Un entretien avec Erica Corbett, formatrice certifiée d’Esri Canada

August 17, 2020

Dans le présent billet de blogue, je veux vous présenter l’une de nos formatrices certifiées ArcGIS, Erica Corbett. Apprenez à connaître Erica et découvrez ce qui lui plaît dans l’enseignement d’ArcGIS. Elle révèle également dans une brève vidéo les cinq principales raisons pour lesquelles vous devriez envisager de suivre l’un des cours qu’elle donne.

Depuis combien de temps travaillez-vous pour Esri Canada?

J’ai commencé à travailler à Vancouver comme analyste SIG associée en juillet 2018 après avoir obtenu mon diplôme du Centre of Geographic Sciences (COGS). Au cours de ma première année dans l’entreprise, j’ai occupé plusieurs postes, notamment au sein de l’équipe d’assistance technique pour les ordinateurs de bureau, de l’équipe d’assistance technique aux entreprises, de l’équipe Formation nationale et de l’équipe des services-conseils. Je suis maintenant la formatrice de la région de l’Atlantique au sein de l’équipe Formation nationale, dans ma ville natale, Halifax.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans l’enseignement?

J’aime interagir avec les gens, établir des relations et travailler directement avec les clients. J’aime entendre parler des différentes façons dont nos clients appliqueront le matériel de formation dans leur travail au quotidien. Comme vous pouvez l’imaginer, un cours de SIG réunit des gens de tous les secteurs d’activité. Ça devient intéressant quand tout le monde commence à collaborer dans la classe et à apprendre des flux de travaux les uns des autres.

Quel est votre cours préféré?

Migration entre ArcMap et ArcGIS Pro est l’un de mes préférés. Ce cours attire de nombreux utilisateurs expérimentés. Souvent, les participants apportent des flux de travaux très précis et des questions très pointues, que j’aime approfondir. C’est amusant de voir la surprise sur le visage des participants lorsqu’ils découvrent la rapidité d’ArcGIS Pro, la grande facilité de certains flux de travaux (par exemple, la création de plusieurs mises en page dans un seul projet), les améliorations apportées par les nouveaux outils par rapport aux anciens ou les possibilités offertes par le travail avec des données 2D aux côtés des données 3D.

Qu’est-ce qui préoccupe souvent les utilisateurs lors de la migration vers ArcGIS Pro?

La migration des scripts personnalisés conçus pour ArcMap est toujours une préoccupation. En effet, ArcMap utilise la version 2 de Python, tandis qu’ArcGIS Pro utilise la version 3. Ce n’est qu’un exemple de ce que nous allons aborder en classe pour simplifier vos flux de travaux de migration. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce cours, n’hésitez pas à regarder la vidéo suivante, qui présente les cinq principales raisons de vous y inscrire.

Le cours mentionné par Erica est offert dans notre calendrier régulier dans différents fuseaux horaires. Consultez les détails du cours et les classes à venir en cliquant sur ce lien, et inscrivez-vous dès maintenant : Migration entre ArcMap et ArcGIS Pro.

Si les dates et heures proposées ne correspondent pas à vos disponibilités, veuillez communiquer avec nous pour discuter d’autres options.

Ce billet a été écrit en anglais par Carole Arseneau et peut être consulté ici.

Article précédent
La Ville de Truro améliore la communication et la participation du public grâce aux SIG
La Ville de Truro améliore la communication et la participation du public grâce aux SIG

Une petite ville de Nouvelle-Écosse avec deux employés affectés aux SIG améliore le partage d’information e...

Article suivant
Quatre bonnes raisons d’utiliser les fonds de carte vectoriels
Quatre bonnes raisons d’utiliser les fonds de carte vectoriels

Vous utilisez toujours un fond de carte matriciel? Voici quatre raisons d’opter pour un fond de carte vecto...

×

Restez à l’affut des dernières nouvelles dans le blogue d’Esri Canada.

Prénom
Nom
Langue préférée
Milieu scolaire et recherche
Bulletins techniques
Nouvelles et mises à jour
J’accepte de recevoir des courriels pertinents d’Esri Canada.
Merci.
Error - something went wrong!