Augmentation des feux de forêt au Canada : la nouvelle normalité

September 4, 2018

Si vous demandiez à mes enfants quelles ont été leurs vacances préférées, leurs voyages à Disneyland et Maui ne figureraient pas en tête de liste. Ce serait plutôt le temps passé avec ma sœur et sa famille sur leur propriété rurale située juste à l’extérieur de Telegraph Creek, en Colombie-Britannique. J’ai le cœur brisé de penser qu’ils ne pourront plus jamais vivre ces expériences, car ma sœur et son mari, ainsi que leur fille et sa jeune famille, ont perdu leur maison plus tôt ce mois-ci dans le feu du lac Alkali

Bien que je ne puisse pas prétendre comprendre comment ma sœur et son mari se sentent en ce moment, après avoir revendiqué cette terre et l’avoir défrichée, construit la maison de leurs propres mains, élevé trois enfants extraordinaires, et vécu sans électricité en en se nourrissant en grande partie des fruits de la terre, je peux toutefois comprendre que leur histoire en est une de perte, d’héroïsme, de résilience et de triomphe, comme bien d’autres.

Le feu de forêt du lac Alkali a été découvert le 1er août. Pour suivre sa propagation et comprendre sa taille et son comportement, j’ai (comme beaucoup d’autres personnes ayant de la famille dans la région) surveillé la carte interactive des feux de forêt du service de lutte contre les feux de forêt de la Colombie-Britannique. La veille du jour où la maison de ma sœur a été détruite, la carte montrait que leur pavillon d’invités se trouvait juste à l’intérieur du périmètre du feu. Ce soir-là, elle m’a confirmé par téléphone que le pavillon avait effectivement disparu, mais que les autres bâtiments étaient encore debout à ce moment-là. Je comprenais la technologie, la collecte de données et la gestion qui sous-tendaient cette carte intuitive, et je n’ai donc pas été surpris par sa précision, son exactitude et son actualité, mais j’ai tout de même été très reconnaissant de pouvoir rester informé de l’évolution de la situation.

Grâce à la carte du service de lutte contre les feux de forêt de la Colombie-Britannique, j’ai pu constater que, depuis le 20 août, un total de 125 personnes (y compris des équipes australiennes et néo-zélandaises) travaillent à lutter contre cet incendie, sur le terrain ainsi que dans des rôles de soutien. Il y a 19 pièces d’équipement lourd, dont 4 alimenteurs d’eau et 11 hélicoptères, qui appuient les efforts de lutte contre l’incendie. Des détails similaires peuvent être trouvés sur tous les feux de forêt notables de la Colombie-Britannique par l’entremise de la carte ou directement sur la page Wildfires of Note du service de lutte contre les feux de forêt de la Colombie-Britannique.

La carte du service de lutte contre les feux de forêt de la Colombie-Britannique montre tous les feux de forêt actifs et comprend un onglet « All Current Year Wildfires » (tous les feux de forêt de l’année en cours), qui met en contexte le déroulement des événements dévastateurs auxquels la Colombie-Britannique a été confrontée en 2018. 

Selon la FAQ du Système canadien d’information sur les feux de végétation de Ressources naturelles Canada, « les modèles qui prédisent le climat futur indiquent que les conditions seront probablement plus sèches et plus chaudes à l’avenir dans une grande partie du Canada. Dans ces conditions, on peut s’attendre à ce que les incendies augmentent dans l’ensemble des forêts canadiennes, la superficie brûlée pouvant doubler au cours du siècle prochain. »

Nous devons nous préparer à cette nouvelle normalité.

Vous voulez savoir comment?

Renforcez votre capacité de veille géographique.

Ryan Lanclos, directeur du secteur d’activités de la sécurité publique à Esri, a récemment écrit dans son billet de blogue Se préparer à la nouvelle normalité en matière de gestion des urgences que « la dimension géographique est un élément essentiel à la compréhension... et qu’il est crucial d’avoir mis en place une capacité de veille géographique de base pour se préparer à la nouvelle normalité en matière de gestion des urgences. » Il poursuit en affirmant que « les organisations ont besoin de la dimension géographique pour les aider à prendre de meilleures décisions, et elles ont besoin de solutions qui permettent de fonder ces décisions critiques sur des données. C’est là que réside la valeur de la veille géographique. »

Si vous examinez ci-dessous les défis opérationnels les plus courants des organismes d’intervention en cas de catastrophe, vous remarquerez que pour relever chacun d’entre eux, il faut recourir à la veille géographique. 

  • Connaissance de la situation en temps réel
  • Compréhension des répercussions potentielles sur la communauté
  • Évaluations initiales des dommages
  • Présentation d’exposés dynamiques sur les incidents
  • Gestion de l’information publique et adaptation au nouveau cycle des médias d’information

Mettez en place une solution intégrée pour relever ces défis.

