L’arrivée (réelle) de l’analyse des données massives à référence spatiale

September 13, 2016

Grâce aux percées technologiques réalisées par Esri, l’année 2016 sera excitante pour les entreprises de services publics voulant tirer profit de l’analyse des données massives. Brian Bell, responsable du secteur des services publics chez Esri Canada, nous explique que des améliorations et des partenariats renforcés ont doté la plateforme ArcGIS de puissantes capacités qui changeront les façons de faire dans ce secteur.

Croyez-moi : lorsque nous repenserons à 2016 dans un avenir lointain, nous nous en souviendrons comme de l’année où le groupe The Tragically Hip a fait sa tournée d’adieu pancanadienne, où nos athlètes olympiques ont ramené 22 médailles de Rio et où la gestion et l’analyse des données massives à référence spatiale sont véritablement devenues réalité.

Depuis des années, la communauté des SIG et de la cartographie ainsi que les grands fournisseurs de solutions d’informatique décisionnelle parlent de l’analyse des données massives. Jusqu’à présent, ArcGIS a facilité de plusieurs façons les initiatives en matière de données massives, notamment par le stockage, la récupération et le traitement analytique en ligne. Mais bien souvent, la concrétisation de ces initiatives passe par des architectures incroyablement complexes, l’appariement de logiciels et de longs échéanciers. Cette année marque l’arrivée de grandes percées technologiques liées à ArcGIS qui amélioreront radicalement l’analyse des données massives sur les services publics grâce à la fusion du volet temps réel et du volet géospatial.

Je pourrais facilement en dire long sur le sujet, mais j’essaierai d’être bref en présentant les nouveautés et leurs conséquences sur les entreprises de services publics :

1. ArcGIS Data Store

ArcGIS Data Store est une nouvelle composante d’ArcGIS Server 10.4; elle est directement intégrée au programme d’installation en tant qu’option. Il s’agit d’un dépôt de données massives spatiotemporel et optimisé ayant été préconfiguré pour servir de conteneur de stockage aux services d’entités d’ArcGIS dans un format relationnel de type feuillets en cache. Elle est conçue pour traiter des sources de données d’observation à haut volume en temps réel lorsque jumelée au module d’extension GeoEvent pour ArcGIS Server. Ainsi, ArcGIS Data Store offre un conteneur fiable qui permet de stocker et de récupérer des données spatiales, temporelles et statistiques en temps réel à partir de sources d’observation à haut volume telles que les compteurs intelligents et les systèmes SCADA. Les entreprises de services publics pourront donc commencer à coupler leurs systèmes générateurs de données massives (ceux que je viens de nommer et les autres) au reste de leurs données SIG et de leur réseau, ce qui ouvrira la porte à un tout nouveau modèle d’analyse dans ce secteur.

Et ai-je mentionné que tout cela sera géré par une mise en cache en arrière-plan et des services web facilitant les présentations dynamiques en 2D et en 3D? Il y a là une possible révolution dans la manière dont les entreprises de services publics voient les SIG et les données massives.

ArcGIS Data Store est une composante d’ArcGIS Server que vous ouvrez et configurez directement dans votre portail SIG web. Le stockage, la consultation et l’administration des données se font par l’intermédiaire des services web d’ArcGIS, qui sont optimisés en vue d’une récupération rapide à haut volume. Les données et leur analyse peuvent ainsi aisément soutenir vos autres processus axés sur les SIG.

2. De vrais outils de géoanalyse des données massives sont là pour compléter ceux dont nous bénéficions depuis quelque temps déjà

Esri a annoncé que deux nouvelles composantes de la plateforme ArcGIS seront lancées durant la deuxième moitié de 2016 : GeoAnalytics et Insights for ArcGIS. GeoAnalytics ajoutera à ArcGIS Server une capacité d’analyse rapide de lots à grande échelle. Si vous le voulez, vous pourrez même utiliser l’infrastructure infonuagique d’ArcGIS pour faciliter vos processus consommant une grande part des ressources de l’unité centrale. Insights for ArcGIS fournit le moyen de travailler avec toutes les sources de données dans une application web intuitive, extrêmement puissante et directement intégrée au reste de la plateforme ArcGIS, ce qui permet aux entreprises de services publics de donner à l’analyse spatiale la place qu’elle mérite.

Insights for ArcGIS effectue une analyse spatiale et statistique qu’elle présente dans des volets d’information implicitement reliés les uns aux autres. Vous acquerrez donc d’un seul clic plusieurs degrés de connaissances sur vos données.

En plus de ces nouveautés, nous appuyons depuis quelques années les outils SIG pour Hadoop, cadre très couru pour l’analyse des données massives (http://esri.github.io/gis-tools-for-hadoop/). Ce jeu d’outils vous permet d’exploiter la puissance d’ArcGIS directement dans Hadoop, ce qu’ont déjà fait de nombreuses entreprises de services publics qui l’utilisent à divers degrés.

3. De solides partenariats facilitent le tout

Quiconque a déjà recouru à la technologie d’Esri sait que nos partenaires comptent parmi nos principales forces. Cette règle ne fait pas exception lorsqu’il s’agit des données massives en temps réel. Nous avons notamment parcouru beaucoup de chemin avec OSIsoft et SAP afin d’inclure dans nos systèmes une capacité fondamentale rendant accessible l’utilisation des données massives en temps réel et des SIG. D’autres processus importants sont facilités par ArcGIS et SAP. Par exemple, nous offrons conjointement du soutien pour la connexion à SAP HANA en tant que source de couches de requête, ce qui permet aux jeux de données en mémoire gérés par SAP d’être visualisés et analysés sur la plateforme ArcGIS, sans configuration nécessaire. Par ailleurs, nous avons enrichi notre offre conjointe avec OSIsoft, qui vise l’intégration de l’architecture PI à ArcGIS, en créant l’outil PI Integrator for Esri ArcGIS. Ce dernier a été mis en œuvre avec succès par de nombreuses entreprises de services publics en Amérique du Nord et ajoute des capacités d’analyse spatiale cruciales à l’incroyablement puissant système PI d’OSIsoft.

Un tableau de bord des opérations ArcGIS transmis en temps réel à partir du serveur PI d’OSIsoft. Le gadget d’analyse avancé PI Coresight, visible au centre de la partie supérieure de l’écran, assure l’analyse des séries chronologiques de concert avec la visualisation en temps réel.

Ce ne sont là que quelques exemples de la convergence des SIG, des données massives et des capacités en temps réel en 2016. Je pense que, dans quelques années, nous verrons 2016 comme l’année où tout s’est mis à avoir du sens et où notre technologie a véritablement commencé à aider les entreprises de services publics à combler leurs besoins en matière d’analyse des données massives en temps réel. Si vous aimeriez en savoir plus sur ce que nous faisons dans ce domaine ou discuter de vos difficultés actuelles, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

Article précédent
Application du mois d’octobre : Calendrier de rétablissement et de restauration des arbres de la Ville de Calgary
Application du mois d’octobre : Calendrier de rétablissement et de restauration des arbres de la Ville de Calgary

En septembre 2014, une tempête de neige s’est abattue sur la ville de Calgary, endommageant plus de 1,5 mil...

Article suivant
Résumé des nouvelles – septembre 2016
Résumé des nouvelles – septembre 2016

Apprenez comment Veridian Connections stimule l’innovation grâce aux SIG, renseignez-vous sur l’utilisation...