Comment créer un tableau de bord pour visualiser les données utiles

May 14, 2020

L’une des conséquences de la pandémie actuelle de COVID-19 est le fait que de nombreuses choses ou activités sont désormais positionnées, comptées, mesurées, suivies ou étiquetées. La collecte de données est importante dans ces circonstances, car des analyses peuvent alors être effectuées pour déterminer si nous sommes en train de vaincre le nouveau coronavirus ou non. Il importe également de publier les données recueillies afin que les experts pertinents et les personnes intéressées puissent déceler des tendances ou des catégorisations dans les données. Un tableau de bord ArcGIS constitue l’un des meilleurs moyens de mettre à la disposition du public des données en temps quasi réel sur le web. Lisez ce billet de blogue pour voir à quel point il peut être facile de collecter et de traiter des données, puis de les publier dans un tableau de bord.

Si vous consultez des sites web sur la COVID-19 dans le monde entier, vous constaterez que la majorité d’entre eux contiennent des cartes indiquant les lieux où les taux d’infection sont élevés, mais aussi souvent d’autres graphiques ou représentations montrant le nombre d’infections, de décès ou de tests au fil du temps. Esri Canada propose un portail de ressources sur la COVID-19 qui fournit un certain nombre de liens vers des tableaux de bord relatifs à la santé. Présentant un aspect très professionnel, ces tableaux de bord sont faciles à comprendre et à manipuler. Cependant, je me demandais s’il serait difficile de créer et de publier un tableau de bord moi-même, alors j’ai tenté le coup. Voici mes expériences.

La première chose dont vous avez besoin pour créer un tableau de bord, ce sont des données à afficher et à analyser. Je ne voulais pas utiliser un de nos ensembles de données existants sur la COVID-19, car ils avaient probablement déjà été traités en vue de leur utilisation dans une carte web et un tableau de bord. Je voulais utiliser un fichier de données brutes afin de pouvoir commencer du début. Comme je l’ai mentionné dans le billet de blogue sur les IDS du mois dernier, pour que les éléments de données soient vraiment utiles, nous avons besoin des données de localisation et de temps de chaque point de données.

J’avais souvent voulu examiner un ensemble de données accessible auprès du ministère des Pêches et Océans du Canada (MPO). Le tableau contient le niveau de l’eau moyen mensuel de chacun des Grands Lacs, de 1918 à 2019. Cet ensemble de données volumineux est parfaitement adapté à cette démonstration de tableau de bord, car ces données sont véritablement brutes.

Tableau partiel des niveaux de l’eau moyens mensuels historiques depuis 101 ans.

La première chose que vous remarquerez peut-être sur ce site web du gouvernement est que ces données ne sont pas téléchargeables; il faut donc copier et coller les tableaux en utilisant un processus souvent appelé « capture de données d’écran ». J’ai sélectionné et copié les tableaux appropriés du site web du MPO, puis collé les données récupérées sur les niveaux de l’eau dans une feuille de calcul Excel aux fins de traitement. Je souhaitais que mon tableau de bord contienne les valeurs relatives au niveau de l’eau pour chaque mois des 101 années de données disponibles. Je voulais également disposer d’un ensemble de données différent indiquant l’emplacement de chaque Grand Lac. À l’aide de quelques scripts et d’un peu d’édition manuelle dans Excel, j’ai créé une feuille de calcul au format .csv afin de l’intégrer dans ArcGIS Pro.

Chaque plan d’eau a été répertorié dans chaque enregistrement, de même que la latitude et la longitude du centre du lac, qui ont été déterminées manuellement. Le mois et l’année ont été combinés en un seul champ de date utilisant le 15e jour de chaque mois. Le niveau de l’eau pour chaque mois a été inclus à partir des données brutes. Les mêmes données sur le niveau de l’eau ont été appliquées aux lacs Michigan et Huron, car c’est ainsi que le MPO a initialement fourni les données. Je suppose que cela est dû au fait que ces deux lacs sont directement reliés et ont toujours le même niveau d’eau.

Détail du fichier Excel .csv indiquant le niveau d’eau mensuel moyen de chacun des Grands Lacs. La feuille de calcul qui en a résulté comptait 7 272 enregistrements (101 ans × 12 mois × 6 Grands Lacs).

L’étape suivante consistait à charger le fichier .csv dans ArcGIS Pro en utilisant l’outil XY Table To Point. Après vérification de l’exactitude de la carte et des données relatives au niveau de l’eau, la carte a été publiée sur ArcGIS Online sous forme de carte web.

Données sur les niveaux d’eau affichées sous forme de carte et montrant la table d’attributs dans ArcGIS Pro.

On a ouvert la carte web publiée sur ArcGIS Online, puis sélectionné, dans l’ordre, les fonctions Créer une application web et Dashboards (tableaux de bord).

Le processus suivant consiste à créer et à personnaliser le tableau de bord en fonction de vos besoins. Vous pouvez consulter mon tableau de bord subséquent ici.

Les tableaux de bord sont facilement accessibles, car ils sont publiés sur le web. De plus, ils sont très utiles pour fournir des données détaillées en présentant de l’information et des analyses géographiques à l’aide de visualisations de données intuitives et interactives sur un seul écran. Ils sont également faciles à mettre en œuvre et constituent un moyen populaire de fournir des visualisations au sein des IDS des organisations ou directement au public.

Le simple tableau de bord des Grands Lacs présenté ci-dessus a pris un à deux jours à créer, mais il ne contient pas beaucoup de métadonnées et doit encore être peaufiné. La plus grande partie du travail a consisté à traiter les données brutes initiales pour les intégrer dans ArcGIS Pro. Une fois que vous avez configuré un premier tableau de bord simple, vous pouvez ensuite utiliser quantité d’outils de configuration pour le personnaliser comme bon vous semble. Si vous n’avez pas encore créé votre propre tableau de bord, nous vous encourageons à trouver votre fichier de données brutes favori et à le convertir en tableau de bord afin de pouvoir visualiser vos données spatiales sur le web.

Pour en apprendre davantage sur la façon de communiquer vos données spatiales à l’aide des différents concepteurs d’applications d’Esri, y compris ArcGIS Dashboards, et pour savoir quel concepteur choisir en fonction de votre public cible, regardez notre webinaire « Les quatre applications fantastiques : Quel concepteur est le meilleur? » ici.

Ce billet a été écrit en anglais par Gordon Plunkett et peut être consulté ici.

Article précédent
Soutenir les travaux publics et leur personnel pendant la pandémie de COVID-19
Soutenir les travaux publics et leur personnel pendant la pandémie de COVID-19

Cet article passe en revue les méthodes et les outils que les travaux publics peuvent utiliser pour protége...

Article suivant
Comment la veille géographique peut orienter votre marketing pendant la COVID-19
Comment la veille géographique peut orienter votre marketing pendant la COVID-19

Découvrez comment les entreprises répondent à la COVID-19 en utilisant la veille géographique pour adapter ...

×

Restez à l’affut des dernières nouvelles dans le blogue d’Esri Canada.

Prénom
Nom
Langue préférée
Milieu scolaire et recherche
Bulletins techniques
Nouvelles et mises à jour
J’accepte de recevoir des courriels pertinents d’Esri Canada.
Merci.
Error - something went wrong!