Trucs et astuces pour la visualisation 3D dans ArcGIS Pro

April 4, 2017

L’un des principaux avantages d’ArcGIS Pro est l’utilisation concurrente de données 2D et 3D. S’agit-il de votre première expérience dans le monde du 3D avec ArcGIS Pro? Ou peut-être avez-vous déjà exploité cette solution sans toutefois en avoir exploré toutes les fonctionnalités. Voici quelques trucs et astuces pour optimiser votre visualisation 3D.

1. Choisissez une scène globale ou locale

Pour utiliser les couches 3D dans ArcGIS Pro, vous devez créer une scène 3D. Si votre projet ne comprend pas de scène 3D, créez-en une à partir de l’onglet Insert (insérer) ou convertissez une carte existante. Vous pouvez afficher vos données dans une scène globale ou locale. Le mode global convient aux très grandes zones pour lesquelles la sphéricité de la Terre est un facteur important. Le mode local est conçu pour les plus petites zones sur lesquelles vous désirez appliquer une projection locale afin de réduire la distorsion et de conserver l’intégrité des données.

Toutes les nouvelles scènes créées dans ArcGIS Pro s’ouvrent par défaut en mode global. Vous pouvez toutefois passer en mode local à l’onglet View (afficher). Vous pouvez également ouvrir des scènes existantes dans le mode de votre choix en faisant un clic droit sur la scène dans le volet du projet. Si les options Global et Local sont toutes les deux estompées, cela signifie que vous avez ouvert une carte plutôt qu’une scène.

Passez du mode global au mode local dans l’onglet View (afficher).

Si vous utilisez davantage les scènes locales, modifiez simplement vos paramètres d’ArcGIS Pro de façon à ce qu’il s’agisse du mode employé par défaut à la création de nouvelles scènes. Cliquez sur Project (projet) > Options > Maps and Scenes (cartes et scènes) > Scene (scène), puis cochez le bouton radio Local.

Modifiez le mode de scène par défaut dans vos paramètres d’ArcGIS Pro

2. Tenez compte de votre objectif final

Que comptez-vous faire avec ce projet? Une fois terminé, le produit final prendra-t-il la forme d’un fichier PDF, d’un paquetage de projet que vous enverrez à vos collègues ou d’un autre format, comme une scène web stockée dans ArcGIS Online? La réponse à cette question pourrait avoir une incidence sur les types de symboles pris en charge ou recommandés.

Si vous avez l’intention d’intégrer vos données à une scène web, familiarisez-vous avec le processus de création d’une scène web. N’oubliez pas que, à l’heure actuelle, les scènes web ne prennent pas en charge tous les types de symboles pour les points, les lignes et les polygones. Si vous utilisez des symboles non pris en charge, il se peut qu’ils soient mal affichés à la publication de votre projet.

3. Choisissez entre les couches 2D ou 3D

Lorsque vous créez une scène dans ArcGIS Pro, vous remarquerez que le volet Contents (contenu) comprend deux catégories : les couches en 2D et les couches en 3D.

Si vous souhaitez que les données demeurent planes, soient superposées à votre surface d’altitude ou soient placées à une hauteur absolue, laissez-les dans la catégorie des couches 2D.

Vous pouvez aussi choisir de symboliser vos données en 3D et les déplacer dans la catégorie des couches 3D, même si elles contiennent une géométrie 2D. Vous n’avez ensuite qu’à utiliser des symboles 3D ou à extruder vos données, ce qui permet l’utilisation d’une valeur de champ ou d’une constante pour étirer verticalement les points, les lignes ou les polygones plans.

Une couche de polygones qui a été transférée dans la catégorie des couches 3D et extrudée à une hauteur absolue

4. Testez les nouveaux types de symboles

Vous pouvez réutiliser des symboles que vous avez employés sur des cartes 2D dans ArcGIS Pro ou même dans d’autres programmes, comme ArcMap ou ArcScene. Toutefois, ces symboles ne sont pas toujours représentés de la même façon en 3D et ils ne constituent peut-être pas le meilleur choix selon les données exploitées.

Essayez certains types de symboles dans ArcGIS Pro qui sont spécialement conçus pour le 3D. Si vous êtes incapable de dessiner quelque chose comme prévu, prenez note que certains symboles ou propriétés ne peuvent être dessinés en 3D.

Pour les points 3D, envisagez d’utiliser les symboles ponctuels 3D. Vous pouvez essayer différents types de symboles à partir des propriétés de la section Symbology.

Points 3D symbolisés à l’aide des symboles ponctuels de type forme

Points 3D symbolisés à l’aide des symboles ponctuels 3D

Lorsque vous utilisez des lignes 3D, vous pouvez régler leur profil d’affichage de sorte qu’elles prennent la forme d’un tube, d’une bande ou d’un mur.

