Personnalisez votre fond de carte grâce à ArcGIS Vector Tile Style Editor

March 12, 2020

La cartographie sur le web a toujours accusé un retard par rapport à la cartographie sur ordinateur de bureau. L’affichage des données dans un format dynamique offre moins d’options de symbologie et impose une multitude de limites stylistiques. Il est donc difficile de donner plus de caractère à des cartes web. Par chance, l’outil ArcGIS Vector Tile Style Editor permet aux utilisateurs de personnaliser facilement leurs fonds de carte afin d’améliorer leur apparence et leurs performances dans des cartes web. Lisez ce billet de blogue et découvrez trois techniques pour personnaliser un fond de carte à l’aide d’ArcGIS Vector Tile Style Editor.

Le fond de carte constitue l’un des éléments visuels les plus importants d’une carte ou d’une application web. Pour obtenir un style plus adapté au thème général de votre carte ou de votre application, vous devez parfois aller au-delà des 14 fonds de carte fournis par défaut sur ArcGIS Online. L’outil ArcGIS Vector Tile Style Editor vous permet de créer votre propre cartographie tout en utilisant les fonds de carte vectoriels actualisés d’Esri.

Tout juste avant la Coupe du monde féminine de la FIFA de 2019, j’ai créé le journal cartographique Goals Across the Globe: Christine Sinclair (les buts de Christine Sinclair à travers le monde) qui présente l’emplacement de chaque but marqué par Christine au cours d’une partie internationale. Cette joueuse est d’ailleurs sur le point de devenir la meilleure marqueuse de l’histoire du soccer international. Je voulais un fond de carte très simple, élégant et un peu différent des options offertes par défaut. Voici trois techniques que j’ai appliquées lors de la création de mon fond de carte à l’aide d’ArcGIS Vector Tile Style Editor.

Goals Across the Globe: Christine Sinclair (les buts de Christine Sinclair à travers le monde)

Simplifier la couche de base

Selon l’échelle de présentation de votre carte, il est très probable que votre public n’ait pas besoin de voir toutes les couches comprises dans le fond de carte. L’outil ArcGIS Vector Tile Style Editor vous permet de désactiver toute information superflue dans le menu Edit Layer Styles (modifier le style des couches) en modifiant la visibilité d’une couche.

Modification de la visibilité d’une couche

Vous pouvez également choisir un style simplifié dans l’onglet Base du menu de démarrage d’ArcGIS Vector Tile Style Editor. Si on prend l’exemple de mon journal cartographique Goals Across the Globe: Christine Sinclair (les buts de Christine Sinclair à travers le monde), je souhaitais seulement montrer l’emplacement des buts de la joueuse à une petite échelle. Des cartes mondiales ou nationales étaient donc tout indiquées, contrairement à des cartes à grande échelle où l’on s’attendrait à voir des détails sur la ville ou le quartier. Puisque les couches présentant les entités urbaines (comme les routes et les bâtiments) n’étaient pas nécessaires, j’ai pu utiliser le style Human Geography Base (base de géographie humaine) qui comprend essentiellement les continents et les océans.

Sélection du style Human Geography Base (base de géographie humaine)

J’ai remplacé la couleur des continents et des couches d’arrière-plan par un rouge foncé et un rouge pâle afin d’évoquer le maillot rouge de l’équipe du Canada.

Modification de l’apparence du style Human Geography Base (base de géographie humaine)

J’ai donc obtenu une couche de base simple des continents et des océans, sans renseignements inutiles qui auraient encombré la carte ou ralenti sa performance.

Ajouter une couche de texture

Vous souhaitez ajouter du caractère à votre couche de base? Vous pourriez peut-être faire en sorte qu’elle ressemble à une vieille carte papier usée ou à une feuille de journal froissée. Grâce à l’outil ArcGIS Vector Tile Style Editor, vous pouvez créer une couche de texture en ajoutant vos propres fichiers .PNG dans le menu Edit Icons & Patterns (modifier les icônes et les motifs).

Si vous n’arrivez pas à créer vous-même un motif transparent ou si vous n’avez pas accès à un graphiste au sein de votre organisation, essayez de trouver un motif à usage libre en ligne qui conviendrait à votre carte. J’ai utilisé le site web Transparent Textures pour trouver divers motifs rappelant du papier usé.

