Donner une voix aux jeunes en urbanisme avec Survey123 et ArcGIS Online

August 29, 2018

« Les enfants doivent être vus et non entendus. » Ce vieil adage anglais datant du 15e siècle est toujours en usage aujourd’hui, et il n’y a pas de meilleur exemple que celui du processus d’urbanisme. Les enfants représentent une grande partie de la population d’une ville, mais n’ont que très peu d’influence sur son aménagement. Découvrez comment ArcGIS Online et Survey123 ont été intégrés au programme Maximum City, un camp d’été axé sur l’innovation tenu par l’University of Toronto Schools, pour mettre à profit l’indice YouthScore et faire participer les jeunes à l’aménagement de leur ville.

Le mois dernier, mon collègue Haydn Lawrence a eu l’occasion de faire une présentation devant un groupe d’élèves de la 5e à la 11e année. Parmi eux se trouvaient également des élèves invités en provenance de Pékin qui étaient inscrits à Maximum City, un programme primé en place dans les camps d’été Experience Innovation de l’University of Toronto Schools à Toronto, en Ontario. Le programme fait participer les élèves à une série d’activités pratiques couvrant des sujets tels que l’architecture, le design, l’environnement, la technologie, les arts, l’engagement citoyen et la mobilité. Dans le cadre d’un défi de conception en collaboration, les jeunes font face à un véritable problème d’environnement urbain et doivent présenter leurs solutions à un panel de professionnels.

Lors de la séance à laquelle Esri Canada s’est vu invitée, Haydn a parlé d’ArcGIS Online et de Survey123, un outil de sondage en ligne dont les élèves se sont servi pour mesurer l’indice YouthScore du centre-ville torontois. Cet indicateur permet d’évaluer les rues, les lieux et les quartiers en fonction de leur convivialité à l’égard des jeunes.

Certains quartiers sont très accueillants pour les jeunes, tandis que d’autres laissent place à amélioration.

Les sujets présentés traitaient entre autres de l’importance de l’organisation du sondage et de la formulation des questions. Plusieurs activités pratiques de formulation de questions et d’élimination des biais ont été réalisées tout au long de la séance. Les élèves ont ensuite appris la façon de créer des sondages avec Survey123, et ont rassemblé de nombreuses questions sur la structure et les résultats. Le processus global de création du sondage a été présenté avec la participation des élèves du cycle supérieur. Un jeune a même demandé en quoi consistait une échelle de Likert et pourquoi on devrait s’en servir! Grâce à ces connaissances, les élèves sont allés observer Toronto avec leur œil d’urbaniste en herbe. Le sondage des élèves ayant servi à recueillir des données intégrait plus de 80 questions mises au point avant l’atelier.

Des élèves inscrits au programme Maximum City évaluant le paysage urbain de Toronto.

Dans l’ensemble, les élèves manifestaient un grand intérêt pour le design urbain et l’idée de faire entendre leur voix – créer des solutions à des problèmes réels pour ensuite les présenter devant un panel de spécialistes et de décideurs. Au moyen du sondage, ils ont partagé leurs opinions avec YouthScore, et les résultats ont par la suite été présentés dans une carte web d’ArcGIS Online créée avec l’aide de Haydn. 

Les élèves ont présenté leur travail à un groupe de professionnels formé de :

  • Maximilien Longuet (adjoint de circonscription de Mary-Margaret McMahon, conseillère municipale de Toronto)
  • Rebecca Keenan (directrice principale des ressources humaines, des installations et de l’administration, Scadding Court Community Centre)
  • Craig Cal (urbaniste)
  • Judy Farvolden (Institut de recherche sur les transports de l’Université de Toronto)
  • Kim Storey (architecte)
  • Tori Prouse (services de transport de la Ville de Toronto)

Les élèves ont échangé des idées sur une foire alimentaire au parc Grange, un plus grand nombre de pistes cyclables, la création de cabanes contenant des craies pour amuser les enfants, la possibilité d’une allée réservée aux graffitis et l’ajout de commodités saines dans les quartiers (p. ex. : lampadaires, arbres, abreuvoirs, bancs et endroits pour jouer comme des balançoires ou des tables de ping-pong). Les groupes de jeunes ont adopté une approche systématique pour améliorer l’indice YouthScore dans les quartiers grâce à ces idées.

Les élèves du cycle supérieur les ont poussé beaucoup plus loin en se penchant sur les thèmes de l’empathie, de l’équité, de la durabilité, de la convivialité pour les jeunes, de l’intensification urbaine, du développement à usage mixte et de la consultation communautaire. Ils ont recommandé d’accroître les infrastructures cyclables (y compris les voies cyclables à contresens et les pistes cyclables en site propre), d’améliorer les places assises, les espaces de rassemblement, la gestion des déchets et le recyclage, d’élargir les trottoirs, de réduire la pollution sonore, d’encourager le commerce abordable, d’ajouter des espaces verts, de légiférer le tabagisme dans les espaces publics, de gazonner les voies entre les couloirs de tramway et d’installer des dispositifs de protection en caoutchouc sur les rames afin de prévenir les accidents de vélo.

Résultats du sondage présentés sur une carte web d’ArcGIS Online.

Josh Fullan, directeur et fondateur de Maximum City, est enthousiaste à l’idée de travailler de nouveau avec Esri Canada : « Le logiciel d’Esri s’est avéré un outil puissant pour bonifier les apprentissages et recueillir des données connexes à l’indice YouthScore. En utilisant ArcGIS Online et Survey123, les jeunes sont en mesure d’approfondir leur compréhension des données qu’ils recueillent, en plus d’être capables de les représenter, spatialement et graphiquement, d’une manière qui intéresse leurs pairs et leurs auditoires d’experts. »

À certains moments, faire participer les élèves peut s’avérer une tâche difficile. Avec des outils interactifs comme les cartes et les applications web, les enseignantes et les enseignants peuvent offrir des occasions d’apprentissage à la fois pertinentes et pratiques comme celles de l’étude YouthScore. Consultez les ressources ci-dessous pour commencer à utiliser ArcGIS Online et Survey123 cet automne :

Nous aimerions entendre les témoignages d’enseignantes ou d’enseignants souhaitant partager leur méthode d’enseignement avec ArcGIS. Il se peut que vous soyez une vedette dans l’un des prochains billets de blogue! Communiquez avec nous à l’adresse suivante : k12@esri.ca.

Merci à Haydn Lawrence, développeur et analyste de la division de l’enseignement supérieur d’Esri Canada, pour sa contribution au présent billet de blogue.

Ce billet a été écrit en anglais par Angela Alexander et peut être consulté ici.

Aucun article précédent

Article suivant
Il n’est jamais trop tôt pour planifier vos conférences d’automne pour le secteur de l’éducation
Il n’est jamais trop tôt pour planifier vos conférences d’automne pour le secteur de l’éducation

Découvrez où seront présents les membres du groupe Milieu scolaire d’Esri Canada et les ateliers sur les SI...

Demeurez à jour grâce au blogue d’Esri Canada.

Abonnez-vous