C’est désormais possible : le géoréférencement dans ArcGIS Pro 1.4

March 1, 2017

La version 1.4 d’ArcGIS Pro permet de géoréférencer vos jeux de données matricielles au moyen des outils du nouvel onglet Imagery. Les utilisateurs de données matricielles doivent fréquemment ajuster les images aériennes ou les cartes numérisées dans leur système d’information géographique (SIG). Dans ce billet de blogue, nous examinerons les étapes nécessaires à l’alignement de vos données matricielles sur un jeu de données existant dans un système de coordonnées connu, pour qu’elles puissent servir à la cartographie et à l’analyse.

Fonctionnalités d’ArcGIS Pro 1.4

ArcGIS Pro 1.4 apporte un vaste éventail de nouvelles fonctions emballantes à la prochaine génération de produits de bureau. Certains utilisateurs de longue date d’ArcMap se sont montrés plutôt hésitants à adopter ArcGIS Pro. Plusieurs craignaient que des processus particuliers essentiels à leurs activités ne soient pas équivalents. Avec cette nouvelle version d’ArcGIS Pro, je crois que ces utilisateurs sentiront qu’il est maintenant temps de monter à bord du train. ArcGIS Pro propose les solutions qu’il vous faut et élargit même les capacités actuelles; il facilite l’exécution transparente des processus à l’aide de rubans et de boutons contextuels. La version 1.4 d’ArcGIS Pro présente de nouveaux outils et fonctionnalités dont de nombreux analystes SIG ont besoin au quotidien. Vous trouverez une liste exhaustive de ces nouveautés et améliorations dans la documentation d’ArcGIS Pro. Dans ce billet, nous examinerons les nouvelles fonctionnalités de géoréférencement d’ArcGIS Pro offertes par le nouvel onglet Imagery de la version 1.4. Le billet There’s a New Tab in Town du blogue ArcGIS présente le nouvel onglet Imagery, qui regroupe des outils matriciels courants dans une interface à ruban unique.

La nouvelle barre d’outils Imagery dans ArcGIS Pro 1.4.

L’onglet Georeferencing contient tous les outils nécessaires au géoréférencement de vos jeux de données matricielles. Ce didacticiel s’adresse à ceux qui comprennent les principes de base du géoréférencement et veulent découvrir les outils disponibles à cette fin dans ArcGIS Pro. Pour en savoir plus sur les principes fondamentaux du géoréférencement d’un jeu de données matricielles, je suggère de commencer par la documentation d’ArcMap.

Les nouveaux outils de géoréférencement disponibles dans ArcGIS Pro 1.4.

Introduction de la démonstration

Dans ce billet, nous géoréférencerons une image TIF sur le fond de carte d’imagerie. L’image est disponible à partir du jeu de données ArcTutor, que vous pouvez télécharger à partir de My Esri si vous êtes actuellement abonné au programme d’entretien. Ces données conviennent parfaitement à l’apprentissage de nouvelles fonctionnalités dans ArcMap, car elles sont utilisées dans l’ensemble des didacticiels d’ArcGIS. Après avoir installé les données d’ArcTutor, rendez-vous à C:\arcgis\ArcTutor\Raster\Data\Amberg_scans\Scans pour trouver l’image 110211.tif.

Commençons à géoréférencer dans ArcGIS Pro! Démarrez le logiciel en créant ou en ouvrant un projet et en y ajoutant une nouvelle carte. Ajoutez un fond de carte dont les données de référence serviront au géoréférencement de l’image TIF dans cet exercice; je suggère le fond de carte d’imagerie.

Préparation de l’alignement de l’image

Ajoutez 110211.tif. Dans la table des matières, faites un clic droit sur l’image, puis sélectionnez Zoom to Layer. L’image représente une banlieue en Allemagne, où sont situés un parc sportif au sud-ouest et une autoroute du nord au sud-est. Lorsque je jette un premier coup d’œil à une nouvelle image que je dois géoréférencer, j’aime examiner ses différents éléments. Par exemple, je compare les maisons aux grands immeubles, ou les routes locales aux autoroutes, pour avoir une idée de ce que je vais géoréférencer. J’aime aussi repérer de bons points de contrôle, par exemple les coins nets des immeubles.

Dans le volet Contents, assurez-vous de sélectionner l’image 110211.tif. Dans le ruban supérieur, choisissez l’onglet Imagery, puis cliquez sur le bouton Georeference pour ouvrir l’onglet Georeferencing.

La première section de la barre d’outils Georeferencing, Prepare, contient les outils permettant de situer approximativement votre image sur la carte en concordance avec vos données de référence. Cliquez sur l’outil Locate pour chercher « Amberg, Bayern, Deutschland » près des coordonnées « 11.86°E, 49.44°N »; il s’agit de l’emplacement général de l’image numérisée.

Au moyen du fond de carte d’imagerie, nous pouvons géoréférencer l’image d’Amberg, en Allemagne.

Utilisez l’outil Fit to Display de la barre d’outils Georeferencing pour intégrer approximativement l’image 110211.tif à l’affichage actuel. Pour masquer ou afficher l’image TIF, cliquez sur son nom dans la table des matières ou utilisez la touche L. Effectuez un zoom sur la zone du fond de carte où l’image doit être géoréférencée. Notez la rotation de l’image numérisée.

