Un SIG pour une bonne cause : retrouver plus rapidement des enfants disparus

November 18, 2019

Depuis des décennies, la technologie des systèmes d’information géographique (SIG) permet de déployer une veille géographique, qui met de nouveaux renseignements à la disposition des organisations. De l’analyse de la criminalité à l’amélioration des imageries réalisées par des drones, les SIG offrent des possibilités d’innovation qui semblent infinies.

L’un des domaines clés où le SIG est devenu une ressource inestimable est le secteur des organismes sans but lucratif. La technologie offre de nombreux avantages, notamment en aidant les organisations à optimiser leurs stratégies de développement et l’allocation de leurs ressources, ou en améliorant la communication de leur mission auprès du public. Un exemple d’une organisation qui tire parti de la technologie SIG dans sa mission de réunification des familles est la Missing Children Society of Canada (société pour les enfants disparus du Canada, ou MCSC). La MCSC est un organisme sans but lucratif basé à Calgary, en Alberta, qui assiste depuis 1986 les corps policiers et les familles dans les recherches actives et continues d’enfants disparus.

Son travail n’est pas facile. Chaque année, des milliers d’enfants sont portés disparus au Canada. En 2018 seulement, plus de 40 000 cas d’enfants disparus ont été signalés à la police, et moins de 1 % de ces cas seulement ont fait l’objet d’une alerte AMBER. La MCSC avait besoin d’une solution pour partager efficacement l’information, sensibiliser la population et faire participer la communauté aux recherches des enfants disparus.

Pendant des années, l’équipe de la MCSC s’est fiée à des systèmes maison et des flux de travaux manuels pour soutenir son travail. Sous l’impulsion d’un groupe de bénévoles, l’organisme avait mis au point une application qui lui permettait de partager de l’information sur les cas d’enfants disparus avec les services de police et d’autres partenaires partout au pays. Cependant, l’application reposait sur une technologie en place qui a été abandonnée depuis.

Grâce à un partenariat avec Esri Canada, la MCSC a déployé un nouveau système qui transforme sa façon de recueillir, de gérer et de partager les renseignements sur les enfants disparus.

« La communication fondée sur la géographie est un outil extrêmement puissant », déclare Amanda Pick, directrice générale de la MCSC. « Grâce à la nouvelle solution, nous sommes en mesure de communiquer de l’information à la police et au public dans des cartes dynamiques faciles à comprendre ainsi que d’envoyer des alertes à des personnes situées à des endroits précis, voire dans une rue particulière. »

Cette vidéo vous emmène dans les coulisses du réseau de recherche d’enfants de la Missing Children Society of Canada (MCSC), qui est alimenté par la technologie ArcGIS d’Esri. Un élément clé de cette solution est l’application web MCSC rescu (https://rescu.mcsc.ca/), qui permet au public de participer aux recherches d’enfants disparus. Les utilisateurs de l’application peuvent consulter de l’information sur les enfants disparus au Canada, s’abonner pour recevoir des alertes par message texte sur les nouveaux cas dans leur région et soumettre des éléments d’information sur les cas existants. Pour de plus amples renseignements, visitez le www.esri.ca/mcsc.

Le nouveau système fait appel à toute une gamme de technologies Esri et à d’autres technologies pour fournir une plateforme de collaboration sécurisée, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’organisation. Jetons un coup d’œil aux différents éléments.