J’ai ensuite enregistré mon fond de carte créé à partir d’un style simple qu’on retrouve dans l’onglet Base du menu de démarrage de l’outil (comme Human Geography Base [base de géographie humaine]). Après l’enregistrement, le bouton Add (ajouter) du menu Edit Icons & Patterns (modifier les icônes et les motifs) s’est activé, et j’ai pu téléverser un motif, lui donner un nom ainsi que le prévisualiser.

Menu Edit Icons & Patterns (modifier les icônes et les motifs)

Prévisualisation d’un fichier d’icône ou de motif

Une fois mon motif téléversé, je suis retourné dans le menu Edit Icons & Patterns (modifier les icônes et les motifs) et j’ai sélectionné la couche background (arrière-plan) dans la liste des couches. J’ai choisi mon motif dans le menu déroulant Pattern (motif) sous Appearance (apparence).

Sélection d’un motif

J’ai également désactivé la couche Land (terre) sous Natural (naturelle) dans la liste des couches. J’ai ensuite enregistré mes modifications.

Modification de la visibilité de la couche Land (terre)

La couche ne montre plus qu’une texture. Il est possible de l’ajouter à une carte web : il faut simplement la positionner au-dessus de la couche de base de la terre et de l’eau dans la table des matières, puis en augmenter la transparence afin que l’on voie au travers.

Optimiser la couche des étiquettes et de référence

Avec un style d’étiquettes unique, vous pouvez faire correspondre l’apparence du texte à celle du thème général de votre carte. En plus de modifier la famille de la police et la couleur des étiquettes, l’outil ArcGIS Vector Tile Style Editor vous permet d’activer et de désactiver différentes catégories d’étiquettes à diverses échelles selon les éléments à afficher sur votre carte.

Dans mon journal cartographique Goals Across the Globe: Christine Sinclair (les buts de Christine Sinclair à travers le monde), je voulais utiliser une police au style un peu plus sportif et bien visible en rouge. J’ai sélectionné la couche Human Geography Label (étiquette de géographie humaine) dans l’onglet Label/Reference (étiquette et référence) du menu de démarrage de l’outil.

Sélection du style Human Geography Label (étiquette de géographie humaine)

Ensuite, j’ai choisi la police Timmana Regular. Pour les couleurs, j’ai mis le texte de l’étiquette en rouge et le halo, en gris. De plus, j’ai légèrement augmenté la taille de la police à l’aide du bouton Larger (agrandir) sous Label Size (taille de l’étiquette).

Modification des propriétés des étiquettes

Puisque je voulais indiquer l’emplacement des buts de Christine à une petite échelle, je n’avais pas besoin d’étiquettes pour des entités comme les rivières, les parcs, les routes et les bâtiments. Dans le menu Edit Layer Styles (modifier le style des couches), j’ai passé en revue chaque catégorie de couches et j’ai désactivé tout ce qui n’était pas associé aux noms de lieux à une échelle mondiale ou nationale.

Modification de la visibilité d’un groupe de couches

Tout comme pour ma couche de base, j’ai obtenu une couche de référence simplifiée et exempte de toute étiquette inutile qui aurait encombré la carte ou ralenti ses performances. Il est possible d’ajouter ces nouvelles étiquettes à une carte web : il faut simplement les positionner au-dessus de la couche de base de la terre et de l’eau dans la table des matières.


Remarque : Même si elles ne font pas partie du fond de carte, les couches World Countries (Generalized) (pays du monde [généralisée]), USA States (Generalized) (États des États-Unis [généralisée]) et Provinces & Territories of Canada (provinces et territoires du Canada) figurent dans la carte web définitive. Elles sont tirées de l’outil Living Atlas d’ArcGIS Online. Pour la symbologie de la couche de l’emplacement des buts, j’ai utilisé le dessin d’un ballon de soccer en usage libre provenant du site PNG Arts.

Ce billet a été écrit en anglais par Mark Gallant et peut être consulté ici.

Article précédent
Natasha Parsons, ambassadrice des SIG de mars, prône l’emploi des SIG tout le long des études
Natasha Parsons, ambassadrice des SIG de mars, prône l’emploi des SIG tout le long des études

Apprenez comment Natasha Parsons, ambassadrice des SIG du mois de mars, prône l’emploi des SIG tout le long...

Article suivant
Que peut vous apporter un SIG, à part une excellente carte?
Que peut vous apporter un SIG, à part une excellente carte?

Les SIG continuent d’évoluer si rapidement qu’une personne qui connaît bien le numérique peut désormais les...