Jennifer Link, l’ambassadrice qui fait la promotion des SIG à Thunder Bay

March 16, 2018

Ambassadrice des SIG de Thunder Bay, Jennifer Link fait la promotion de l’utilisation des SIG dans les écoles primaires et secondaires et encourage les spécialistes du domaine à appuyer tout comme elle les enseignants et les élèves de la région. Découvrez ses réalisations et ses plans pour l’avenir.

Jennifer Link est une consultante indépendante en logiciels SIG de Thunder Bay, en Ontario. À titre d’ambassadrice des SIG, elle fait don de son temps pour promouvoir les SIG auprès des écoles primaires et secondaires. Elle a également mis sur pied un réseau de spécialistes des SIG pour aider les enseignants de la région. Croyant en l’importance des SIG, Jennifer vise à démontrer aux enseignants de sa communauté qu’il s’agit d’outils d’analyse puissants qui favorisent l’apprentissage chez les élèves, qui y verront aussi une possibilité de carrière.

Jennifer Link, ambassadrice des SIG qui comprend la valeur des SIG dans l’enseignement primaire et secondaire.

Soutien offert aux écoles primaires et secondaires

Jennifer a été très impressionnée par son premier contact avec les SIG durant ses études en géographie à l’Université McGill : elle avait alors réalisé que les analyses SIG pouvaient être appliquées à de nombreuses disciplines. Selon elle, « une nouvelle génération de jeunes technophiles fréquente les écoles primaires et secondaires, et les SIG continuent d’être un outil puissant qui suscite l’intérêt des élèves par sa façon très interactive et dynamique de résoudre des problèmes spatiaux à l’aide de modèles, de flux de travaux et de cartes. L’enseignement avec les SIG présente des avantages considérables : pendant que les élèves découvrent une technologie tangible, ils développent aussi leur esprit critique, leurs habiletés à résoudre des problèmes et leurs compétences analytiques, soit des aptitudes essentielles sur le marché du travail. La polyvalence des SIG et la multitude de sujets auxquels ils peuvent être appliqués en font une boîte à outils parfaite en classe. En tant qu’ambassadrice des SIG, mon rôle est d’aider les enseignants à se sentir à l’aise d’exploiter les outils offerts afin de trouver des façons novatrices de présenter et d’analyser l’information spatiale avec leurs élèves. »

À l’automne 2016, Jennifer et Keith Hautala, un autre ambassadeur des SIG qui est coordonnateur de programmes au Confederation College, ont présenté un atelier de deux jours sur les SIG aux élèves de 8e année de l’école Kingsway Park Public School en compagnie de Krista Bullock et de Jason Freeburn, deux spécialistes des SIG. Cet événement était organisé dans le cadre du programme Let’s Talk Science (Parlons sciences). Le premier jour, les élèves ont recueilli des données à l’aide d’appareils mobiles de SIG durant une randonnée guidée au centre d’enseignement en plein air Kingfisher, pendant laquelle un aîné autochtone identifiait les plantes et les arbres tout en expliquant leur utilisation dans la médecine traditionnelle. Le deuxième jour, ils ont travaillé en équipe de deux dans un laboratoire informatique du Confederation College afin de créer des cartes récits indiquant les données qu’ils avaient recueillies sur l’emplacement des plantes et des arbres. Dans le cadre de cet atelier, les élèves ont profité des connaissances d’un aîné indigène et ont utilisé des outils de cartographie qui leur ont permis de présenter leurs conclusions avec professionnalisme.

Une carte récit présentant les données recueillies par les élèves de l’école Kingsway Park Public School durant une randonnée guidée par un aîné indigène.

À la fin 2017, Jennifer a réalisé un projet avec l’enseignant Geoff Lindberg et sept élèves de 9e année de Dennis Franklin Cromarty, une école secondaire des Premières Nations. Ce projet réparti sur deux jours a commencé en octobre par une expédition au mont McKay qui se trouve dans la réserve de la Première Nation de Fort William, au sud de Thunder Bay. Le but était de recueillir à l’aide de l’application Survey123 des données sur la végétation, le climat et le sol de deux parcelles différentes. L’une d’entre elles se trouvait sur le versant nord et l’autre, sur le versant sud du mont. Les élèves ont mesuré la hauteur et la largeur des arbres, ont dénombré les arbres de chaque essence et ont examiné la végétation pendant qu’ils étudiaient la santé du sol. La deuxième partie du projet a eu lieu en décembre. Pendant cette journée, Jennifer leur a appris à explorer les données recueillies dans ArcGIS Online et à présenter leurs découvertes dans une carte récit. Grâce à ce projet pratique et dynamique, les élèves ont exploré la géographie locale et ils ont appris à recueillir et à analyser des données.