Si vous avez déjà une solution pour chacun des défis décrits ci-dessus, une bonne question à se poser est : sont-ils intégrés sur une plateforme opérationnelle commune, afin que les données et les informations puissent circuler entre les applications et les utilisateurs? Pouvez-vous sortir l’information de vos systèmes et la transmettre à vos partenaires ou au public quand vous en avez besoin?

Assurez-vous que votre solution peut être utilisée pour les opérations quotidiennes, et pas seulement en cas d’urgence.

Vous tirerez le maximum d’une solution de gestion des urgences qui peut être intégrée à vos opérations quotidiennes. Lorsque vous y avez recours quotidiennement, vous devenez plus confiant dans son utilisation, ce qui vous aide à vous préparer pour le prochain incident.

Choisissez une solution qui s’appuie sur les meilleures pratiques.

Lorsque vous évaluez des solutions, penchez-vous sur celles de fournisseurs ayant une expertise éprouvée en matière d’intervention en cas de catastrophe et de gestion des urgences, afin de pouvoir tirer parti des leçons apprises et des meilleures pratiques du secteur.

À Esri Canada, j’ai l’honneur d’être associé au programme d’intervention en cas de sinistre, qui consiste en une équipe qui se consacre à aider les organisations du monde entier à répondre à des incidents de tous types et de toutes tailles. Cette équipe combine la science de la géographie avec la plateforme de système d’information géographique (SIG) d’Esri, appelée ArcGIS, pour fournir en tout temps une capacité de veille géographique.

En cas de catastrophe, le programme d’intervention en cas de sinistre d’Esri est prêt à soutenir les organismes d’intervention en tout temps.

Dans l’histoire récente, des organisations canadiennes ont demandé et reçu l’appui du programme d’intervention en cas de sinistre d’Esri pour intervenir dans le cadre de plusieurs catastrophes notables, par exemple :

  • l’incendie de Fort McMurray de 2016 pour lequel Esri a fourni des licences logicielles supplémentaires et Esri Canada a développé plusieurs applications afin de tenir le public au courant de ce qui se passait sur le terrain;

Au cours des 20 ans d’histoire du programme d’intervention en cas de sinistre, 2017 a été l’année la plus occupée. Il semble que les incendies de forêt et les autres catastrophes, comme les inondations, continueront d’établir de nouveaux records et de redéfinir la normale.

Grâce aux leçons apprises en aidant ses utilisateurs par le biais du programme d’intervention en cas de sinistre, Esri a publié de nouvelles solutions préconfigurées pour les opérations de gestion des urgences qui peuvent améliorer vos opérations, en cas d’incident ainsi que lorsque tout va bien.

Pour se préparer à la nouvelle normalité, il faut être conscient de la complexité croissante des menaces et des dangers, être capable d’analyser et de comprendre leurs répercussions potentielles et être en mesure de surveiller les conditions en temps réel pour avoir une véritable connaissance de la situation. Esri Canada fournit une suite complète de solutions pour relever les défis opérationnels les plus critiques. Lorsque des incidents se produiront, vous serez prêt à réagir avec un ensemble d’outils intégrés pour la connaissance de la situation, l’analyse des répercussions, l’évaluation des dommages, les exposés opérationnels et l’information du public. Nos solutions permettent de prendre des décisions cruciales qui peuvent vous aider à sauver des vies.

Vous pouvez télécharger et configurer ces solutions vous-même, ou nous pouvons vous fournir des services de déploiement et de configuration. Nous pouvons également vous aider à élaborer un plan de dotation d’appoint dans votre centre des opérations d’urgence (COU), en faisant appel à des professionnels qualifiés en SIG d’Esri Canada ou d’Esri afin d’augmenter votre capacité, au besoin, pendant une intervention.

Alors que ma sœur et sa famille commencent à organiser leur nouvelle vie et essaient d’établir leur nouvelle normalité, il est difficile de trouver les mots pour exprimer notre gratitude aux équipes du service de lutte contre les feux de forêt de la Colombie-Britannique, tant à celles sur le terrain qu’à celles qui coordonnent les efforts. Elles sont composées de personnes qui travaillent sans relâche dans des conditions dangereuses pour aider à protéger la vie et les biens d’autrui.

Ce billet a été écrit en anglais par David Hamilton et peut être consulté ici.

Aucun article précédent

Article suivant
Maximisez l’efficacité sur le terrain grâce à l’intégration d’applications
Maximisez l’efficacité sur le terrain grâce à l’intégration d’applications

Découvrez comment vous pouvez maximiser le rendement de votre prochaine collecte sur le terrain en exploita...