Skip to main content

Questions : « Nouvelle année, nouvelle version! Présentation d’ArcGIS Pro 3.2 » – Partie 1

Dans cette série de billets en deux parties, nous répondons aux questions que vous avez posées dans le cadre du webinaire intitulé « Nouvelle année, nouvelle version! Présentation d’ArcGIS Pro 3.2 ». Ce premier billet couvre les sujets suivants : migration d’ArcMap vers ArcGIS Pro, imagerie orientée, génération de rapports de structure et groupes de couches radio.

BODY:

En début d’année, pour lancer notre année de webinaires techniques, Justin Brassard et moi-même avons présenté la dernière version du logiciel de base d’Esri, ArcGIS Pro 3.2. Lors de notre webinaire « Nouvelle année, nouvelle version! Présentation d’ArcGIS Pro 3.2 », nous avons dressé la liste de nos dix nouvelles caractéristiques et fonctionnalités préférées. Que vous soyez un professionnel chevronné des SIG ou que vous commenciez votre aventure géospatiale, ArcGIS Pro 3.2 apporte des améliorations notables. Si vous n’avez pas pu assister à la séance en direct, ne vous inquiétez pas! Installez-vous confortablement, détendez-vous et rattrapez toute l’action grâce à l’enregistrement de notre webinaire.

Notre résolution de la nouvelle année était d’amener notre SIG à un niveau supérieur avec cette dernière version et, en ce mois de mars, nous nous en tenons à nos objectifs en répondant à vos principales questions. Joignez-vous à nous pour faire de 2024 l’année du triomphe des SIG avec ArcGIS Pro 3.2!

Migration vers ArcGIS Pro :

À l’approche du retrait d’ArcMap, nous avons commencé par faire un bref rappel du cycle de vie de ce logiciel, puis nous avons parlé des licences d’utilisateurs nommés. Prenons le temps de passer en revue certaines informations essentielles.

Q : Quand ne pourrons-nous plus utiliser ArcMap?

R : Depuis le 1er mars 2024, ArcMap et la suite de produits ArcGIS Desktop sont passés à une assistance en phase de maturité. Cela signifie qu’ArcMap est toujours disponible; toutefois, Esri ne fournira plus de correctifs et ne certifiera plus les versions majeures d’environnement. L’assistance technique sera toujours offerte pour les clients abonnés à un programme d’entretien en vigueur. En mars 2026, ArcGIS Desktop sera officiellement retiré du marché. À ce moment-là, ArcMap et l’assistance technique connexe ne seront plus offerts.

Tableau chronologique affichant trois boîtes se lisant de gauche à droite. (1) Icône de bouton de lecture triangulaire située au-dessus du texte suivant : « Commencez votre transition aujourd’hui ». Au-dessous, un texte précédé d’une puce indique : « Il n’y a pas de meilleur moment qu’aujourd’hui pour commencer votre migration vers ArcGIS Pro ». (2) Icône en forme de sablier située au-dessus du texte suivant : « Le 1er mars 2024, ArcMap passe à l’assistance en phase de maturité ». Au-dessous, une liste à puces se lit comme suit : 1. Esri ne fournit plus de correctifs ni de corrections de bogues pour ArcGIS Desktop (ArcMap) et ses modules d’extension. 2. L’assistance est offerte aux personnes abonnées à un programme d’entretien en vigueur. (3) Icône de réveil qui sonne, située au-dessus du texte suivant : « Le 1er mars 2026, ArcMap est retiré du marché ». Au-dessous, une liste à puces se lit comme suit : 1. ArcGIS Desktop et ses modules d’extension ne sont plus offerts. 2. ArcGIS Desktop et ses modules d’extension ne sont pas admissibles à l’assistance technique.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter les tableaux du cycle de vie d’ArcMap.

Q : Comment fonctionne la compatibilité ascendante et descendante entre ArcMap et ArcGIS Pro?

R : La compatibilité entre ArcMap et ArcGIS Pro est minimale. Bien qu’il soit possible d’importer des documents cartographiques ArcMap (fichiers .mxd) et des paquetages de cartes (fichiers .mpk) dans ArcGIS Pro, les nouvelles copies de ces cartes qui ont été ouvertes dans ArcGIS Pro ne peuvent pas être réexportées dans des fichiers qui seront lisibles dans ArcMap.

