Nouveautés dans les fonds de carte pour le Canada – février 2017

February 15, 2017

Les fonds de carte topographiques et d’imagerie ont été mis à jour après l’ajout de contributeurs canadiens de la Colombie-Britannique, de l’Alberta et du Manitoba.

Les fonds de carte topographiques et d’imagerie dans ArcGIS Online ont été mis à jour après l’ajout de contributeurs canadiens de la Colombie-Britannique, de l’Alberta et du Manitoba.

Les données topographiques du Manitoba sont rendues accessibles par le site de données ouvertes de l’Initiative de gestion des terres du Manitoba (il faut se créer gratuitement un profil pour accéder aux données). Les données ont été acquises, traitées et mises en cache pour toute la province à une échelle de 1:1 128. Le Manitoba devient la troisième province, et la plus grande jusqu’à présent, à avoir été totalement mise en cache, aux côtés du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse. Une mise à jour a aussi été effectuée pour la ville de Brandon au moyen de données fournies par la Ville elle-même. Parmi les données offertes, notons des bâtiments, des routes, des courbes de niveau, des sentiers, des réseaux de services publics, des délimitations de parcelles, des éléments de bassins hydrographiques, des éléments de couverture terrestre, des parcs et des zones protégées. Ce ne sont pas toutes les couches qui couvrent la totalité de la province, mais l’ensemble de la province a été mis à jour. Constatez par vous-même ci-dessous les différences entre les fonds de carte avant et après la mise à jour pour le centre-ville de Winnipeg. Même si toutes les échelles ont été mises en cache, seules celles de 1:577 791 à 1:18 056 ont été publiées jusqu’à présent. Les quatre échelles restantes (1:9 028 à 1:1 128) seront publiées le 22 février. Il en est ainsi en raison de la taille considérable du cache à plus de 4 To.

En plus de la mise à jour du contenu topographique pour tout le Manitoba, de nouveaux fonds d’imagerie de la Ville de Winnipeg ont été ajoutés. L’imagerie, d’une précision de 8 cm, date de 2016.

En Alberta, le comté de Brazeau a offert des fonds de carte d’imagerie datant de 2015 et ayant une précision de 10 et 30 cm. Ces fonds remplacent la mosaïque disparate auparavant offerte.

Encore plus à l’ouest, en Colombie-Britannique, l’imagerie de la ville de Surrey a été mise à jour avec des fonds d’une précision de 10 cm datés de 2016.

Pour voir la liste complète des participants au Programme de cartes communautaires, visitez la page  http://maps.esri.ca/updates/tracking/.

Ce billet a été écrit en anglais par Paul Heersink et peut être consulté ici.

Article précédent
L’essor du SIG à titre de fonction d’entreprise
L’essor du SIG à titre de fonction d’entreprise

Comment faire d’un SIG une fonction d’entreprise et un levier de changement dans votre organisation?

Article suivant
L’Université Sainte-Marie publie une carte toponymique en langue des signes
L’Université Sainte-Marie publie une carte toponymique en langue des signes

Découvrez comment l’Université Sainte-Marie a tiré parti des cartes récits d’Esri pour surmonter les limite...