  1. ArcGIS Hub est la solution utilisée par la MCSC comme plateforme d’engagement vouée aux initiatives de recherche d’enfants disparus et de réunification des familles. Cette solution permet la création de sites ArcGIS Hub pour partager du contenu, y compris des ensembles de données, des cartes récits, des vidéos et des mises à jour de projets avec les équipes concernées, ou encore des données publiques avec la communauté.
    1. Des sites ArcGIS Hub ont été utilisés pour créer l’application web MCSC rescu (https://rescu.mcsc.ca/), dont le public peut se servir pour rechercher des cas d’enfants disparus et pour s’inscrire aux alertes par message texte sur les nouveaux cas d’enfants disparus dans leur région. MCSC rescu est mise à jour en continu avec les renseignements sur les enfants disparus au Canada. Les utilisateurs peuvent ouvrir et consulter les cas actifs par région par l’intermédiaire de cartes récits et fournir de l’information à leur sujet aux policiers à même l’application web. Puisque MCSC rescu est une application web, aucun téléchargement n’est requis. On peut y accéder à partir de n’importe quel navigateur sur tous les ordinateurs de bureau et appareils mobiles.
    2. La solution a également été utilisée pour créer le site intranet de la MCSC. Ce dernier est alimenté par des applications ArcGIS pour aider le personnel à accomplir ses tâches quotidiennes, comme l’ajout de nouveaux cas et la mise à jour des renseignements sur les cas existants.
    3. Les sites ArcGIS Hub proposent également un mécanisme d’octroi de licences, de sorte que les partenaires de la MCSC et la communauté peuvent participer et collaborer aux initiatives de l’organisation.
  1. Survey123 for ArcGIS est une application SIG simple de collecte de données avec des formulaires utilisée par le personnel de la MCSC pour entrer les nouveaux cas d’enfants disparus dans ArcGIS Online. Elle a également été utilisée pour créer une fonctionnalité « laisser un indice » dans l’application web MCSC rescu, afin de permettre aux utilisateurs de laisser un court message ou un indice éventuel à propos d’un enfant disparu. Cette solution de collecte de données simple, mais puissante permet de créer, de partager et d’analyser des renseignements en trois étapes faciles :
    1. Poser des questions : Survey123 permet au personnel de la MCSC de créer facilement des formulaires web et de les publier dans ArcGIS. Il peut ainsi créer et publier des formulaires intelligents qui prennent en charge une grande variété de questions, des plus simples (texte, date, photos, etc.) aux plus complexes (signatures, heure, notes, répétitions, croquis, codes à barres, etc.). Cela aide le personnel de la MCSC à recueillir les renseignements les plus précis en quelques clics de souris.
    2. Obtenir des réponses : Survey123 permet à la MCSC de saisir des données en ligne ou hors ligne. La solution est facilement accessible sur les appareils de bureau ou mobiles, ce qui rend l’expérience utilisateur aussi simple que possible et contribue à réduire au minimum les erreurs lors de la saisie de données.
    3. Prendre les décisions les plus éclairées : La saisie des données n’est qu’un moyen de parvenir à une fin. Avec l’aide d’outils de production de rapport prêts à l’emploi disponibles dans Survey123, le personnel de la MCSC peut comprendre immédiatement quelles données sont saisies et les analyser pour prendre des décisions rapidement.
  1. ArcGIS StoryMaps aide à combiner des cartes officielles à des narrations, à des images et à du contenu multimédia. Les cas saisis apparaissent immédiatement dans des cartes récits pour la région géographique pertinente, et ces dernières sont accessibles aux services de police. StoryMaps permet d’exploiter facilement la puissance des cartes et de la géographie pour communiquer les renseignements sur les cas d’une manière qui attire l’attention et le soutien.
  1. Les outils d’analyse ArcGIS Online permettent à l’équipe d’effectuer des analyses rapides qui peuvent aider à faire avancer les enquêtes dans la bonne direction. Les deux outils utilisés sont :
    1. Créer des zones de desserte : Cet outil permet de créer des zones atteignables à l’intérieur d’une durée ou d’une distance de conduite donnée et aide à trouver des réponses à des questions pertinentes, telles que « Où peut-on emmener l’enfant à moins de 30 minutes en voiture? », « Où peut-on emmener l’enfant à moins de 30 minutes en voiture à 17 h 30, soit à l’heure de pointe? » ou encore « Comment peut-on améliorer le processus de recherche en relayant l’information sur le véhicule à toutes les stations-service dans un rayon de 100 km? ».
    2. Relier les origines aux destinations : Cet outil permet de mesurer le temps ou la distance entre des paires de points, par exemple pour indiquer d’où proviennent des indices par rapport à l’endroit où l’enfant a été porté disparu.

Les réponses à de telles questions ne peuvent être obtenues simplement en visualisant les zones affichées et peuvent servir de point de départ dans le processus de recherche.

  1. Web AppBuilder for ArcGIS est utilisé pour exécuter les deux outils d’analyse d’ArcGIS Online, et Web AppBuilder for ArcGIS (Developer Edition) est utilisé pour envoyer des alertes par message texte aux utilisateurs de MCSC rescu inscrits par l’intermédiaire d’un gadget personnalisé.
  1. Webhooks for Survey123, une méthode d’enrichissement ou de modification du comportement d’une page web ou d’une application web à l’aide de rappels personnalisés, ainsi que Microsoft Flow, un service d’automatisation des flux de travaux, sont utilisés pour envoyer automatiquement des alertes sur des plateformes de médias sociaux telles que Twitter, afin de s’assurer que l’information est relayée en temps réel.
  1. Microsoft LUIS (Language Understanding Intelligence Service) est un service reposant sur l’apprentissage automatique. Il parcourt un ensemble de sites web à la recherche d’information sur de nouveaux enfants disparus et il inscrit des renseignements sur les cas de manière automatique dans ArcGIS Online. Il sert de robot de collecte de renseignements et élimine donc des tâches de recherche manuelle. Le personnel de la MCSC économise ainsi du temps et des efforts.

Deux organismes d’application de la loi de l’Alberta, le service de police de Calgary et celui de la nation Tsuu T’ina, ont été les premiers à adopter l’application web MCSC rescu dans leurs enquêtes sur les disparitions d’enfants. Découvrez les raisons pour lesquelles ils se sont joints à l’initiative du MCSC dans ce billet de blogue d’Esri : Cartographier les enfants disparus au Canada pour les réunir rapidement avec leur famille.

On dit qu’on mesure l’intelligence d’une communauté selon sa capacité à protéger ses membres les plus vulnérables. La transformation numérique de la MCSC est un exemple de la façon de faire d’un SIG un outil puissant pour protéger nos enfants et réagir aux menaces à la sécurité publique.

Joignez-vous aux recherches des enfants disparus au Canada. Utilisez l’application web : https://rescu.mcsc.ca/

Ce billet a été écrit en anglais par Matt English et peut être consulté ici.

Article précédent
Configurer un abonnement ArcGIS Developer et attribuer une licence ArcGIS Pro
Configurer un abonnement ArcGIS Developer et attribuer une licence ArcGIS Pro

Voici un article qui vous fournira une procédure étape par étape pour configurer votre abonnement ArcGIS De...

Article suivant
Bulletins techniques – Octobre 2019
Bulletins techniques – Octobre 2019

Les billets de blogue Bulletins techniques d’Esri Canada vous présentent les nouvelles les plus récentes et...

×

Restez à l’affut des dernières nouvelles dans le blogue d’Esri Canada.

Prénom
Nom
Langue préférée
Milieu scolaire et recherche
Bulletins techniques
Nouvelles et mises à jour
J’accepte de recevoir des courriels pertinents d’Esri Canada.
Merci.
Error - something went wrong!