Debbie Verduga : ambassadrice des SIG du mois de juin

June 25, 2019

Notre ambassadrice des SIG du mois de juin est Debbie Verduga, analyste de criminalité au Service de police de Toronto. Découvrez la façon dont elle a soutenu l’utilisation des SIG (systèmes d’information géographique) dans des écoles primaires et secondaires.

Debbie Verduga a été nommée ambassadrice des SIG du mois de juin! Au cours de la dernière année, nous avons eu l’occasion de travailler avec Debbie, une analyste de criminalité au Service de police de Toronto (SPT). Elle nous a fait part de son expérience de bénévole en tant qu’ambassadrice des SIG et de ses plans pour l’avenir.

Debbie à un gala mettant à l’honneur les policières, plus tôt cette année.

Au cours de la dernière année, à quels événements et projets avez-vous participé?

J’ai collaboré avec Joe Mainolfi, professeur à l’école Holy Trinity Catholic High School de Bradford, en Ontario. J’ai accompagné ses élèves de 9e année qui devaient utiliser ArcGIS Online pour trouver des données et créer des cartes web et des cartes récits dans leur cours de géographie. J’espère avoir encore la chance de travailler avec ses élèves pour la nouvelle année scolaire.

Il y a quelques mois, j’ai collaboré avec le groupe Milieu scolaire d’Esri Canada afin de fournir des données appropriées et d’élaborer l’épreuve pour les élèves participant aux Olympiades de Compétences Ontario 2019. Les élèves devaient analyser des données ouvertes sur la criminalité du SPT, puis proposer des recommandations en matière de sécurité publique impliquant les jeunes de la communauté. Je faisais également partie du jury des Olympiades.

L’automne dernier, mon équipe et moi avons célébré le GIS Day au Metro Hall avec la Ville de Toronto. Notre kiosque présentait le Portail de données sur la sécurité publique de Toronto et les applications de cartographie SIG du SPT, comme ses applications sur la criminalité et sur les collisions mortelles de la route. Les personnes qui sont venues nous voir étaient surprises d’apprendre que le Service de police de Toronto avait rendu ces données publiques. Certaines étaient aussi impressionnées par la granularité des données et pensaient utiliser l’application sur la criminalité du SPT pour en apprendre davantage sur leur quartier.

Le Portail de données sur la sécurité publique de Toronto est un excellent site web permettant de trouver des statistiques sur la criminalité et de l’information en matière de sécurité publique.

J’ai aussi aidé Jonathan Brown, éducateur à la retraite et ambassadeur des SIG, à mettre au point certains outils ArcGIS pour un atelier qu’il devait donner à l’Ontario Association of Adult and Continuing Education School Board Administrators (CESBA) sur l’utilisation de Survey 123 et des cartes récits pour établir des liens entre l’expérience d’apprentissage des élèves et leur communauté.

Pourquoi selon vous est-il important d’être ambassadrice des SIG et d’intégrer les SIG dans les classes du primaire et du secondaire?

Je crois qu’il est important de susciter l’intérêt des élèves et de leur transmettre de précieuses compétences sur les SIG, lesquelles s’appliquent dans tous les domaines. Le fait de devenir analyste SIG a orienté mon parcours professionnel en me procurant un avantage concurrentiel dans tous les secteurs où j’ai travaillé.

En faisant découvrir cette technologie aux élèves, à un jeune âge, j’espère avoir une influence positive sur leurs choix de carrière. Ces expériences leur permettront de voir les multiples possibilités qui s’offrent à eux.

Grâce à cet engagement dans les écoles, nous contribuons également à accroître le savoir de la relève en ce qui concerne les données.

Les SIG représentent aussi un outil d’engagement social. Cela permet aux élèves de partager leurs idées novatrices, tout en acquérant des expériences sociales positives en analysant des problèmes relatifs à la sécurité publique et en proposant des solutions concrètes. Les Olympiades annuelles de SIG de Compétences Ontario, auxquelles je participe depuis deux ans, sont une excellente occasion pour les élèves d’évaluer leurs compétences sur les SIG en se penchant sur une question d’actualité qui touche la province.

Ces deux dernières années, Debbie s’est impliquée dans les Olympiades de SIG de Compétences Ontario. Elle a contribué à l’élaboration de l’épreuve de 2019 qui comprenait des données provenant du Portail de données sur la sécurité publique de Toronto.

Pouvez-vous nous résumer votre expérience professionnelle en matière de SIG et nous raconter vos premiers pas dans ce domaine?

Tout a commencé en 2009 lorsque j’ai suivi un cours sur les SIG dans le but de développer de nouvelles compétences analytiques en utilisant des données géographiques. J’ai été attirée par la technologie de pointe et les diverses méthodes utilisées pour analyser les données spatiales. J’ai réalisé très tôt que l’apprentissage des SIG me permettrait d’acquérir des compétences précieuses dans un large éventail d’applications dans différents secteurs d’activité. J’ai perfectionné mes compétences en SIG en analysant des données démographiques à Statistique Canada, puis j’ai acquis de l’expérience en SIG dans la vente au détail à la LCBO, pour enfin devenir analyste de la criminalité au Service de police de Toronto (SPT).