Si vous êtes incapable de les dessiner ou de les exporter dans un autre format comme vous le voulez, essayez de les convertir en entités à pièces multiples. Grâce à l’extension 3D Analyst, vous pouvez le faire en une seule étape à l’aide de l’outil de zone tampon 3D.

Pour les polygones ou les entités à pièces multiples extrudés, vous pouvez essayer les effets 3D, par exemple la gestion des faces cachées.

5. Contrôlez la façon dont vos données interagissent avec la surface d’altitude

Lorsque vous créez une scène dans ArcGIS Pro, si vous avez accès à Internet, l’altitude du sol est définie selon la surface d’altitude réelle. Vous pouvez toutefois remplacer cette dernière par une source d’altitude personnalisée à partir des propriétés de la scène.

Les couches 2D peuvent être drapées au sol ou s’afficher sur autre surface personnalisée ou à une hauteur absolue, alors que les couches 3D sont exprimées en valeurs relatives par rapport au sol ou de façon personnalisée.

Dans certains cas, vous voudrez peut-être utiliser la surface d’altitude réelle, mais celle-ci présente des obstacles, ou vous avez peut-être publié une scène web à partir d’ArcGis Pro dont les symboles de points ne s’affichent pas à cause du sol.

Points 3D qui ont été partagés à partir d’ArcGIS Pro vers ArcGIS Online sous la forme d’une scène web

Les symboles ponctuels 3D utilisent des points d’ancrage pour déterminer leur emplacement par rapport à la géométrie de l’entité. Par défaut, le point d’ancrage est au centre du symbole, ce qui peut empêcher l’affichage de ce dernier si votre point est au sol ou près de celui-ci. Vous pouvez éviter cela en changeant la position du point d’ancrage, par exemple en le mettant plus bas au centre du symbole ponctuel.

Ce paramètre se trouve dans la section de l’emplacement, dans les propriétés des couches de symboles ponctuels. Vous pouvez choisir parmi différents endroits prédéfinis ou, si vous le préférez, saisir une valeur x, y, z personnalisée.

Évitez de cacher des symboles 3D au niveau du sol en changeant leur emplacement

Si vous utilisez une scène locale, vous pouvez également changer l’affichage même de la surface d’altitude pour qu’elle soit transparente. Pour ce faire, dans la fenêtre Contents (contenu), faites un clic droit sur votre scène, puis accédez aux propriétés. De là, allez à Elevation Surface (surface d’altitude) et réglez la couleur de surface du sol pour qu’elle soit transparente.

Vous pouvez changer la couleur de la surface d’altitude dans les propriétés de la scène

6. Faites des essais dès le début et souvent

N’attendez pas d’avoir terminé pour effectuer des essais. Faites-en dès le début pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Ce qui fonctionne le mieux peut changer selon votre objectif final et vos données.

Pour les scènes web, assurez-vous de tenir compte des contraintes liées aux symboles afin d’éviter de perdre du temps à créer une scène et de vous rendre compte plus tard que certaines propriétés ne sont pas prises en charge.

Que vous exportiez des données en format PDF ou que vous créiez une scène web dans ArcGIS Online, une bonne stratégie est d’essayer de partager vos données au début du processus afin de vérifier que cela fonctionne comme prévu. Si vous avez beaucoup de données, vous pouvez en partager un sous-ensemble la première fois que vous faites un essai pour gagner du temps.

Quand vous utilisez des données 3D, il est essentiel qu’elles s’affichent de façon efficace pour bien transmettre votre message. Maintenant que vous avez quelques idées pour améliorer votre visualisation 3D dans ArcGIS Pro, le moment est venu de mettre ces connaissances en pratique. Avez-vous des questions concernant ces trucs? En avez-vous à ajouter? Communiquez avec nous pour nous transmettre vos commentaires.

Ce billet a été écrit en anglais par Nicole Gamble et peut être consulté ici.

Article précédent
Trois questions fréquemment posées à propos des applications de terrain d’ArcGIS
Trois questions fréquemment posées à propos des applications de terrain d’ArcGIS

Voici quelques conseils et suggestions pour vous aider à tirer le maximum de la suite d’applications mobile...

Article suivant
C’est désormais possible : le géoréférencement dans ArcGIS Pro 1.4
C’est désormais possible : le géoréférencement dans ArcGIS Pro 1.4

Découvrez comment géoréférencer vos jeux de données matricielles dans ArcGIS Pro pour améliorer les fonctio...

Demeurez à jour grâce au blogue d’Esri Canada.

Abonnez-vous