La saison des inondations signifie suivi, préparation et intervention

April 24, 2020

Sécurité publique Canada déclare que les inondations constituent la catastrophe naturelle la plus fréquente au Canada. Et figurent parmi les plus coûteuses. Les inondations se classent en tête des « investissements d’adaptation », c’est-à-dire des dépenses visant à atténuer les risques, selon l’infographie récemment publiée par le Bureau d’assurance du Canada. Mais beaucoup s’accordent à dire que les avantages dépassent largement les coûts.

Dans la foulée de l’après-coronavirus, les dirigeants gouvernementaux et les économistes seront plus que jamais à court de fonds publics. Les prévisions, la préparation et les interventions en cas d’inondation seront bientôt omniprésentes dans nos communautés.

Afin de mieux suivre la situation, les autorités ont mis en place des systèmes de surveillance de l’eau. Par exemple, Service Nouveau-Brunswick, a lancé le site de surveillance du fleuve pour permettre l’accès aux données sur la prévision des inondations. Construit avec l’interface API d’ArcGIS pour JavaScript, ce service collaboratif a vu le jour grâce aux efforts concertés de Civic Tech Fredericton, d’Environnement Canada, de Service Nouveau-Brunswick, du ministère de la Sécurité publique, de l’Organisation des mesures d’urgence ainsi que du ministère de l’Environnement et des administrations municipales. « Le nombre d’organisations qui fournissent des données et contribuent aux efforts pour rendre le site de surveillance du fleuve accessible au public est incroyable. Il s’agit de notre site web mobile le plus populaire. Nous constatons actuellement une augmentation de l’activité sur les appareils mobiles de 77 % », a affirmé Bernie Connors, ingénieur en géomatique à Service Nouveau-Brunswick.

« Le site web mobile de surveillance du fleuve affiche les mesures et les prévisions relatives aux niveaux d’eau de 25 emplacements. Il est entièrement mobile et basé sur un navigateur pour en faciliter l’utilisation par nos citoyens, et permet aux communautés ainsi qu’aux premiers répondants d’obtenir une connaissance de la situation quant aux risques potentiels d’inondation. »

La nouvelle solution de gestion des opérations d’urgence constitue un autre moyen à mettre de l’avant pour améliorer la connaissance de la situation d’une communauté. De la même manière que l’application de surveillance des inondations du Nouveau-Brunswick, cette solution peut aider à dégager les répercussions potentielles des inondations. Elle offre plusieurs avantages sur le plan des interventions et des stratégies : des modèles ArcGIS préconfigurés qui prennent en charge les principaux flux de travaux de gestion des opérations d’urgence, dont l’évaluation des dommages, les présentations, la gestion des effectifs, etc. Une liste des applications comprises dans l’ensemble est dressée ici.

Quelle que soit votre solution pour gérer les catastrophes naturelles ou liées au climat, il est primordial qu’elle communique des données pour passer à l’action.

Ce billet a été écrit en anglais par Christine Potes et peut être consulté ici

Article précédent
Mes lectures : liste d’articles sur la gestion des urgences et la COVID-19
Mes lectures : liste d’articles sur la gestion des urgences et la COVID-19

David Hamilton, d’Esri Canada, suggère des articles d’actualité qui explorent les impacts de la COVID-19 su...

Article suivant
Trois points essentiels pour créer votre propre tableau de bord
Trois points essentiels pour créer votre propre tableau de bord

Paul Voegtle d’Esri Canada explique comment les tableaux de bord rapportent un récit de façon convaincante ...