d’entités, il peut être tentant d’augmenter le nombre maximal d’enregistrements par défaut (1 000). Il s’agit du paramètre limitant le nombre d’entités qui seront affichées dans votre étendue actuelle. Si vous avez besoin d’augmenter ce nombre, nous vous recommandons d’utiliser une valeur inférieure à 5 000. Vous voulez peut-être afficher l’ensemble de votre jeu de données à toutes les échelles, mais ce n’est pas nécessaire dans ArcGIS Open Data. Toute personne téléchargeant votre jeu de données recevra une copie complète, indépendamment du nombre maximal d’enregistrements. En maintenant la valeur inférieure à 5 000, vous garantirez un rendement optimal dans ArcGIS Open Data comme dans ArcGIS Online.

Captures d’écran illustrant le nombre maximal d’enregistrements dans l’URL du service (haut) et la fenêtre Service Editor d’ArcMap (bas).

Ajout d’un titre

Plutôt élémentaire, non? Les titres sont importants. C’est la première chose qu’un utilisateur verra lorsqu’il explorera les jeux de données offerts sur votre site de données ouvertes. Choisissez un titre informatif et facilement compréhensible par tous.

En ce qui concerne les services d’entités uniques, le titre correspondra à celui figurant sur la page de l’élément dans ArcGIS Online.

Quant aux services multicouches, c’est le nom de chacune des couches saisi au moment de la publication qui s’affichera. Il est possible de modifier localement (par l’intermédiaire d’ArcMap ou d’ArcGIS Pro) les titres en modifiant les noms des couches. Toutefois, pour que les modifications apparaissent dans ArcGIS Online et ArcGIS Open Data, vous devez publier de nouveau le service d’entités.

Dans cet exemple de service multicouche, les titres affichés dans ArcGIS Open Data correspondraient aux noms des couches uniques comprises dans le service (Parks, Trees et Water bodies) et non du titre du service d’entités (My Areas of Interest).

Description

Ne supposez pas que votre utilisateur se contentera d’un bon titre. Décrivez clairement vos données. Évitez le jargon de votre entreprise ou de votre secteur d’activité et n’utilisez pas de termes qui risquent d’être mal compris par certaines personnes.

En ce qui concerne les services d’entités uniques, la description correspondra à celle figurant sur la page de l’élément dans ArcGIS Online.

Quant aux services multicouches, c’est la description de chacune des couches saisie au moment de la publication qui s’affichera dans ArcGIS Open Data. Il est possible de modifier localement (par l’intermédiaire d’ArcMap ou d’ArcGIS Pro) les descriptions. Toutefois, vous devrez publier de nouveau le service d’entités pour que les modifications apparaissent dans ArcGIS Online et ArcGIS Open Data.

La description de chaque couche d’un service multicouche correspondra à celle qui lui est associée dans ArcMap ou ArcGIS Pro.

Champs et noms de champs

Avez-vous déjà reçu un jeu de données dans lequel les noms de champ semblaient avoir été écrits dans une langue étrangère? Ne semez pas la confusion. Vos champs contiennent des renseignements précieux : veillez à ce que les utilisateurs puissent comprendre rapidement les données qu’ils téléchargent. Pour ce faire, voici quelques possibilités qui s’offrent à vous :

Modification des noms de champ

Utilisez l’outil Alter Fields dans ArcGIS for Desktop ou ArcGIS Pro pour modifier les noms des champs susceptibles de créer de la confusion. Notez que cette possibilité n’est peut-être pas accessible dans toutes les organisations.

Alias de champs

Si la modification des noms de champ n’est pas possible, saisissez des alias de champs plus descriptifs et informatifs. Les alias s’afficheront dans ArcGIS Online et ArcGIS Open Data, mais ils ne seront pas compris dans les données téléchargées. Celles-ci contiendront les noms originaux des champs.

Masquage des champs superflus

Parfois, il vaut mieux en faire moins que trop. Ne bombardez pas les utilisateurs de renseignements inutiles. Avant de publier un service d’entités, pensez à masquer les champs qui contiennent des renseignements utiles à votre organisation seulement. Fournissez aux utilisateurs des champs pertinents qui contiennent des renseignements qui leur seront utiles.

Peu importe la possibilité que vous choisissez, nous vous recommandons d’inclure des métadonnées. De cette façon, les utilisateurs pourront trouver rapidement toute l’information dont ils ont besoin concernant les champs.

Dans cet exemple, nous présentons les propriétés d’une couche dans ArcMap. Nous avons ajouté un alias au champ « eg_decid ». Les utilisateurs auront plus de facilité à comprendre l’alias « Evergreen or deciduous ». Nous avons également décidé de désactiver le champ « Date last trimmed » puisque l’on a jugé cette information utile à l’organisation seulement.

Étiquettes

Les étiquettes semblent souvent sans intérêt, mais prenez tout de même quelques minutes pour réfléchir à des étiquettes (mots-clés) qui facilitent la recherche du jeu de données. Il est possible d’ajouter des étiquettes sur la page de l’élément dans ArcGIS Online.

Licence

Informez les utilisateurs de ce qu’ils sont autorisés ou non à faire avec les données qu’ils téléchargent. Nous vous recommandons de choisir une licence Creative Commons. Il est possible d’inscrire les licences sur la page de description de l’élément dans ArcGIS Online. Si vous ne précisez aucune licence, vous recevrez un avertissement concernant le jeu de données au moment d’accéder à la page Data Reports.

Miniatures

Chaque jeu de données accessible sur votre site de données ouvertes contiendra une miniature. Par défaut, celle-ci proviendra de la page de l’élément dans ArcGIS Online.

Toutefois, vous pouvez modifier les miniatures et les remplacer par d’autres plus appropriées à votre organisation ou adaptées à l’aspect de votre site. Ce billet de blogue constitue une excellente ressource pour quiconque cherche à personnaliser ses miniatures.

Métadonnées

Je ne crois pas me tromper en affirmant que les métadonnées ne sont pas l’aspect le plus prestigieux ni le plus intéressant des données SIG. Elles jouent toutefois un rôle important dans la qualité de vos données. Il vaut la peine de prendre le temps d’inclure des métadonnées dans votre jeu de données, que votre organisation vous oblige ou non à respecter une norme précise à cet égard. Cliquez ici pour en savoir davantage sur la façon d’utiliser les métadonnées dans ArcGIS Online.

En suivant les directives simples que nous avons présentées, vous créerez un site de données ouvertes professionnel et accessible sur lequel sont hébergées des données de haute qualité qui, espérons-le, profiteront aux utilisateurs.

Bonne journée des données ouvertes.

Article précédent
Application du mois de décembre : les cartes du comté de Simcoe
Application du mois de décembre : les cartes du comté de Simcoe

Le comté de Simcoe a modernisé son application web de cartographie à l’aide d’une nouvelle interface et de ...

Article suivant
Exploitation des données d’entreprise avec ArcGIS Online et Collector for ArcGIS – Partie 2
Exploitation des données d’entreprise avec ArcGIS Online et Collector for ArcGIS – Partie 2

Dans celui-ci, nous nous pencherons sur Collector for ArcGIS et parlerons des processus grâce auxquels le p...