9-1-1PG : être en bons termes avec les termes

June 26, 2019 Simone Khan

Qu’entend-on par protocole Location-to-Service Translation, ou protocole LoST? Qu’est-ce qu’un ESInet et comment sous-tend-il le service 9-1-1PG? La nouvelle plateforme 9-1-1PG apporte une technologie de pointe, de nouvelles normes de sécurité publique et, par ricochet, bon nombre de nouveaux termes à ajouter à notre vocabulaire. 

Ainsi, à l’orée de notre familiarisation avec les technologies à l’origine de la prochaine génération de services 9-1-1, nous avons déjà commencé à intégrer de nouvelles entités et de nombreux nouveaux mots, sigles et processus. Dans ce billet de blogue, j’ai essayé de résumer quelques termes clés qui sont couramment utilisés pour décrire les divers composants du service 9-1-1PG. Il ne s’agit nullement d’une liste complète du jargon de la sécurité publique, mais plutôt d’un guide pour débutants expliquant les termes les plus populaires utilisés dans le domaine des SIG en ce qui a trait au service 9-1-1PG.

  • Autorité dirigeante des services 9-1-1

Une entité provinciale, régionale ou une autre entité gouvernementale ayant compétence administrative sur un système 9-1-1 particulier. Par exemple, l’administration d’un district régional ou d’une municipalité, un gouvernement provincial, un service 9-1-1 spécialisé ou le service de communication d’urgence d’un district, un conseil gouvernemental ou un autre organisme semblable.

  • Affichage automatique d’adresses (AAA)

L’affichage automatique au centre d’appels de la sécurité publique (CASP) du numéro de téléphone de l’appelant, de l’adresse et de l’emplacement du téléphone et des renseignements supplémentaires relatifs aux services d’urgence du lieu d’où provient un appel.

  • Localisation automatique des véhicules (LAV)

Une façon de déterminer l’emplacement géographique d’un véhicule et de transmettre cette information à un point où elle peut être utilisée.

  • Répartition assistée par ordinateur

Un système informatisé qui aide les préposés aux appels 9-1-1 et les répartiteurs en automatisant certaines activités de répartition et de tenue de dossiers.

  • Agrégateur de données

L’organisme chargé de veiller à ce que les données SIG des fournisseurs de données officielles soient regroupées dans une seule base de données utilisée par les services essentiels de prochaine génération (SEPG), les CASP et les organismes de services d’urgence de première ligne. Les fournisseurs locaux de données officielles sont habituellement l’administration municipale et les gouvernements régionaux (comté) et provinciaux.

  • Emplacement d’acheminement

Un emplacement, représenté par une adresse municipale ou des coordonnées géographiques (latitude/longitude), pour lequel on détient suffisamment d’information pour envoyer avec précision les intervenants d’urgence à l’endroit confirmé par l’opérateur du CASP à la suite d’un dialogue avec l’appelant.

  • Fonctions de validation de l’emplacement (FVE)

Élément fonctionnel d’un ESInet, qui est un serveur de protocole LoST où les renseignements sur l’emplacement (adresse municipale ou coordonnées géographiques) servent d’intrants pour une fonction de cartographie qui renvoie l’information utilisée pour acheminer un appel d’urgence vers le CASP approprié par rapport à l’emplacement de l’appelant ou vers un organisme répondant.

  • Centre de communications d’urgence (CCU)

Entité qui s’occupe de certains aspects du traitement des urgences. Par exemple, l’acheminement des demandes d’urgence vers le bon centre d’urgence ou CASP.

  • Limite des services d’urgence (LSU)

Zone géographique délimitant le secteur d’acheminement relevant de la responsabilité d’un organisme de services d’urgence.

  • Numéro de services d’urgence (NSU)

Un numéro de 3 à 5 chiffres qui représente une zone de services d’urgence (ZSU). Il est stocké dans le répertoire d’adresses municipales principal (RAMP) et est renvoyé à partir d’une requête ALI. Le NSU administratif facilite l’acheminement de l’appel vers le bon organisme de services d’urgence. Un NSU administratif est attribué à chaque RAMP pour associer les adresses physiques à une ZSU.

