L’identité : une approche plus conviviale d’attribution de licences

July 19, 2017

Esri propose un nouveau modèle de licences d’identité qui permet à un utilisateur d’accéder au SIG et aux applications à partir de divers appareils. Ce modèle de licences, aussi connu en tant que licences d’utilisateur nommé, permettra aux organisations de gérer l’accès des utilisateurs au SIG, de manière à assurer une utilisation adéquate et à diminuer les coûts.

Depuis quelques années, on constate que l’utilisation des SIG a grandement évolué, passant d’une solution ponctuelle à une véritable plateforme. Cette plateforme répond maintenant aux besoins de l’ensemble de l’organisation et de nombre d’intervenants : employés, clients, gestionnaires, etc.

Afin de satisfaire les diverses exigences de la clientèle, Esri présente un nouveau modèle de licences. Conçu pour s’adapter aux changements dans l’industrie du logiciel, ainsi qu’au renouvellement de notre gamme de produits, ce modèle permet aux clients de tirer pleinement profit de la plateforme.

La transition vers ce nouveau modèle de licences est déjà amorcée et se fera graduellement. Laissez-moi vous expliquer le processus de licences actuel, puis vous montrer tout le potentiel du nouveau modèle basé sur l’identité, pour vous et votre organisation.

Ancien modèle

Le modèle de licences flottantes a été un moyen répandu de donner accès au logiciel ArcGIS Desktop et aux modules d’extension pendant une période déterminée. Cette solution était plutôt efficace dans le champ limité du modèle client-serveur de SIG, c’est-à-dire pour accéder à des données locales, ou d’une base ou d’un serveur centralisés, à partir d’applications de bureau performantes. Le logiciel est installé sur un poste de travail de pointe, et certaines fonctions sont utilisées seulement de temps en temps. De ce point de vue, le modèle de licences flottantes était une solution pratique pour les clients, car il leur permettait de prévoir le temps et l’endroit des utilisations du logiciel.

Par ailleurs, l’accès externe aux données SIG était centralisé et prévisible. Les services web liés aux données étaient accessibles aux clients en ligne, mais l’accès aux fonctions était limité au mode « consultation ».

Dans le cadre du modèle client-serveur, vous achetiez une licence pour l’ordinateur sur lequel le logiciel SIG était installé, plutôt que pour l’utilisateur du logiciel. La licence était destinée à un poste, plutôt qu’à une personne.

Nouveau modèle

De nos jours, l’utilisation des SIG a beaucoup changé au sein des organisations. On constate une certaine décentralisation; les données SIG sont consultées à partir de divers appareils et tablettes, et les fonctions sont intégrées à d’autres systèmes. Les services de SIG web offrent désormais des options bien plus vastes que la transmission de données. Plusieurs fonctions sont accessibles dans le navigateur. Par exemple, vous pouvez maintenant analyser ou modifier des données, chose impossible à faire ailleurs que sur un poste de travail il y a quelques années.

De plus, la nature même des applications SIG est en pleine transformation. Le fidèle SIG de bureau existera toujours, mais de nouvelles applications SIG conçues spécifiquement pour certains flux de travaux ou tâches voient le jour un peu partout. Par exemple, on retrouve des applications de terrain pour téléphone et tablette, des tableaux de bord qui fournissent des données mises à jour en temps réel et des plugiciels liés à d’autres applications comme des feuilles de calcul, des trousses de conception et des outils d’informatique décisionnelle.

Cette multiplication d’applications a permis de démocratiser les SIG, en les rendant accessibles à davantage de personnes, autres que les spécialistes des SIG des organisations. C’est pourquoi il est important de gérer l’accès des utilisateurs aux données et aux fonctions qui leur sont utiles dans le cadre de leur travail. Cette gestion ne vise pas à interdire l’accès à certaines données ou fonctions, mais plutôt à favoriser l’accès, en permettant aux utilisateurs de collaborer et de s’échanger des données, tout en assurant la sécurité et la confidentialité.

