Application du mois de février : la carte des pannes d’Énergie NB

February 1, 2017

Le mauvais temps peut entraîner des pannes de courant qui nuisent à la sécurité des entreprises de services publics et de leurs clients. Découvrez comment Énergie NB a utilisé ArcGIS Online et ses capacités intégrées afin de configurer une application qui offre aux citoyens du Nouveau-Brunswick des renseignements à jour sur les pannes. En février, la carte des pannes d’Énergie NB est notre application du mois.

Vents violents, foudre, inondations et pluie verglaçante : chacun de ces événements peut causer une panne d’électricité. Le temps est très mauvais, vous vous installez confortablement pour regarder votre série Netflix préférée puis, sans crier gare, le courant coupe et vous laisse assis seul dans l’obscurité.

Les pannes de courant peuvent menacer de diverses façons la sécurité des citoyens. Les services publics sont en mesure d’atténuer ces menaces en communiquant rapidement l’état du réseau à ses clients touchés.

Après deux incidents majeurs en décembre 2013 et en juillet 2014, qui ont laissé en tout 310 000 clients sans électricité, Énergie NB a eu recours à de puissantes fonctions de cartographie afin d’améliorer sa manière de communiquer les pannes au public. La solution : une carte des pannes qui fournit des renseignements à jour sur les interruptions prévues et imprévues.

Auparavant, quand ils étaient victimes d’une panne, les clients devaient chercher dans des listes sur le site web d’Énergie NB l’endroit où l’interruption avait lieu. Si la panne se prolongeait, il fallait augmenter le nombre d’employés au centre d’appels afin de répondre au volume d’appels plus important. Les coûts augmentaient en conséquence.

En fournissant des renseignements sur les pannes dans un contexte géographique, Énergie NB propose maintenant aux clients une façon efficace et beaucoup plus directe de visualiser les incidents. Ceux-ci n’ont qu’à chercher un emplacement sur la carte dynamique pour constater rapidement le nombre de pannes dans la région et le nombre de clients touchés.

« Le passage à une représentation géographique des pannes au moyen d’ArcGIS revêt une valeur considérable », affirme Tony O’Hara, dirigeant principal de la technologie et vice-président de l’ingénierie à Énergie NB. « Quand survient une tempête, la carte publique des interruptions de service fournit des renseignements clairs de sorte que les clients, les municipalités et les médias se trouvent mieux informés sur l’étendue des pannes. »

Les clients peuvent consulter la carte des pannes d’Énergie NB à partir d’un ordinateur, d’un téléphone intelligent ou d’une tablette afin d’accéder aux renseignements à jour à propos des pannes.

Énergie NB a configuré l’application en utilisant une combinaison des solutions ArcGIS Desktop et ArcGIS Online d’Esri ainsi que FME de Safe Software. ArcGIS Desktop a servi à concevoir l’interface de l’application et ArcGIS Online, à diffuser les éléments cartographiques en tant que services d’entités. Pour utiliser une telle combinaison, ouvrez une session dans ArcGIS Desktop au moyen de vos justificatifs d’ArcGIS Online. De cette façon, vous pourrez rapidement transférer des données de votre poste de travail au web.

« Comme il est très facile de publier des données dans ArcGIS Online, vous pouvez concentrer vos efforts sur le contenu plutôt que sur la diffusion », affirme Ian Eagles, spécialiste des SIG à Énergie NB.

Le logiciel FME a servi à mettre au point un flux automatisé de création de rapports géocodés sur les pannes de courant, rapports qui sont mis à jour toutes les dix minutes. Les nouvelles entités sont ensuite publiées dans l’application, sur le site web d’Énergie NB.

Les fonctions intégrées d’ArcGIS Online offrent de nombreux avantages à l’entreprise de services publics. Premièrement, Énergie NB est en mesure de réduire les coûts de son infrastructure informatique puisque les données et l’application résident dans le nuage, ce qui élimine le recours à des serveurs supplémentaires. Ensuite, le fond de carte topographique utilisé par l’application est tenu à jour dans le cadre du Programme de cartes communautaires d’Esri Canada.

« Que votre service de la géomatique soit grand ou petit, tenir à jour un fond de carte est toujours un grand défi », ajoute Ian. « Il y a beaucoup d’éléments à mettre à jour. Avec ArcGIS Online, je n’ai pas à me soucier d’aspects comme la gestion et la tenue à jour de la topographie et des routes. Mes mises à jour ne concernent que mes propres couches d’information, ce qui aide grandement. »

Énergie NB a lancé sa carte des pannes à l’automne 2014. Peu de temps après, l’application réussissait son premier test haut la main : une tempête laissait 35 centimètres de neige sur certaines régions de la province et plus de 50 000 clients sans électricité. Au plus fort des intempéries, l’application enregistrait 23 opérations par seconde. Elle a reçu pas moins de 1,2 million de visites au cours des 24 premières heures.

Tout au long de cette période d’effervescence, la carte des pannes a assuré une disponibilité parfaite (100 %), un rendement constant et une expérience utilisateur positive. L’extensibilité dynamique d’ArcGIS Online a permis d’augmenter automatiquement la capacité de traitement en réponse au trafic croissant. L’entreprise n’avait tout simplement pas à se soucier d’une éventuelle défaillance de l’application en période de pointe.

Sur ordinateur ou sur appareil mobile, la carte des pannes tire parti de techniques de conception qui assurent l’affichage efficace des données sans nuire à la performance de l’application.

La carte des pannes d’Énergie NB démontre parfaitement qu’on peut développer une application qui soit à la fois simple et aussi puissante qu’une application comptant divers gadgets. Une façon très efficace de présenter l’information tout en maximisant la performance consiste à afficher des éléments en tant que points sur une carte à petite échelle et en tant que polygones sur une carte à grande échelle. Si l’application doit afficher trop de détail sur une carte à petite échelle, sa performance diminuera. Il est beaucoup plus judicieux d’afficher plus de détail au fur et à mesure que vous zoomez sur la carte.

Pour la suite des choses, Énergie NB prévoit enrichir l’application de données supplémentaires, en associant les polygones de panne à des infobulles qui indiqueront le temps de reprise et la cause de la panne. L’entreprise entend également découper en plus petites zones les grandes régions municipales afin de fournir de l’information encore plus précise.

Ce billet a été écrit en anglais par Jasmine Sohal et peut être consulté ici.

Article précédent
Résumé des événements et de la formation — février 2017
Résumé des événements et de la formation — février 2017

Découvrez les événements à venir : conférences printanières des utilisateurs d’Esri Canada, webinaire sur l...

Article suivant
Explorez les événements qui ont fait l’actualité en 2016, dans les cartes récits d’Esri
Explorez les événements qui ont fait l’actualité en 2016, dans les cartes récits d’Esri

Les cartes récits d’Esri constituent un excellent moyen de présenter des récits multimédias. Lisez ce blogu...