  • Zone de services d’urgence (ZSU)

Une région géographique qui représente une combinaison particulière d’organismes de services d’urgence (comme les services d’application de la loi, les services d’incendie ou les services médicaux d’urgence) qui relèvent de la compétence d’une autorité dirigeante particulière liée aux services 9-1-1. Une ZSU peut être représentée par un numéro de services d’urgence (NSU) pour identifier la ZSU (voir NSU).

  • Réseau IP des services d’urgence (ESInet)

Un réseau IP géré utilisé pour les communications des services d’urgence, qui peut être partagé par tous les organismes de sécurité publique. Il fournit l’infrastructure de transport IP sur laquelle des plateformes d’applications indépendantes et des services de base peuvent être déployés, y compris, mais sans s’y limiter, celles qui sont nécessaires pour fournir les services 9-1-1PG. Les ESInets peuvent être construits à partir d’une combinaison d’installations dédiées et partagées. Les ESInets peuvent être interconnectés aux niveaux local, régional, provincial, fédéral, national et international pour former un interréseau IP (un réseau de réseaux). Le terme ESInet désigne le réseau, mais non les services qui utilisent ce réseau. Consultez la section sur les services essentiels 9-1-1 de prochaine génération.

  • GeoFoundation Exchange (GFX)

GFX est une infrastructure nationale et collaborative d’échange de données ouvertes qui permet d’alimenter en données officielles et précises un fond de carte géographique. Consultez également la section Public Safety GeoExchange (PSGX).

  • Entreprise de services locaux titulaire (ESLT)

Compagnie de téléphone responsable de fournir les principaux services d’acheminement des appels au service 9-1-1 dans une région géographique. Au Canada, les principales ESLT sont Telus, Sask Tel et Bell Canada.

  • Serveur de données de localisation (SDL)

Référentiel de correspondances entre les valeurs de référence de l’appelant, telles qu’une adresse IP, et les valeurs d’emplacement géographique.

  • Fonction de validation de l’emplacement

Élément fonctionnel d’un SEPG, qui est un serveur de protocole LoST où les renseignements sur l’adresse municipale sont validés à l’aide des renseignements de la base de données du SIG officiel. Une adresse municipale est considérée comme valide si elle peut être repérée de façon unique dans la base de données, si elle convient pour acheminer correctement un appel d’urgence et si elle est suffisamment adéquate et précise pour diriger les intervenants au bon endroit.

  • Protocole Location-to-Service Translation (LoST)

Protocole généralement utilisé pour acheminer les appels en fonction de l’emplacement. En ce qui concerne le service 9-1-1PG, LoST est utilisé comme protocole pour les fonctions d’acheminement des appels d’urgence et les fonctions de validation de l’emplacement.

  • Répertoire d’adresses municipales principal (RAMP)

Base de données contenant des noms de rues et des numéros de maisons, utilisée pour définir les zones de services d’urgence et leurs numéros de services d’urgence afin de permettre l’acheminement approprié des appels au service 9-1-1.

  • National Emergency Number Association (NENA)

Organisation professionnelle qui se concentre uniquement sur les questions portant sur les politiques, la technologie, les opérations et la formation relatives aux appels au service 9-1-1.

  • NENA i3

NENA i3 introduit le concept d’un réseau IP des services d’urgence gérés (ESInet), qui est conçu comme un interréseau IP (un réseau de réseaux) partagé par tous les organismes pouvant être concernés en cas d’urgence.