L’objectif est clair : les organisations doivent gérer les utilisateurs des SIG, le cadre de l’utilisation et les coûts associés.

Quelle est l’incidence sur le processus d’acquisition de licences?

Un nouveau modèle d’acquisition de licences et de distribution de logiciel a été élaboré en réponse à l’évolution rapide de l’utilisation des SIG. Esri a eu l’idée d’ajouter le volet identité à la plateforme, qui réinvente l’ancien modèle d’acquisition de licences. Le principe est d’attribuer des accès et des fonctions par utilisateur, et non par machine.

Les licences d’identité favoriseront l’accès, en permettant aux utilisateurs de collaborer et de s’échanger des données, tout en assurant la sécurité et la confidentialité.

Nous croyons que l’utilisateur est plus important que la machine. Ce nouveau modèle de licences se base sur l’identité pour vous offrir un moyen flexible de gérer les utilisateurs du logiciel SIG. En contrepartie, vous pouvez vous assurer que le SIG répond aux besoins de l’utilisateur, qu’il soit un expert en la matière, un utilisateur occasionnel de données SIG ou autre.

Le modèle basé sur l’identité se résume à ceci : « Voici Chris. Chris peut consulter ces données, mais pas celles-là. Chris peut utiliser cet outil, mais pas celui-là. »

Ce que ça signifie

Comme mentionné précédemment, Esri renouvelle sa stratégie de licences. Rassurez-vous, les licences flottantes et fixes ne disparaîtront pas du jour au lendemain. Les nouveaux produits et les nouvelles technologies d’Esri tireront parti de l’identité. Par exemple, certains produits comme Collector ou Survey123 for ArcGIS ou ArcGIS Maps for Office ne comprennent pas de frais supplémentaires, mais nécessitent une identité pour les utiliser. D’autres applications de pointe comme Insights et GeoPlanner for ArcGIS sont payantes. Toutefois, le coût est moindre (comparé à une licence de poste), et ces applications sont liées à une identité.

Les outils d’ArcGIS Desktop, ArcMap et ArcGIS Pro, fonctionnent toujours selon le modèle de licences flottantes ou fixes. Si vous le désirez, vous pouvez obtenir une licence d’ArcGIS Pro en tant qu’application de pointe. Ainsi, l’accès à Pro et à ses modules d’extension pourra être attribué à une identité. Pour la version 10.6 d’ArcMap (prévue à la fin de 2017), vous pourrez aussi obtenir une licence grâce à une identité. Ceci facilitera la transition vers le nouveau modèle.

Prenez part à la discussion

Au fil du temps, Esri effectuera la transition vers le modèle basé sur l’identité pour tous ses produits de licences. Cela se fera de façon graduelle et de manière à limiter l’incidence sur les utilisateurs. Si vous respectez un programme d’entretien régulier et que vous utilisez actuellement des licences flottantes pour vos outils de bureau, vous pourrez les utiliser pour les versions 10.5.1 et 10.6. Pour le reste, nous voulons votre avis.

Il s’agit d’une période de transition, propice aux nouvelles possibilités. Faites-nous part de vos commentaires ci-dessous quant à la meilleure façon de faciliter la transition pour tous les utilisateurs de SIG et d’en faire une expérience positive.

Ce billet a été écrit en anglais par Chris North et peut être consulté ici.

Article précédent
Vous planifiez un réseau de transport? En voiture!
Vous planifiez un réseau de transport? En voiture!

Comment la technologie peut-elle permettre aux planificateurs d’améliorer l’efficacité des transports en co...

Article suivant
Le GeoHub de Brampton en vedette au Sommet canadien sur les données ouvertes
Le GeoHub de Brampton en vedette au Sommet canadien sur les données ouvertes

Le GeoHub primé de la Ville de Brampton utilise ArcGIS Open Data d’Esri pour créer un portail qui facilite ...