Q : Les utilisateurs peuvent-ils travailler hors connexion avec une licence ArcGIS Pro pour utilisateur nommé?

R : ArcGIS Pro peut être configuré pour fonctionner hors connexion avec une licence d’utilisateur nommé. Il est essentiel de savoir que lorsque vous autorisez ArcGIS Pro à fonctionner hors connexion, vous ne pouvez utiliser l’application que sur une seule machine. C’est la machine que vous utilisez pour mettre votre licence hors connexion. Vous ne pouvez pas utiliser le même compte d’utilisateur nommé pour vous connecter à ArcGIS Pro sur une autre machine tant que vous n’avez pas retourné la licence qui est hors connexion.

Pour savoir comment mettre votre licence hors connexion, consultez les étapes indiquées dans la documentation sur ArcGIS Pro : Autoriser le fonctionnement hors connexion d’ArcGIS Pro.

Capture d’écran de la page de licence dans les paramètres d’ArcGIS Pro montrant l’option cochée Autoriser le fonctionnement hors connexion d’ArcGIS Pro.

Q : À quel moment mon organisation doit-elle commencer à passer à ArcGIS Pro si elle utilise encore ArcMap?

R : Commencez dès aujourd’hui! ArcGIS Pro existe depuis longtemps (2015), et il est prêt pour tous vos flux de travaux ArcMap. Il n’y a pas de meilleur moment qu’aujourd’hui pour commencer votre transition. Cela vous permettra de vous préparer à l’arrivée de mars 2026 et de repérer les lacunes d’ArcGIS Pro qui peuvent être comblées avant qu’il ne soit trop tard.

Imagerie orientée :

L’imagerie orientée vous permet d’intégrer des images non traditionnelles dans votre SIG. Il est possible de donner vie à ses images sur une carte, que celles-ci soient capturées à l’aide d’un drone ou d’un téléphone cellulaire.

Enregistrement d’écran d’ArcGIS Pro montrant la visionneuse d’imagerie orientée, ancrée à droite d’une carte contenant un jeu de données d’imagerie. Dans l’enregistrement, une image est zoomée et balayée de gauche à droite, montrant comment l’empreinte sur la carte réagit à la manipulation de l’image.

Q : L’imagerie doit-elle être géolocalisée pour l’outil d’imagerie orientée?

R : Les métadonnées des images d’entrée doivent comprendre de l’information géographique pour que l’outil puisse les dessiner sur la carte. Dans la plupart des cas, cette information est enregistrée par l’appareil utilisé, par exemple un appareil photo numérique ou un téléphone cellulaire. Si la source d’entrée est un fichier, un dossier ou une liste de chemins d’accès aux images, l’outil lit directement les métadonnées EXIF et XMP des images au format de fichier .jpeg.

Q : ArcGIS Field Maps ou ArcGIS QuickCapture prendront-ils en charge la collecte de jeux de données d’imagerie orientée dans ArcGIS Online?

R : Oui, la prise en charge de l’imagerie orientée est prévue dans la feuille de route des applications ArcGIS QuickCapture et ArcGIS Experience Builder. Pour tout savoir de ce que réservent les prochaines versions, parcourez le billet de blogue d’Esri Inc. intitulé L’imagerie orientée, intégrée à ArcGIS.

Q : La visionneuse d’images orientées prend-elle en charge les fichiers vidéo?

R : Non, la fonctionnalité de jeu de données d’imagerie orientée ne prend en charge que les formats d’image JPG, JPEG et TIF. Le format d’image MRF est également pris en charge si les images sont stockées dans le nuage.

Q : Les points verts des jeux de données d’imagerie orientée correspondent-ils à l’emplacement des caméras où les images ont été prises?

R : Oui, les cercles verts représentent tous les emplacements des appareils photo de chaque photo du jeu de données. Lorsque vous utilisez l’explorateur d’images Image Explorer, une option affiche l’emplacement des caméras en dessinant des cercles bleus sur la carte. Ces points bleus représentent les caméras dont les images couvrent la zone sélectionnée sur la carte. Le cercle rouge représente l’emplacement de la caméra de l’image en cours de visualisation.