Application du mois : Caribou de la forêt boréale

January 31, 2020

L’application du mois de février – Caribou de la forêt boréale – est une carte récit de la Fondation David Suzuki. La fondation utilise un contenu multimédia riche pour montrer que les caribous sont menacés d’extinction à travers le Canada. En effet, 37 des 52 parcours fréquentés par le caribou de la forêt boréale ont peu de chances de subsister à moins que des mesures ne soient prises pour réduire les bouleversements de leurs habitats. Dans ce voyage à travers le Canada, vous irez au cœur même de la forêt boréale pour connaître l’expérience du caribou et découvrir ce que vous pouvez faire pour protéger l’habitat essentiel de cette espèce.

Lorsque vous avez la possibilité de vous renseigner sur un sujet ou de découvrir comment fonctionne quelque chose, préférez-vous : (A) lire un document ou un article sur le sujet; (B) regarder une vidéo sur le sujet; ou (C) regarder une série de photos? Je pense qu’il est juste de dire que les options B et C sont plus populaires que l’option A.

Par exemple, j’ai récemment dû changer les ampoules des feux arrière de ma voiture, alors j’ai fait une recherche sur Google et j’ai utilisé le premier résultat vidéo montrant comment faire. J’ai aussi consulté des tutoriels en ligne illustrant chaque étape, mais j’ai finalement opté pour la vidéo parce que c’était le moyen le plus rapide et le plus efficace de faire le travail. Notre application du mois combine les trois supports – texte, vidéo, photo et plus encore.

En 2019, la Fondation David Suzuki a mené une campagne pour amener le public à soutenir la protection du caribou des bois. L’un des objectifs de la campagne était de sensibiliser à l’urgence d’assurer la protection de cette espèce et de son habitat. Afin d’éduquer et de mobiliser les lecteurs sur la manière de protéger le caribou des bois et de les encourager à contacter les représentants du gouvernement pour les pousser à adopter des mesures de protection et de restauration supplémentaires, la Fondation a décidé d’utiliser les classiques cartes récits d’Esri.

Willem Van Riet, analyste spatial pour la Fondation David Suzuki, explique : « bien que notre site web offre des informations sur les nombreuses façons dont les gens peuvent soutenir la protection du caribou et des espèces en danger, nous avons estimé que la carte récit était le format parfait pour inciter les gens à agir. »

En utilisant le modèle de carte récit en cascade, le public dispose d’un contenu multimédia riche qui offre un aperçu visuel de la beauté du caribou des bois et de son habitat. Le récit passe ensuite à la façon dont l’empreinte humaine a considérablement réduit la population de cette espèce. La possibilité de combiner des cartes avec des photos, des vidéos et de la narration a été essentielle pour illustrer comment des clairières linéaires non restaurées, telles que les lignes sismiques, ont exposé les caribous aux prédateurs, entraînant une forte augmentation de la mortalité des petits.

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi son équipe a fait appel à la technologie d’Esri, Willem a précisé que la fondation avait déjà des licences d’utilisation d’ArcGIS Online et que son équipe voulait présenter davantage de travaux en ligne. Après avoir assisté à la Conférence des utilisateurs d’Esri Canada, il a appris à utiliser de nouvelles technologies d’ArcGIS, notamment l’outil StoryMaps. Pour Willem, cette application de narration constituait un moyen de présenter les problématiques étudiées par la fondation. Il la voyait également comme un outil en ligne permettant d’obtenir plus de soutien pour les causes importantes pour l’organisme, en plus de présenter de façon claire et percutante son message aux personnes n’utilisant pas les SIG.

Il s’agit là de l’objectif fondamental d’une carte récit. Vous pouvez réaliser les cartes et les analyses spatiales les plus intéressantes, mais à quoi serviront-elles si vous ne les présentez à personne? L’utilisation des cartes récits pour communiquer vos conclusions et vos opinions peut donner d’excellents résultats. Depuis la publication de sa carte, la Fondation David Suzuki a reçu de nombreux commentaires positifs de la part du public et des médias. Un journaliste de la CBC a écrit un message Twitter à son sujet, et le site web Canada’s National Observer a publié un article sur la façon dont l’histoire a été créée.

L’équipe a passé beaucoup de temps à créer la vidéo et à y insérer les photos, mais le résultat est tout simplement remarquable. Le riche contenu multimédia a permis de mettre l’histoire en valeur. « Nous avons trouvé que Vimeo était le meilleur outil pour lier les vidéos dans la carte récit », ajoute Willem.

En plus des vidéos et des photos haute résolution intégrées à la carte récit, l’équipe y a également ajouté des scènes 3D, ce qui a dynamisé l’histoire. « J’ai été captivé par le survol présenté dans l’histoire et stupéfait de voir l’ampleur de l’empreinte industrielle dans le territoire traditionnel des Premières Nations Blueberry River », déclare Willem. Le modèle en cascade nous a permis d’insérer une vidéo dans laquelle une aînée parle des conditions de vie sur son territoire, une manière captivante de raconter des histoires.

Il ne faut pas oublier non plus les superbes cartes de l’histoire, où la transition entre les segments a servi à créer du mouvement dans une carte statique. Cette façon de faire permet de mettre l’accent sur un problème urgent : les forêts boréales sont déboisées pour que les industries en extraient les ressources.

Lorsqu’on lui demande les projets à venir cette année, Willem répond que l’équipe se prépare en vue de la prochaine campagne de la fondation. Il est impatient d’utiliser les cartes et le contenu multimédia créés dans la toute nouvelle application ArcGIS StoryMaps. De plus, il est particulièrement enthousiaste à l’idée d’employer la fonctionnalité d’intégration des publications Twitter et Instagram à une carte récit.

Vous avez une histoire étonnante à présenter au monde? Commencez à la raconter avec ArcGIS StoryMaps.

Ce billet a été écrit en anglais par Mingsze Ho et peut être consulté ici.

Article précédent
Pourquoi une cartographie fine des cours d’eau?
Pourquoi une cartographie fine des cours d’eau?

Une cartographie fine des cours d’eau, c’est vital. Découvrez pourquoi et comment ArcGIS Pro et LiDAR peuve...

Article suivant
Utilisation de l’outil de déploiement de solutions ArcGIS pour ArcGIS Pro
Utilisation de l’outil de déploiement de solutions ArcGIS pour ArcGIS Pro

Déployez en quelques clics des cartes, des applications et des services web sectoriels dans votre organisat...