La carte récit du COBAMIL contribue à la sensibilisation sur la protection des bassins versants

March 22, 2018

Pour célébrer la journée mondiale de l’eau, nous partageons avec vous le répertoire interactif du PDE, une carte récit publiée par le COBAMIL. Découvrez comment cet organisme de protection des bassins versants incite le public et différentes communautés au Québec à prendre part à la protection de l’eau.

Le Québec compte 40 organismes de protection des bassins versants qui travaillent conjointement pour protéger les ressources hydrauliques de la province. Le COBAMIL est un de ces organismes. Il est au service d’une population de 400 000 personnes sur la rive nord de Montréal, soit autour de la rivière des Mille Îles. La compréhension des enjeux scientifiques est au cœur de ses initiatives de protection de l’eau. Sa mission est de consulter, d’éduquer et de sensibiliser la population à l’égard de la gestion des ressources hydrauliques.

La carte récit du COBAMIL, intitulée « Répertoire interactif du PDE », découle du besoin de dresser le sommaire de l’information abondante contenue dans le Plan directeur de l’eau (PDE), un document de 800 pages publié par des intervenants du domaine des ressources hydrauliques. En créant cette carte récit, Cynthia Gagnière, gestionnaire de projet au COBAMIL, souhaitait outiller la population et l’inciter à s’impliquer dans la protection de leurs ressources hydrauliques locales. En travaillant sur ce projet, elle a été surprise de constater à quel point il était facile de créer une carte récit aussi complète.

Cynthia Gagnière, gestionnaire de projet du COBAMIL, souhaite que sa carte récit contribue à sensibiliser les municipalités et les résidents.

« J’utilise les systèmes d’information géographique d’Esri depuis mon passage à l’université, affirme Cynthia. Je les ai utilisés durant mon stage, et j’ai insisté pour utiliser ArcGIS lorsque j’ai fait mes débuts au COBAMIL. Je suis renversée par la facilité d’utilisation d’ArcGIS et par sa capacité à s’adapter à des projets de toute taille. »

Cynthia a souligné plusieurs avantages d’ArcGIS qui ont contribué à sélectionner cet outil pour aider le COBAMIL à faire de la sensibilisation sur la préservation de l’eau, notamment sa facilité d’utilisation, son processus de développement rapide et la promesse de gains de productivité. Cependant, le principal avantage d’ArcGIS résidait dans sa capacité à prendre en charge de nombreux formats de données, notamment le format Excel.

Cynthia espère que le succès de sa carte récit incitera les municipalités québécoises à prendre des mesures et à collaborer entre elles pour trouver la meilleure façon de protéger leurs espaces naturels. Elle souhaite également que cette conscientisation s’étende chez les citoyens.

« Je veux donner aux gens des moyens de prendre part à l’amélioration de la qualité de l’eau, que ce soit lorsqu’ils entretiennent leur pelouse, qu’ils éliminent des eaux usées ou autre. La carte récit permet aux gens de partager des photos, afin de rendre compte directement de leurs initiatives, ajoute Cynthia. »

À ce jour, la carte récit a reçu d’excellents commentaires du personnel du COBAMIL, qui a hâte de voir quelle utilisation les gens vont en faire après le lancement prévu aujourd’hui pour la journée mondiale de l’eau. Pour la suite des choses, Cynthia prévoit de recourir à l’externalisation ouverte, afin de créer des cartes récits encore plus attrayantes.

N’hésitez pas à nous faire part des réflexions et impressions que vous inspire l’application « Répertoire interactif du PDE ». Laissez un commentaire ci-dessous.

Si vous souhaitez apprendre comment créer une carte récit, visitez storymaps.arcgis.com.

Ce billet a été écrit en anglais par Marvin Latortue et peut être consulté ici.

Article précédent
Application du mois d’avril : Bulletins des OPN sur les bassins versants
Application du mois d’avril : Bulletins des OPN sur les bassins versants

Conservation Ontario utilise une carte récit afin de présenter, pour la première fois, l’état de santé des ...

Article suivant
Trois questions fréquemment posées à propos des applications de terrain d’ArcGIS
Trois questions fréquemment posées à propos des applications de terrain d’ArcGIS

Voici quelques conseils et suggestions pour vous aider à tirer le maximum de la suite d’applications mobile...