Webinaire « L’art des possibilités en 3D » — Q&R

August 5, 2020

Merci à tous ceux et à toutes celles qui ont assisté au webinaire intitulé « L’art des possibilités en 3D », qui a eu lieu le 23 juillet. Nous avons eu l’occasion d’explorer les pratiques exemplaires pour travailler avec des données LiDAR ou Revit BIM et pour intégrer des données 3D dans ArcGIS Urban, ArcGIS Earth et ArcGIS Indoors.

Vous pouvez accéder à l’enregistrement du webinaire ici.

Les participants enthousiastes ont posé de nombreuses questions intéressantes durant le webinaire. Nous n’avons pas eu la chance de répondre en direct à toutes les questions. Alors, comme promis, nous avons préparé un document regroupant toutes les questions des participants.

Conseils pour l’utilisation de fichiers LiDAR et Revit

Dans la première partie du webinaire, nous avons exploré des pratiques exemplaires en matière d’extraction d’entités LiDAR et d’utilisation de fichiers Revit. Nous avons également abordé les fonctionnalités 3D d’ArcGIS Pro que tout spécialiste des SIG devrait connaître pour traiter du contenu 3D, par exemple, l’éditeur de pixels, la fonction d’exportation d’un modèle vers Python et l’utilisation de blocs-notes Jupyter avec ArcGIS Pro.

Voici quelques questions qui ont été soulevées.

Q : ArcGIS Pro prend-il en charge des nuages de points LiDAR terrestres ou seulement aéroportés?

R : ArcGIS Pro prend en charge des données LiDAR provenant de levés aéroportés et terrestres.  

Q : Que conseillez-vous pour créer des modèles numériques de terrain (MNT) et des modèles numériques de surface (MNS) à partir de nuages de points de drones dépourvus de codes de classification?

R : Il est recommandé d’utiliser la solution de fond de carte 3D pour les nuages de points de drones. ArcGIS Pro traite les points photogrammétriques comme des données LiDAR. Les outils et les flux de travaux accessibles dans la solution de fond de carte 3D permettent de classifier et de créer des surfaces terrestres. Cette solution est un flux de travaux fondé sur des tâches qui facilite le processus de classification. Le résultat est encore plus précis lorsque les contours de bâtiments sont disponibles. 

Q : Que pouvons-nous faire si, dans nos données LiDAR, les façades et le bord des toits des bâtiments sont classés comme non attribués?

R : Dans de nombreux cas, les fichiers LAS utilisés dans ArcGIS Pro peuvent ne pas être complètement ou correctement classifiés. Vous pourriez donc devoir modifier manuellement la classification des points LAS. L’onglet Classification vous permet de manipuler interactivement la classification effectuée sur les fichiers LAS d’un jeu de données LAS dans une scène. Vous pouvez modifier rapidement les codes de classification et les indicateurs de classification actuellement attribués aux points sélectionnés. L’onglet Classification d’un fichier LAS ou d’un jeu de données LAS offre des fonctions d’édition interactives pour les points sélectionnés à partir d’une vue de carte 2D ou de scène 3D. Vous pouvez sélectionner des points directement dans une scène 3D ou également déplacer votre scène dans une perspective latérale à l’aide de l’affichage du profil. Vous pouvez uniquement modifier la classification actuellement définie dans les fichiers LAS référencés par le jeu de données LAS. Toutes les modifications que vous apportez aux codes de classification dans les fichiers LAS sont permanentes. Si vous comparez divers scénarios ou si vous ne souhaitez pas conserver vos modifications, assurez-vous d’utiliser une copie des fichiers LAS, et non pas les originaux. Les fichiers ZLAS ne peuvent pas être modifiés. Vous pouvez les extraire dans des fichiers LAS, puis les rajouter dans un jeu de données LAS pour mettre à jour la classification. Cette vidéo montre les étapes à suivre pour modifier manuellement la classification LiDAR.

Q : Est-il possible de draper des bâtiments ou d’ajouter de l’imagerie existante?

R : L’outil de texture (Multipatch Texture) permet d’appliquer une couleur ou une image en tant que texture à une ou plusieurs faces d’une entité à pièces multiples. Les textures appliquées sont enregistrées avec l’entité. Le résultat est similaire à celui obtenu lorsqu’on enveloppe un modèle 3D blanc d’un papier à motif. Cet outil est conçu pour les entités à pièces multiples de géodatabases. Les fichiers SHP de pièces multiples ne prennent pas en charge les textures et ne peuvent pas être enregistrés avec une géométrie de fichier SHP. Le fait d’appliquer une texture applique un fichier image aux faces sélectionnées. Vous pouvez ajuster la façon dont l’image s’affiche sur les faces sélectionnées en la déplaçant, en la faisant pivoter et en effectuant un zoom sur celle-ci (dans le visualiseur d’images) avant de l’appliquer à l’entité.

La symbologie procédurale est une autre façon de créer des objets et des textures 3D complexes à partir de géométries simples en vue d’afficher des entités ponctuelles, surfaciques ou à pièces multiples. Par exemple, la symbologie procédurale peut être utilisée pour rendre des entités surfaciques comme des bâtiments parisiens du XVIIe siècle, ou encore pour appliquer des textures basées sur des règles à des entités à pièces multiples.

Q : Comment s’assurer qu’un fichier Revit non référencé est lié au bon système de coordonnées?

