Application du mois d’octobre : Calendrier de rétablissement et de restauration des arbres de la Ville de Calgary

October 1, 2016

En septembre 2014, une tempête de neige s’est abattue sur la ville de Calgary, endommageant plus de 1,5 million d’arbres. Dans le but de communiquer les efforts de rétablissement et de restauration des arbres, la Ville a utilisé une carte récit à titre de portail d’information servant à fournir aux citoyens des renseignements à jour. Apprenez-en davantage sur l’application du calendrier de rétablissement et de restauration des arbres de la Ville de Calgary, l’application du mois d’octobre, dans ce billet de blogue.

En septembre 2014, la Ville de Calgary a été la proie d’une tempête de neige. Le manteau de neige lourde et mouillée en cette fin d’été a endommagé environ 250 000 arbres appartenant à la Ville et 1,5 million d’arbres sur des terrains privés. À la suite de l’examen de la situation avec le conseil et de la proposition d’un plan d’intervention échelonné sur trois ans, le programme ReTree YYC a vu le jour.

Le principal objectif par rapport au public de ce programme consiste à travailler avec les résidents de Calgary de manière à les encourager à adopter de bonnes pratiques de plantation et d’entretien de la forêt urbaine. Dans l’optique de mobiliser les citoyens et de leur fournir des renseignements à jour au sujet des efforts de rétablissement et de restauration des arbres, la Ville a créé le Calendrier de rétablissement et de restauration des arbres de la ville, l’application du mois d’octobre, à partir de cartes récits.

Le Calendrier de rétablissement et de restauration des arbres de la ville (ci-dessus) a contribué à réduire d’environ 25 % le nombre de demandes de service reçu par la Ville de Calgary, en permettant aux citoyens d’avoir accès à des données à jour.

Le premier jour de la tempête de neige qui a frappé la ville, les routes étaient bloquées par les arbres endommagés et empêchaient le passage des services d’urgence. Pendant la phase d’intervention initiale, on avait poussé les débris sur le côté des routes. La Ville a jugé qu’il était de son devoir d’informer les citoyens de la façon dont les débris seraient ramassés. Pendant le point fort de la catastrophe, les citoyens téléphonaient à la Ville, ne sachant pas quoi faire de tous les arbres tombés. De plus, comme les citoyens souhaitaient prêter main-forte, la Ville a vite conclu qu’elle devait trouver une solution pour communiquer efficacement avec ces derniers.

À partir de modèles de carte récit, la Ville a été en mesure de créer une application montrant les secteurs où les arbres étaient émondés et replantés. Depuis, l’application a évolué en un portail d’information publique présentant l’ensemble des efforts de rétablissement et de restauration des arbres menés dans la ville. La Ville de Calgary s’est engagée à promouvoir la transparence à tous les ordres de gouvernement; le programme ReTree YYC cadrait avec cet objectif d’informer les citoyens, par l’entremise de l’application, des travaux en cours et des secteurs où l’on prévoyait réaliser les prochains travaux de rétablissement et de restauration.

Conception de l’application

La Ville venait tout juste de commencer à utiliser ArcGIS Online. « Comme c’est le cas pour le déploiement de n’importe quelle nouvelle technologie, le processus de conception a été accompagné de son lot de leçons et de difficultés », explique Tony Groeneveld, analyste géospatial en chef de la Ville de Calgary. « Toutefois, les modèles et les outils intégrés dans ArcGIS Online ont grandement facilité le processus de conception de l’application ».

L’application a été conçue au moyen du modèle Story Map Series et de l’option de mise en page par onglets. « Grâce à la mise en page par onglets, nous avons été en mesure de décortiquer une histoire complexe. À l’aide des différents onglets, nous avons pu mettre en évidence les différentes vues que la Ville souhaitait communiquer », souligne Tony.

