Jonathan Brown : l’ambassadeur des SIG de décembre

December 14, 2018

Jonathan Brown est un éducateur communautaire à la retraite et l’ambassadeur des SIG de décembre. Découvrez comment il a exploité ses connaissances professionnelles et ses compétences en réseautage pour aider les enseignants et les élèves à se familiariser avec les SIG.

Jonathan Brown est l’ambassadeur des SIG du mois en cours. Cet éducateur à la retraite a participé à des événements et à des visites en classe dans la province ontarienne portant sur les systèmes d’information géographique (SIG) et les données données ouvertes.

Jonathan travaille dans le domaine de l’éducation depuis plus de 20 ans. De 1992 à 2000, il a débuté comme enseignant en éducation alternative aux adultes et coordinateur de formation en ligne pour le Kawartha Pine Ridge District School Board (KPRDSB) à Peterborough, en Ontario. Il s’est ensuite joint au ministère de l’Éducation de l’Ontario à l’automne 2000 à titre de coordonnateur de projet sur le terrain pour le déploiement du programme du Numéro d’immatriculation scolaire de l’Ontario, puis comme agent de la réussite scolaire des élèves du Secrétariat de littératie et de numératie. Avant la retraite, de 2006 à 2016, il a exercé son dernier rôle comme agent d’éducation à la Direction des politiques sur la réussite des élèves de la fonction publique de l’Ontario.

Jonathan, qui se dit apprenant de toujours, a « découvert les SIG par hasard en explorant l’incidence de l’intelligence artificielle, des données massives et de l’apprentissage automatique sur le développement durable ». Il a décidé de se joindre à GoGeomatics à Peterborough, en Ontario, afin d’établir des liens avec d’autres professionnels et de trouver des occasions de participer à l’enseignement des SIG. 

Lors d’une rencontre de GoGeomatics, il a rencontré Jennifer Rolph, une spécialiste locale des SIG. Ils ont organisé ensemble une activité GIS Day avec une classe d’informatique de 11e année de l’école secondaire St Mary’s à Cobourg, en Ontario. Jennifer a créé un sondage avec Survey123 qui permettait aux élèves de recueillir des données sur les arbres du terrain de leur école à l’aide de leurs appareils mobiles. Une fois la collecte des données terminée, les élèves ont procédé à l’analyse en utilisant l’option de carte de densité dans la visionneuse de carte d’ArcGIS Online. Ils ont pu visualiser la répartition des arbres selon le type d’espèce.

Activité GIS Day 2018 : Jonathan travaillant auprès des élèves de 11e année de l’école secondaire St Mary’s de Cobourg, en Ontario.

Au cours des deux dernières années, Jonathan a assisté à des conférences sur les données ouvertes à l’échelle locale et internationale dans l’espoir d’en apprendre davantage sur le sujet et de trouver des moyens d’appuyer l’utilisation des données dans l’enseignement. La façon dont les données ouvertes et les outils de cartographie numérique peuvent servir la résolution de problèmes réels l’a impressionné. Lors des conférences, il a vraiment aimé en apprendre sur les organisations locales qui utilisent des données et des cartes ouvertes pour améliorer l’engagement citoyen. Jonathan comprend que nous disposons d’une grande quantité de données au bout de nos doigts, et que l’analyse au moyen de la technologie spatiale peut nous aider à résoudre des problèmes complexes dans notre monde.

Devant les possibilités qu’offrent les données ouvertes, Jonathan prend part à des projets près de chez lui. En mai, il a participé au premier « Mapathon » de la région de Durham, où des élèves du secondaire du KPRDSB ont exploré un sujet important pour tout le monde, comme la disponibilité du Wi-Fi gratuit dans les aires d’études et les sources des aliments dans la région de Durham, à l’aide de données ouvertes et de la cartographie en ligne. Un groupe s’est concentré sur la cartographie des banques, des guichets automatiques bancaires (GAB) et des prêts sur salaire à Bowmanville et à Oshawa. Les élèves ont analysé l’emplacement de ces services financiers et les données démographiques liées aux facteurs socio-économiques dans ces régions. Le processus d’apprentissage comprenait les renseignements dont ils avaient besoin, l’accès aux données, l’analyse des données, la considération d’autres données potentielles et la compilation des résultats.

Au début de novembre, Jonathan a rencontré Debbie Verduga, une analyste de la criminalité et ambassadrice des SIG, au Sommet canadien sur les données ouvertes. Elle faisait une présentation sur le Portail de données sur la sécurité publique de Toronto, un site de données ouvertes qui permet de télécharger des données sur les statistiques de la criminalité à Toronto. Après la séance, Jonathan a approché Debbie pour discuter de la possibilité d’obtenir de l’aide afin de mettre au point une application. Celle-ci servira à un atelier qu’il tiendra prochainement à l’Ontario Association of Adult and Continuing Education School Board Administrators (CESBA) sur l’utilisation de Survey123 et des cartes récits pour établir des liens entre l’expérience d’apprentissage des élèves et leur communauté : « Les élèves apprendraient comment accéder à des données ouvertes pour trouver des programmes et des services dans la communauté et effectuer une analyse spatiale, afin d’appuyer leur plan d’études et de carrière, à l’école comme ailleurs. » Quelques semaines plus tard, Debbie a créé l’application School Program Information Collector, qui vise à démontrer comment exploiter les données ouvertes sur les écoles et le rendement des élèves du ministère de l’Éducation de l’Ontario en vue d’externaliser l’information et de cartographier d’autres renseignements pertinents pour une école de la région en particulier.

Au cours de la nouvelle année, Jonathan prévoit continuer d’assister à des conférences sur les données ouvertes. Il souhaite organiser un atelier d’une journée pour les enseignants de la commission scolaire du district de Durham afin d’appliquer les leçons tirées du « Mapathon » plus tôt en 2018.

Connaître un ambassadeur des SIG comme Jonathan, qui a la capacité de communiquer avec les autres et de trouver des occasions de promouvoir les SIG et les données ouvertes, est une occasion formidable. Nous sommes impatients de soutenir Jonathan dans ses prochaines activités et d’en savoir plus sur ses projets.

Explorez les ressources suivantes pour apprivoiser les SIG et les données ouvertes :

Ce billet a été écrit en anglais par Angela Alexander et peut être consulté ici.

Article précédent
Comment des étudiants de l’UNB ont mis sur pied le concours national de géomatique
Comment des étudiants de l’UNB ont mis sur pied le concours national de géomatique

Découvrez comment un groupe d’étudiants en génie géodésique et géomatique de l’Université du Nouveau-Brunsw...

Article suivant
Les nouveautés dans ArcGIS Online : Décembre 2018
Les nouveautés dans ArcGIS Online : Décembre 2018

Découvrez les nouveautés dans ArcGIS Online, y compris les types d’utilisateurs, l’expérience utilisateur e...

Demeurez à jour grâce au blogue d’Esri Canada.

Abonnez-vous