Nouveautés dans les fonds de carte pour le Canada – août 2017 (partie 2)

August 31, 2017

Les fonds de carte matriciels (imagerie et topographie) canadiens ont été mis à jour pour la deuxième fois en août grâce au contenu fourni par des contributeurs provenant de partout au pays.

Les fonds de carte d’imagerie et de topographie du Canada ont été mis à jour après l’ajout de contributeurs de la Colombie-Britannique, de l’Ontario, du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard. Trois d’entre eux ont fourni de nouvelles images de leur région, notamment de Toronto (8 cm, 2016) et de Kitchener en Ontario (12 cm, 2016) et de parties de Thompson-Nicola en Colombie-Britannique (15 cm, 2016).

Secteur de Thompson-Nicola, situé à l’est de Kamloops le long de l’autoroute Transcanadienne. L’imagerie 50 cm précédemment publiée en 2012 (à gauche) a été remplacée par l’imagerie 15 cm de 2016 (à droite).

Les données de huit contributeurs, dont trois nouveaux participants au Programme de cartes communautaires, ont permis de mettre à jour le fond de carte topographique. Ces nouveaux contributeurs proviennent notamment du Comté de Perth en Ontario, de Saint John au Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard. Trois provinces sont maintenant représentées entièrement sur fond de carte topographique : l’Île-du-Prince-Édouard et ses voisines, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick.

Saint John, N.-B. : l’ancienne version (à gauche) contient les données provinciales et fédérales, tandis que la nouvelle version publiée (à droite) intègre les données municipales et provinciales.

Le contenu d’autres contributeurs actuels a aussi été mis à jour, notamment celui des villes de Cobourg et de Woodstock de même que du Comté de Haldimand en Ontario, ainsi que de Vancouver et du Canton de Langley en Colombie-Britannique. On remarque des changements notables dans certaines de ces mises à jour, comme celle de Vancouver.

Depuis notre dernière publication du contenu de la ville de Vancouver, celle-ci a mis à jour son site de données ouvertes en y ajoutant plusieurs nouvelles couches, dont les immeubles. Voyez par vous-mêmes les différences entre l’ancienne carte à gauche et la plus récente à droite.

Visitez la carte des participants pour voir la liste complète des participants canadiens actuels qui alimentent la carte communautaire. Pour obtenir de l’information sur les mises à jour de fond de carte précédentes publiées en 2017, consultez les billets de blogue suivants :

Ce billet a été écrit en anglais par Paul Heersink et peut être consulté ici.

Article précédent
Application du mois de septembre : Bras Northwest d’Halifax avec des niveaux d’eau extrêmes
Application du mois de septembre : Bras Northwest d’Halifax avec des niveaux d’eau extrêmes

Découvrez comment utiliser les cartes récits d’Esri pour présenter des projets scolaires de manière créativ...

Article suivant
Enseignants du primaire et du secondaire : cinq raisons d’assister à une conférence cet automne
Enseignants du primaire et du secondaire : cinq raisons d’assister à une conférence cet automne

Découvrez où le groupe Milieu scolaire d’Esri Canada animera des ateliers pertinents sur les SIG dans les m...