Au cours des trois dernières années, mon travail au sein du service de l’analyse et de l’innovation au SPT m’a permis d’acquérir de l’expérience dans l’analyse de divers types de données et dans le développement de solutions SIG d’entreprise pour soutenir les opérations. L’un de mes projets majeurs a été le développement du Portail de données sur la sécurité publique de Toronto, qui héberge des données ouvertes, des outils d’analyse et plusieurs applications cartographiques sur le web à l’usage du public. Le portail est devenu une ressource importante pour le SPT et les membres du public pour accéder à l’information sur la sécurité publique, y compris les données sur la criminalité et la circulation. Pour le développement de ce portail, mon équipe et moi avons reçu le Prix d’excellence civile dans le cadre des Prix du policier de l’année organisé par la Chambre de commerce de Toronto, que je considère comme une grande reconnaissance pour notre travail acharné et qui a été le point culminant de ma carrière jusqu’à présent. Notre application sur la criminalité qui est utilisée par le service de police de Toronto a également été mise en vedette dans un billet de blogue d’Esri Canada en janvier, à titre d’application du mois.

Quels sont vos projets pour la nouvelle année scolaire?

J’ai l’intention de mettre sur pied un atelier pratique d’initiation aux données ouvertes qui sera offert dans les bibliothèques publiques aux élèves, aux enseignants et à toute personne intéressée à en apprendre davantage sur les données ouvertes du SPT. J’ai l’intention de continuer à faire participer la communauté des données ouvertes et des SIG en présentant et en assistant à des conférences.

Je poursuivrai mon engagement envers l’éducation des élèves de tous les niveaux dans le système scolaire, et je travaillerai avec les enseignants locaux en vue de rehausser leurs compétences en SIG en les amenant à utiliser leur libre accès à ArcGIS. À l’automne, nous accueillerons de nouveau le GIS Day en collaboration avec la Ville de Toronto.

En 2018, Debbie était active dans la communauté des SIG à Toronto. À la Conférence des utilisateurs d’Esri Canada de Toronto, elle a présenté Operations Dashboard for ArcGIS et l’utilisation qui en est faite par le service de police de la ville.

Joe Mainolfi et Jonathan Brown étaient heureux d’apprendre que Debbie avait reçu le prix de l’ambassadrice des SIG du mois, et ils ont partagé avec nous leurs expériences de travail avec elle.

« Debbie a été une merveilleuse ambassadrice qui a aidé les élèves à créer des cartes récits et leur a donné un aperçu des carrières associées aux SIG et aux applications spatiales. Elle est amicale et édifiante, et son approche tout en douceur a permis aux élèves de se sentir à l’aise pour ce qui est d’apprendre quelque chose de nouveau. Elle est aussi un excellent modèle pour nos étudiantes, car elle fournit l’exemple d’une femme qui travaille dans l’industrie de la technologie, qui est à prédominance masculine, ce qui leur permet de voir qu’il existe des options pour elles dans ce domaine. J’ai hâte qu’elle retravaille avec mes élèves cet automne. »
– Joe Mainolfi, enseignant à Bradford, Ontario

 « Debbie a cartographié l’ensemble des données ouvertes sur les écoles et la démographie des élèves du Portail de données ouvertes de l’Ontario, et elle a créé un sondage à l’aide de l’outil Survey 123 ainsi qu’une carte récit visant à montrer comment l’analyse spatiale peut appuyer la prise de décisions dans le secteur de l’éducation au primaire et au secondaire. Son travail bénévole prouve bien la valeur du programme d’ambassadeur des SIG d’Esri Canada pour les enseignants qui ont besoin d’un soutien initial dans l’application de ces outils numériques pour résoudre des problèmes locaux. Nous avons besoin de plus de mentors bénévoles comme Debbie qui peuvent montrer aux enseignants combien il est facile d’utiliser les SIG et les données ouvertes pour résoudre des problèmes réels à l’échelle locale. »
- Jonathan Brown, éducateur à la retraite et ambassadeur des SIG de Coburg, en Ontario

Nous remercions Debbie pour son engagement à soutenir les enseignants et les élèves dans leur utilisation des SIG dans l’enseignement au primaire et au secondaire. C’est un plaisir de travailler avec elle, et nous avons hâte de la retrouver au cours de la nouvelle année scolaire.

Les enseignants peuvent communiquer avec un ambassadeur des SIG dans leur communauté, puis commencer ou poursuivre leur périple dans ce domaine! Lisez d’autres histoires inspirantes sur les ambassadeurs des SIG qui soutiennent les écoles de leur région.

Ce billet a été écrit en anglais par Angela Alexander et peut être consulté ici.

Article précédent
Une communauté croissante de données ouvertes canadiennes à portée de main
Une communauté croissante de données ouvertes canadiennes à portée de main

Utilisez mieux vos SIG et faites partie du nombre croissant d’organisations canadiennes qui publient leurs ...

Article suivant
Célébrez le Mois national de l’histoire autochtone avec des activités de cartographie
Célébrez le Mois national de l’histoire autochtone avec des activités de cartographie

Juin est le mois national des peuples autochtones. Les SIG peuvent aider les élèves à connaître les lieux e...