« Pour être efficace, une carte récit doit comprendre deux volets », renchérit-il. « Le volet SIG traditionnel fournit les données de la carte et les présente de la meilleure façon possible; pour notre part, nous veillons également à ce qu’il soit possible de mettre à jour les données avec rapidité et fiabilité. L’autre volet consiste à raconter le récit, c’est-à-dire à transmettre l’information de manière claire et concise. Dans le cas du calendrier de rétablissement et de restauration des arbres, nous avons collaboré avec notre équipe responsable des communications à la production de la carte récit. »

En parcourant les différents onglets de l’application, vous constaterez que chaque carte présente des renseignements détaillés sur chaque aspect des efforts de rétablissement et de restauration des arbres dans le cadre du programme ReTree. Le premier onglet donne un aperçu informatif des prochains travaux prévus ainsi que des travaux déjà réalisés.

Tammy Robinson, gestionnaire de projet du programme ReTree, décrit de quelle façon cette application favorise la transparence entre la Ville et ses citoyens. « Puisqu’ils connaissent les endroits et les dates où nous effectuerons des travaux, les citoyens peuvent aider les travailleurs sur le terrain en retirant les obstacles qui pourraient nuire à ces derniers (p. ex., des voitures stationnées). Ainsi, nous n’avons pas à revenir une seconde fois pour terminer le travail, ce qui accélère les efforts de rétablissement et de restauration. »

Non seulement l’application fournit de l’information aux citoyens, mais encore elle aide à diminuer le nombre de demandes de service que reçoit la Ville. Les demandes au sujet de la propriété des arbres sont parmi les plus fréquentes. La Ville de Calgary a mis en place des règlements administratifs de protection des arbres selon lesquels les citoyens ne peuvent pas effectuer de travaux sur des arbres municipaux. C’est pourquoi ils appellent habituellement au 311 Calgary pour savoir si un arbre est de propriété publique ou privée. Ils ont désormais un accès facile à cette information dans l’onglet City Owned Trees (arbres appartenant à la Ville) de l’application. Ensuite, ils n’ont qu’à trouver leur adresse à l’aide de l’outil de localisation, puis à cliquer sur l’arbre pour lequel ils souhaitent de l’information. Une fenêtre contextuelle précise les renseignements concernant la propriété de l’arbre, ainsi que des données sur l’essence, l’identifiant et la taille à maturité de l’arbre.

« L’onglet City Owned Trees à lui seul a fortement réduit, soit d’environ 25 %, le nombre de questions au sujet de la propriété des arbres que la Ville reçoit », précise Tammy. « Ainsi, la Ville peut réaffecter les employés à d’autres activités. »

À l’aide de l’onglet City Owned Trees, les citoyens peuvent rapidement consulter les renseignements concernant la propriété des arbres qui se trouvent sur leur terrain, sans avoir à téléphoner au 311 Calgary.

Le programme ReTree s’est avéré un succès sur toute la ligne en raison des efforts continus déployés par de nombreuses personnes dans l’ensemble de l’organisation. La Ville compte améliorer l’expérience utilisateur de l’application et regrouper les messages, au besoin. À l’heure actuelle, l’application raconte l’histoire de la mise sur pied du projet de rétablissement et de restauration des arbres. Puisque le programme ReTree viendra à échéance à la fin de 2017, la Ville étudie déjà la possibilité d’utiliser l’application pour communiquer les activités d’entretien des arbres.

Avez-vous fait appel aux cartes récits pour appuyer les interventions à la suite d’un sinistre? Racontez vos histoires dans les commentaires ci-dessous.

Article précédent
Application du mois de novembre : Carte récit de la Ville de Guelph célébrant les 100 ans du poème « In Flanders Fields »
Application du mois de novembre : Carte récit de la Ville de Guelph célébrant les 100 ans du poème « In Flanders Fields »

En 2015, la Ville de Guelph, en collaboration avec l’organisme Guelph Museums, lançait une carte récit célé...

Article suivant
Application du mois de septembre : Carte de la saturation en eau de la surface du sol, par Agriculture et Agroalimentaire Canada
Application du mois de septembre : Carte de la saturation en eau de la surface du sol, par Agriculture et Agroalimentaire Canada

Découvrez l’extraordinaire application d’Agriculture et Agroalimentaire Canada dans ArcGIS Online.