Cartographie des parcelles au Canada : Introduction à l’atelier parcellaire

March 21, 2017

Partout au Canada, la cartographie des parcelles fait l’objet d’une demande accrue. Ce besoin multisectoriel se fait sentir dans des domaines comme la planification, la gestion du territoire, les travaux publics, la gestion des urgences, les assurances (l’évaluation des risques), la visualisation immobilière et la gestion des actifs des services publics.

Partout au Canada, la cartographie des parcelles fait l’objet d’une demande accrue. Ce besoin multisectoriel se fait sentir dans des domaines comme la planification, la gestion du territoire, les travaux publics, la gestion des urgences, les assurances (l’évaluation des risques), la visualisation immobilière et la gestion des actifs des services publics. Plusieurs facteurs concourent à la croissance de cette demande, notamment :

  • le gouvernement et tous les secteurs de l’industrie cherchent à augmenter la productivité et à réduire les coûts en intégrant les SIG à leurs activités;
  • les percées technologiques facilitent l’intégration de la cartographie des parcelles aux applications des organisations;
  • le mouvement des données ouvertes entre municipalités rend la cartographie des parcelles de plus en plus accessible.

Les utilisateurs de la cartographie des parcelles ont un éventail de besoins différents relativement aux données sur les parcelles. Toutefois, selon notre expérience, ils recherchent avant tout une couverture cohérente et exhaustive de leur territoire, des données actuelles (avoir accès aux mises à jour dès qu’elles se présentent) et un degré de précision approprié (pas maximal). Évidemment, il est aussi primordial que les utilisateurs puissent profiter d’un accès simple et flexible aux données (ceci s’applique tant aux licences qu’à la technologie).

Un nouveau plan topographique est géoréférencé par rapport à un atelier parcellaire avant qu’il serve à recueillir tout nouveau relèvement et toute nouvelle distance.

En raison de cette demande croissante, plusieurs clients au Canada commencent à adopter des innovations qui contribuent à réduire les coûts de maintenance et d’utilisation en matière de cartographie des parcelles. De plus, grâce à nos clients, les produits sont plus abordables, les données sont de meilleure qualité et plus précises, et de nouvelles occasions d’utilisation se présentent. Voici quelques exemples d’innovations :

  • Relevés intégrés
  • Géoréférencement
  • Cartographie continue
  • Soumission numérique de plans topographiques
  • Techniques d’ajustement
  • Soumission web de plans topographiques
  • Données cadastrales 3D
  • Licences ouvertes

Vous n’aurez assurément pas à adopter toutes ces innovations pour constater une réduction du coût de l’entretien en matière de cartographie des parcelles – l’intégration de seulement une ou deux de ces idées peut avoir des répercussions au sein de votre organisation. Pour demeurer à l’avant-garde de toutes ces tendances et de ces innovations émergentes, les mainteneurs de la cartographie des parcelles ont besoin d’une gamme d’outils qui simplifient leur flux de travaux et qui s’intègrent bien aux autres aspects de l’entreprise. Nous sommes convaincus que c’est ce qu’offre la solution de mise à jour des parcelles d’Esri. 

L’atelier parcellaire d’Esri est un objet complexe stocké dans une géodatabase. Il se compose d’un jeu de tables et de classes d’entités mises en relation. Il s’agit d’un modèle d’information constitué de bien plus que de simples formes. En effet, il gère pour vous des relations topologiques à l’aide de points partagés et de lignes se chevauchant. L’atelier parcellaire est un modèle de données optimisé servant à tenir à jour les parcelles. Les avantages qu’il offre sont les suivants :

Tous les composants de l’atelier parcellaire sont reliés entre eux, et ces relations sont créées et gérées par l’atelier lui-même. L’éditeur de parcelle n’a à accomplir aucun travail ni effort supplémentaire.

De nouvelles parcelles contenant le relèvement et la distance recensés sont jointes dans l’atelier parcellaire existant.

Esri Canada a mis au point une approche visant à moderniser la cartographie des parcelles grâce à l’atelier parcellaire d’Esri, lequel est conçu pour aider nos clients à introduire leur solution de manière efficiente. Notre approche se décompose en quatre étapes clés, chacune ayant son objectif :

  • Examen de la préparation
    • Révision de vos données de cartographie parcellaire actuelles, de vos flux de travaux et de vos besoins opérationnels existants
    • Quantification de l’effort requis pour rendre vos données d’atelier parcellaire prêtes à être utilisées
    • Compréhension des avantages du modèle d’atelier parcellaire
  • Migration des données
    • Dans le cadre d’un projet de cartographie des parcelles, la migration des données constitue environ la moitié de l’effort global
    • Discussion sur les pratiques exemplaires requises pour assurer le succès d’une migration des données
    • Mise en correspondance des données de parcelle actuelles dans le modèle de l’atelier parcellaire
    • Peaufinage des processus de migration des données (détection des courbes, validation topologique)
  • Formation sur mesure/entretien de l’atelier
    • Revue des divers outils de mise à jour de parcelles prêts à utiliser
    • Compréhension de la façon dont on peut utiliser ces outils pour réaliser, du début à la fin, les flux de travaux de cartographie des parcelles
    • Formation et flux de travaux adaptés à vos données
  • Assistance à la mise en œuvre
    • Soutien des activités courantes pendant que vos employés apprennent à travailler avec la solution de cartographie des parcelles d’Esri

L’approche d’Esri Canada intègre également le Modèle canadien de données parcellaires, un modèle standard d’édition de parcelles qui comporte des types de parcelles, des attributs, des domaines et des sous-types préconfigurés convenant aux mises en œuvre dans toutes les régions du Canada. Le Modèle canadien de données parcellaires comprend un fichier MXD avec affichage et symbologie préconfigurés, et est fourni aux clients d’Esri Canada sans frais dans le cadre des services offerts.

Cette approche par étape à la cartographie des parcelles vous permet de choisir quel niveau d’engagement auprès d’Esri Canada vous convient le mieux. Votre collaboration avec notre équipe expérimentée de cartographie des parcelles diminue le risque global de mise en œuvre et vous donne accès autant à notre expertise en la matière qu’à notre expérience en migration des données. Le résultat final donne un atelier parcellaire de haute qualité qui simplifiera le déroulement de vos activités quotidiennes. Si vous désirez savoir comment l’approche d’Esri Canada en matière de cartographie des parcelles peut être bénéfique pour votre organisation, veuillez communiquer avec nous en publiant vos commentaires dans la section ci-dessous.

Ce billet a été écrit en anglais par Sarah Sibbett et peut être consulté ici.

Article précédent
Au-delà des données ouvertes : passer du téléchargement aux résultats
Au-delà des données ouvertes : passer du téléchargement aux résultats

Quel devrait être le véritable objectif d’un site de données ouvertes? Servir la communauté!

Article suivant
Comment les centres numériques aident les gouvernements à créer de la valeur sociale
Comment les centres numériques aident les gouvernements à créer de la valeur sociale

Découvrez comment les centres numériques permettent aux gouvernements de définir une vision, de renforcer l...

Vous avez une question ou un commentaire?

Contactez-nous