Trois principales raisons de COMMENCER à utiliser ArcGIS Pro dès maintenant! Raison no 1 dévoilée.

August 15, 2019

Roulement de tambour... La principale raison pour laquelle vous devriez envisager d’utiliser ArcGIS Pro, c’est... son intégration étroite aux applications SIG web. ArcGIS Pro offre une expérience unique pour mettre à jour de manière transparente les couches web 2D et 3D et pour faciliter le partage et la collaboration au sein de votre organisation et entre les organisations à l’aide d’ArcGIS Online ou de Portal for ArcGIS.

Avant d’expliquer en détail ce qu’ArcGIS Pro peut faire de mieux qu’ArcMap, assurons-nous que tous ceux qui n’ont aucune expérience en SIG web comprennent une importante terminologie de base.

Couches web : dans un SIG pour ordinateur de bureau, nous travaillons avec des couches de données, et dans un SIG web, nous travaillons avec des couches web. C’est assez simple à comprendre jusqu’à présent.

Cartes web : faisons la même comparaison. Dans un SIG pour ordinateur de bureau, la carte constitue l’assemblage des couches, et en utilisant la symbologie, vous les rendez visibles afin de créer la carte. Dans un SIG web, la carte web est le résultat de l’assemblage des différentes couches web.

Applications web : les applications peuvent être comparées aux mises en page dans un SIG pour ordinateur de bureau. L’application web est le produit fini qui raconte le récit de vos données.

Modification des couches web

Pour les utilisateurs expérimentés d’ArcMap qui connaissent bien les flux de travaux de partage d’ArcMap, j’aimerais souligner qu’ArcGIS Pro offre une meilleure expérience en raison des nouveaux types de couches web que vous pouvez créer et partager et de sa capacité à modifier les couches web sans devoir les republier une fois les modifications terminées.

ArcMap permet de modifier uniquement les couches traditionnelles, et non les couches web. Pour modifier une couche web à partir d’ArcMap, les utilisateurs doivent ouvrir une séance d’édition, enregistrer leurs modifications une fois terminées, mettre fin à la séance d’édition et republier la couche afin de remplacer la couche existante. Mais toutes ces étapes sont maintenant chose du passé grâce à la modification directe des couches web dans ArcGIS Pro!

Types de couches web

Cela m’amène à vous parler des types de couches web que vous pouvez choisir et que vous devriez examiner attentivement lors de la création de cartes et d’applications web. En 2019, personne n’a la patience d’attendre, durant plusieurs secondes, qu’une carte affiche toutes ses couches après un zoom ou un panoramique... Vous devriez donc toujours suivre les pratiques exemplaires afin de prioriser l’efficacité si vous voulez que votre application soit réussie.

Les utilisateurs de SIG web qui n’ont aucune expérience utiliseront fort probablement des couches web dynamiques pour tout publier. Mais il faut tenir compte de l’objectif et de l’impact sur la performance de chaque couche avant de faire ce choix.

De plus, ce faisant, vous risquez d’utiliser des crédits supplémentaires dans ArcGIS Online ou plus d’espace sur vos serveurs, ce qui entraînera des coûts de matériel et de licence.

Pour vous aider, je vais passer en revue les différents types de couches web, celles qui sont nouvelles dans ArcGIS Pro et les raisons pour lesquelles vous devriez les choisir à diverses fins.

Couches d'entités

  • Choisissez-les pour un flux de travaux d’édition (à utiliser avec Collector for ArcGIS, par exemple) et sur vos fonds de carte. Ce sont les couches sur lesquelles vous cliquez pour ouvrir des fenêtres contextuelles afin d’afficher des détails sur un attribut (photo, description, hyperlien, etc.). Leur coût en crédits pour le stockage dans ArcGIS Online est le plus élevé par rapport aux autres types de couches.

Couches de tuiles vectorielles — nouvelles et uniquement offertes dans ArcGIS Pro!

  • Utilisez-les pour des données vectorielles statiques sur vos fonds de carte, à des fins de visualisation seulement. Ce nouveau type de couche web offre un ajustement de la symbologie en temps réel lorsque vous faites un panoramique et un zoom sur la carte web. Il utilise également moins d’espace de stockage que les couches de tuiles traditionnelles, et il peut être créé rapidement. Son coût en crédits pour le stockage dans ArcGIS Online est inférieur à celui des couches d’entités.

Couches de tuiles

  • Utilisez-les pour les données matricielles (y compris l’imagerie) et pour les données vectorielles statiques; si vous utilisez ArcMap, servez-vous-en comme fonds de carte, à des fins de visualisation seulement. Vous devez d’abord créer les tuiles, puis un ensemble de tuiles, avant de les publier dans un SIG web. Remarque : ArcGIS Pro crée des tuiles beaucoup plus rapidement qu’ArcMap ne l’a jamais fait. Vous pouvez donc gagner plusieurs heures de traitement en utilisant ArcGIS Pro!

Cette vidéo (en anglais) intitulée « Chargement de couches et de paquetages de tuiles dans ArcGIS Online » vous explique différentes options pour créer une couche de tuiles à l’aide des outils offerts dans ArcGIS Pro.

Couches d’images cartographiques

  • Offertes uniquement dans ArcGIS Enterprise 10.4 et les versions ultérieures.

  • Utilisez-les pour les données qui changent régulièrement, mais qui ne sont pas utilisées pour les flux de travaux d’édition.

Couches de scènes — nouvelles et uniquement offertes dans ArcGIS Pro!

  • Utilisez-les pour toutes les données 3D à des fins d’interrogation et de visualisation. Elles peuvent prendre en charge les objets 3D, les points, les nuages de points et les bâtiments.

Couches d’altitude

  • Utilisez-les pour afficher la surface du sol d’une scène web.

Couches d’imagerie

  • Offertes uniquement dans ArcGIS Enterprise 10.4 et les versions ultérieures.

  • Utilisez-les pour permettre la visualisation dynamique des données matricielles.

Solutions de formation pour apprendre à partager en suivant les pratiques exemplaires en matière de SIG web

Nos cours magistraux peuvent vous aider à mettre de l’ordre dans tout cela.

Si vous êtes un nouvel utilisateur d’ArcGIS Pro, songez à suivre le cours Migration entre ArcMap et ArcGIS Pro. Vous découvrirez le nouveau flux de travaux de partage d’ArcGIS Pro et les fonctionnalités des couches de tuiles vectorielles.

Après avoir acquis de l’expérience avec ArcGIS Pro, vous pouvez explorer plus en profondeur les pratiques exemplaires en suivant notre cours Partage de contenu SIG à l’aide d’ArcGIS.

Si vous avez des questions ou des commentaires, laissez une note ci-dessous ou écrivez-nous à training@esri.ca.

Ce billet a été écrit en anglais par Carole Arseneau et peut être consulté ici.

Aucun article précédent

Article suivant
Résumé des événements et de la formation — Août 2019
Résumé des événements et de la formation — Août 2019

Découvrez les événements à venir : Nos conférences des utilisateurs automnales, nos webinaires, nos formati...