  • Service 9-1-1 de prochaine génération (9-1-1PG)

Le service 9-1-1PG est un système sur protocole Internet (IP) composé de réseaux IP des services d’urgence gérés (ESInet), d’éléments fonctionnels (applications) et de bases de données qui reproduisent les fonctions et fonctionnalités du service 9-1-1 évolué traditionnel. Il offre également des capacités supplémentaires. Le service 9-1-1PG est conçu pour fournir un accès aux services d’urgence à partir de toutes les sources de communication connectées ainsi que des capacités de données multimédias pour les centres d’appels de sécurité publique (CASP) et d’autres organismes de sécurité publique.

  • Services essentiels 9-1-1 de prochaine génération (SEPG)

Gamme de services de base requise pour traiter un appel au service 9-1-1 à partir d’un ESInet. Comprend le serveur mandataire d’acheminement des services d’urgence, les fonctions d’acheminement des appels d’urgence, les fonctions de validation de l’emplacement, et plus encore. Les « services essentiels 9-1-1 de prochaine génération » désignent les services, et non le réseau sur lequel ils fonctionnent. Consultez la section sur le réseau IP des services d’urgence.

  • Réseaux d’origine

Réseau à l’origine d’un appel au service 9-1-1. Comprend le réseau d’accès et le réseau d’appels. Généralement exploité par des fournisseurs ou d’autres prestataires de services.

  • Presence Information Data Format – Location Object (PIDF-LO)

Fournit des moyens souples et polyvalents de représenter des renseignements sur l’emplacement dans un en-tête SIP à l’aide d’un schéma XML.

  • Fonction d’acheminement des politiques

Composante fonctionnelle du serveur mandataire d’acheminement des services d’urgence qui détermine le prochain saut dans l’itinéraire de signalisation du SIP à l’aide de la zone géographique limite d’acheminement de la politique des données SIG dans laquelle une autorité responsable du 9-1-1 s’occupe de la maintenance.

  • Centre d’appels de la sécurité publique (CASP)

Entité chargée de recevoir les appels au service 9-1-1 et les notifications d’événements pour une zone géographique définie et de traiter ces appels conformément à une politique opérationnelle précise.

  • CASP primaire

CASP vers lequel les appels au service 9-1-1 sont acheminés directement.

  • CASP secondaire

CASP auquel les appels au service 9-1-1 sont transférés à partir d’un CASP primaire.

  • Public Safety GeoExchange (PSGX)

Utilitaire logiciel de sécurité publique conçu pour échanger des données SIG du service 9-1-1PG entre les fournisseurs officiels et l’agrégateur de données du service 9-1-1PG désigné. Voici les principales caractéristiques de l’utilitaire PSGX :

  1. Vérification de l’intégrité des données dans le cadre du processus d’échange.
  2. Possibilité de pousser ou de tirer automatiquement des transactions ou des jeux de données complets entre le fournisseur et l’intégrateur.
  3. Mécanismes permettant de signaler des problèmes au fournisseur et d’aviser l’intégrateur des changements.
  • Type de service

Définition large pour décrire les différents types de réseaux d’origine (par exemple, les réseaux sans fil, filaires, câblés ou IP). Les appels peuvent être classés selon leur type de service.

  • Interface spatiale

Interface de réplication de données normalisée servant à publier des données SIG dans des éléments fonctionnels qui utilisent des données SIG, comme les fonctions d’acheminement des appels d’urgence, les fonctions de validation de l’emplacement ou les services de bases de données cartographiques.

Ce billet a été écrit en anglais par David Hamilton et peut être consulté ici.

Article précédent
Comment les SIG et la science citoyenne peuvent-ils lever le voile sur les tornades canadiennes?
Comment les SIG et la science citoyenne peuvent-ils lever le voile sur les tornades canadiennes?

Le Northern Tornadoes Project combine l’utilisation des SIG et de la science citoyenne pour améliorer la dé...

Article suivant
9-1-1PG : un facteur de changement majeur en matière de sécurité publique
9-1-1PG : un facteur de changement majeur en matière de sécurité publique

On s’attend à ce que le service 9-1-1PG sauve plus de vies, et les systèmes et services SIG constituent une...