Ouvrez l’outil Rotate; vous remarquerez un point jaune entouré d’un cercle vert discontinu. La fonctionnalité Rotate est incroyablement utile et conviviale pour repositionner l’image TIF par rapport aux données de référence du fond de carte. Lorsqu’elle est activée, cliquez sur l’image pour activer et désactiver la transparence, puis cliquez et glissez à l’intérieur du cercle pour faire pivoter l’image.

Le cercle vert clair, semblable à un cadran, facilite l’utilisation de l’outil Rotate.

Utilisez l’outil Move pour repositionner l’image TIF et mieux l’aligner sur le fond de carte. Redimensionnez l’image TIF en fonction du fond de carte avec l’outil Scale. Ces outils, ensemble, vous permettront d’aligner au mieux l’image 110211.tif sur le fond de carte.

Les données matricielles de l’image 110211.tif et le fond de carte d’imagerie sont alignés approximativement au moyen des outils Prepare.

Création de points de contrôle

Lorsque vous pensez avoir bien placé l’image TIF, vous pouvez commencer à créer les points de contrôle pour associer ses données matricielles au fond de carte. Dispersez les points de contrôle sur l’image pour optimiser les résultats. Le nombre de points de contrôle que vous devez créer dépend de la transformation que vous planifiez pour adapter l’image aux coordonnées de la carte. La transformation polynomiale de premier ordre est couramment utilisée pour géoréférencer une image, et toute transformation supérieure au troisième ordre est rarement requise.

Dans ce cas-ci, puisque nous utiliserons le premier ordre, nous aurons besoin d’au moins trois points de contrôle. Vous pouvez confirmer la transformation choisie en cliquant sur le bouton Transformation dans la portion Adjust de la barre d’outils. Pour en savoir plus sur les méthodes de transformation, veuillez consulter la documentation sur la transformation des données matricielles.

Si vous avez activé le bouton Auto Apply, la transformation sera automatiquement appliquée à l’image TIF au fur et à mesure que les points de contrôle seront ajoutés, supprimés ou modifiés. Créez cinq points de contrôle, puis cliquez sur le bouton Control Point Table pour examiner la colonne Residual. Si le nombre d’erreurs résiduelles d’un point de contrôle est particulièrement élevé, supprimez-le et ajoutez-en un nouveau.

Ne cliquez pas sur le bouton Reset pour supprimer un point de contrôle, sinon vous supprimerez aussi tous les autres points de contrôle et réinitialiserez l’emplacement de l’image. Cliquez sur le bouton Delete de la section Review pour supprimer les points de contrôle indésirables. Faites aussi attention lorsque vous utilisez la fonction Undo. Dans certaines circonstances, elle supprimera toute l’image de la carte.

La table des points de contrôle (Control Point Table) fournit de l’information sur les points de contrôle créés pour aligner les images.

Transformation d’image

À l’étape finale, nous voulons associer de façon permanente l’image 110211.tif à l’information de référence spatiale du fond de carte. Rappelez-vous que lorsque vous géoréférencez vos données matricielles, vous définissez leur emplacement par leurs coordonnées cartographiques et vous définissez le système de coordonnées du cadre de données. Puisque nous géoréférençons cette image au moyen d’un fond de carte ArcGIS Online, nous appliquerons le système de coordonnées projetées WGS 1984 Web Mercator (sphère auxiliaire) à l’image 110211.tif. Vous avez deux options dans la barre d’outils Georeferencing pour rendre le géoréférencement permanent :

  • Le bouton Save associe l’information de transformation au fichier 110211.tif existant.
  • Le bouton Save as New crée un nouveau jeu de données matricielles auquel la transformation de géoréférencement a été appliquée.

Peu importe la méthode utilisée, le jeu de données matricielles qui en résulte préservera désormais la référence spatiale du cadre de données et la transformation géoréférencée, ce qui vous permettra d’aligner vos autres données spatiales à des fins de cartographie et d’analyse spatiale.

Si vous possédez déjà un jeu de données matricielles référencées, vous pouvez utiliser l’outil Auto Georeference. Cet outil créera les points de contrôle pour vous en fonction de signatures spectrales, il fonctionne donc mieux pour les données aériennes et satellitaires utilisant des matrices aussi similaires que possible.

Que pensez-vous des nouveaux outils de géoréférencement d’ArcGIS Pro? Ce billet de blogue vous a-t-il été utile? Faites-nous part de vos commentaires ci-dessous.

Ce billet a été écrit en anglais par Katelyn MacDonald et peut être consulté ici.

Article précédent
Military Tools for ArcGIS d’Esri
Military Tools for ArcGIS d’Esri

Military Tools for ArcGIS est un ensemble d’outils de géotraitement axés sur les missions dont le but est d...

Article suivant
Enseignants du primaire et du secondaire : présentez vos réalisations dans le domaine des SIG
Enseignants du primaire et du secondaire : présentez vos réalisations dans le domaine des SIG

Êtes-vous un enseignant du primaire ou du secondaire au Canada? Avez-vous utilisé des SIG dans votre classe...