Le groupe SIG de Thunder Bay, un réseau de spécialistes

Jennifer a travaillé dans les domaines de la gestion de l’environnement, des services publics, de l’immobilier et de la sécurité publique, ce qui lui a permis de nouer des relations avec les autres spécialistes des SIG de la région. En plus d’offrir du soutien aux enseignants du primaire et du secondaire, l’ambassadrice a incité les spécialistes des SIG à participer à son projet.

Voici comment Jennifer a mis sur pied le groupe SIG de Thunder Bay : « En 2016, Keith Hautala et moi avons découvert que nous collaborions tous les deux avec des écoles locales pour favoriser l’intégration des SIG en classe. J’ai communiqué avec le directeur de l’école Dennis Franklin Cromarty afin d’évaluer la possibilité d’organiser un atelier en classe. Keith a aussi approché plusieurs écoles de Lakehead à ce sujet. Nous avons ensuite réalisé que nous devrions combiner nos efforts. Nous avons donc présenté notre premier atelier facultatif sur les SIG en septembre 2016 à la firme KBM Resources Group. Pour poursuivre sur notre lancée, nous avons régulièrement animé des ateliers où les principaux participants devaient trouver des occasions et des façons de présenter les SIG aux enseignants et aux élèves. »

Le groupe SIG de Thunder Bay rassemble des professionnels de cette communauté pour lesquels les SIG constituent des outils de travail très importants. À la tête de ce groupe se retrouvent les personnes suivantes :

•         Keith Hautala, coordonnateur de programme, Confederation College

•         Arnold Rudy, partenaire, KBM Resources Group

•         Shawn Mizon, partenaire, KBM Resources Group

•         Krista Bullock, analyste SIG, KBM Resources Group

•         Jason Freeburn, technicien en SIG, Université Lakehead

•         Jennifer Link, consultante indépendante en logiciels SIG

Avec l’établissement des nouvelles branches de GoGeomatics et d’URISA à Thunder Bay, Jennifer compte poursuivre sa promotion du programme d’ambassadeur des SIG auprès des professionnels. Par ailleurs, le groupe SIG de Thunder Bay continuera d’appuyer les enseignants de la région, en tirant parti de ses liens avec des organisations comme le Centre d’innovation du nord-ouest de l’Ontario, où travaille Kendall Kerbashian, que le groupe conservera comme collaboratrice. Kendall a la charge d’organiser pour les jeunes de Thunder Bay plusieurs événements locaux qui sont axés sur la science et la technologie. Le groupe prévoit participer à la prochaine édition de la Semaine de la technologie et s’intéresse également à travailler à étendre nos services bénévoles à l’extérieur de Thunder Bay.

Nous apprécions tout le travail que Jennifer et les autres ont fait en vue de favoriser l’utilisation des SIG dans l’enseignement primaire et secondaire à Thunder Bay. Nous avons hâte d’entendre parler de vos prochains projets. Si vous souhaitez recevoir l’appui d’un ambassadeur ou d’une ambassadrice GIS comme Jennifer, écrivez à k12@esri.ca. Nous serons contents de faire la liaison pour vous.

Ce billet a été écrit en anglais par Angela Alexander et peut être consulté ici.

Article précédent
La carte récit du COBAMIL contribue à la sensibilisation sur la protection des bassins versants
La carte récit du COBAMIL contribue à la sensibilisation sur la protection des bassins versants

Découvrez une organisation du Québec qui utilise les cartes récits d’Esri pour sensibiliser le public à la ...

Article suivant
Activité du printemps : allez dehors grâce à Survey123 for ArcGIS
Activité du printemps : allez dehors grâce à Survey123 for ArcGIS

Envoyez vos élèves sur le terrain pour recueillir des données relatives à l’utilisation du sol dans votre c...