R : Les modèles Revit peuvent être géolocalisés ou géoréférencés pour être correctement positionnés dans une carte ou une scène ArcGIS. Le géoréférencement est le processus consistant à ajuster spatialement un dessin Revit sans modifier les données sources d’origine. Dans ArcGIS Pro, cela se fait en assignant le fichier de projection approprié ou en utilisant les points de lien de contrôle dans le dessin afin de connaître les coordonnées géographiques. Lorsque vous géoréférencez votre modèle ou jeu de données, celui-ci est instantanément transformé dans la mémoire, tandis que les données sources restent inchangées dans le fichier natif Autodesk. De plus, un fichier world (.wld3), soit un fichier texte qui contient des points de contrôle décrivant une transformation de coordonnées, sera ajouté aux fichiers Revit. Pour repositionner des jeux de données Revit sans ajouter de points de contrôle, vous pouvez utiliser les fonctions Locate (localiser), Move to Display (déplacer pour afficher), Move (déplacer), Rotate (pivoter) et Elevate to Ground (élever au niveau du sol). Cette vidéo montre comment géoréférencer des données Revit dans ArcGIS Pro.

Partager des modèles 3D

Une grande partie de notre webinaire a été consacrée au partage efficace de couches de scènes et à la mise en œuvre de fonds de carte 3D dans ArcGIS Urban et ArcGIS Earth pour orchestrer le cycle du développement urbain.

Voici quelques questions qui ont été soulevées.

Q : Lors de la publication, les bâtiments en 3D doivent-ils avoir la même unité verticale et horizontale?

R : Non, pour publier du contenu 3D dans le nuage, il n’est pas nécessaire d’avoir des unités verticales ou horizontales.

Q : Dans ArcGIS Urban, comment copier un plan ou un projet avec ses scénarios 3D (y compris les types de bâtiments et les indicateurs) d’un modèle urbain à un autre?

R : Les plans sont ajoutés individuellement dans ArcGIS Urban et sont disponibles dans le gestionnaire de données. Il n’est pas possible d’effectuer un téléversement par lot pour les plans. Après avoir créé ou modifié un plan, vous pouvez rendre les scénarios visibles dans la vue d’ensemble. Les scénarios sont exportés sous forme de scènes web et de cartes web. Au moment de publier des scénarios dans la vue d’ensemble, un dossier portant le nom de votre plan est créé dans votre compte ArcGIS Online. Pour chaque scénario, une couche d’entité, une carte web et une scène web sont exportées.

Les projets peuvent être ajoutés à partir d’une feuille de calcul ou d’une couche d’entité et toutes les données du projet (y compris les projets ajoutés à ArcGIS Urban) peuvent être configurées dans le gestionnaire de données. En téléversant les projets en tant que points tirés d’une feuille de calcul, la parcelle sous-jacente est utilisée comme zone d’étude du projet. Si vous souhaitez personnaliser la zone d’étude, importez des projets à partir d’une couche d’entité. Après avoir ajouté les données de votre projet, vous pouvez configurer chaque projet individuellement.

Puisque nous n’avons pas couvert toutes les fonctionnalités introduites ou améliorées dans ArcGIS Urban et ArcGIS Earth, nous vous invitons à consulter ces ressources pour obtenir plus de renseignements.

ArcGIS Indoors et données 3D

La dernière partie du webinaire était consacrée à ArcGIS Indoors. La question suivante a été soulevée.

Q : Peut-on lier des données BIM à ArcGIS Indoors de façon transparente?

R : D’après mon expérience, certains formats sont utilisés dans l’univers de modélisation BIM, surtout Civil 3D et Revit. Les outils de conversion et d’importation d’ArcGIS Indoors (exécuté dans ArcGIS Pro) sont conçus pour lire les types de données de CAO (DWG, DGN). Il est aussi possible de modéliser des données Revit dans Pro (presque aussi simple que de faire un glisser-déposer dans votre carte, comme montré dans le webinaire), mais cela est distinct des flux de travaux de conceptualisation et de modélisation dans Indoors.

Pour créer le modèle de données d’ArcGIS Indoors (avec des représentations graphiques 2D et 3D des plans d’étage du bâtiment géoréférencé désiré), vous devrez convertir vos données de bâtiment dans un format de CAO. Au lieu d’une seule étape, vous aurez une étape supplémentaire à faire au début de votre flux de travaux, consistant à convertir vos données BIM (quel que soit le format utilisé) dans un format de CAO. Les données de CAO doivent également être géoréférencées avant la conversion au modèle de données Indoors. Cela peut être fait dans ArcGIS Pro si la source DWG n’est pas liée à un système de coordonnées défini.

Merci encore d’avoir assisté à notre webinaire. Pensez à vous inscrire dès maintenant à l’un de nos prochains webinaires

Ce billet a été écrit en anglais par Sepideh Sepehr et peut être consulté ici.

Article précédent
Processus en 5 étapes de création d’un modèle d’information pour la gestion des actifs municipaux
Processus en 5 étapes de création d’un modèle d’information pour la gestion des actifs municipaux

Appliquez un processus en 5 étapes au LGIM et créez un modèle robuste fondé sur les applications et les car...

Article suivant
Dépanner ArcGIS Pro comme un analyste du service d’assistance d’Esri Canada : partie 3
Dépanner ArcGIS Pro comme un analyste du service d’assistance d’Esri Canada : partie 3

Ce qu’il faut essayer quand ArcGIS Pro ne se connecte pas à ArcGIS Online.

×

Restez à l’affut des dernières nouvelles dans le blogue d’Esri Canada.

Prénom
Nom
Langue préférée
Milieu scolaire et recherche
Bulletins techniques
Nouvelles et mises à jour
J’accepte de recevoir des courriels pertinents d’Esri Canada.
Merci.
Error - something went wrong!