La Conférence des utilisateurs d’Esri selon #GeoCanucks – reprise

July 31, 2015

Vous n’avez pas pu assister à la Conférence des utilisateurs d’Esri 2015 à San Diego? Découvrez ce qui a fait sensation cette année selon quatre représentants d’Esri Canada qui se sont rendus sur place. Au programme : une nouvelle application pour drones, un rap sur les cartes récits et une méthode de développement éclair d’applications.

L’an dernier, j’ai demandé à quatre de mes collègues d’Esri Canada de me raconter ce qui les avait fascinés, inspirés et laissés sur leur faim à la Conférence des utilisateurs d’Esri de San Diego. J’avais alors publié leurs réponses dans ce billet. Cette année, j’ai joint un nouveau groupe de quatre personnes, soit Janice Demont, Mark Ho, David McChesney et Karen Stewart – des collègues canadiens de partout au pays occupant divers rôles et ayant des bagages d’expérience variés –, pour connaître leurs impressions au sujet du pèlerinage annuel des utilisateurs d’ArcGIS vers le sud de la Californie. Voici leurs témoignages.

Janice DeMont, Représentante au bureau
Bureau d’attache : Halifax (Nouvelle-Écosse)

  1. Mon expérience de la Conférence des utilisateurs d’Esri en 10 mots ou moins.
    Inspirante, enrichissante, endiablée et très amusante!
  2. Je suis venue, j’ai vu, je suis devenue accro...
    De l’application ArcGIS pour drones. L’avenir est stimulant!
  3. Je n’oublierai jamais…
    Le rap sur les cartes récits pendant la séance de présentation express d’applications, lors de la séance plénière.

    Employés d’Esri sur scène à la séance plénière, lors de la séance de présentation express d’applications.

  4. Je regretterai toujours...
    De ne pas avoir été en compagnie de ma collègue Julie Montgomery, de la région de la capitale nationale, lorsqu’elle a rencontré Jack Dangermond dans la rue et qu’elle a eu l’occasion de lui parler.

Mark Ho, Spécialiste des solutions techniques
Bureau d’attache : Toronto (Ontario)

  1. Mon expérience de la Conférence des utilisateurs d’Esri en 10 mots ou moins.
    Extraordinaire.
    Stimulante.
    Revigorante.
    Inpirante.
    Ultramotivante.
    Crevante.
  2. Je suis venu, j’ai vu, je suis devenu accro...
    Des drones! Présentée lors de la séance plénière, la capacité d’utiliser les véhicules aériens sans pilote pour saisir de l’imagerie et des entités 3D est une révolution. Elle réinventera la façon dont les organisations peuvent collecter des données rapidement et à faible coût. C’est renversant.

    Une nouvelle application ArcGIS de cartographie pour drones a été présentée lors de la séance plénière. Ci-dessus, une mosaïque créée par l’application en moins de 90 minutes, à l’aide de l’imagerie fixe saisie par un drone à une résolution de 2,54 cm (1 po).

  3. Je n’oublierai jamais…
    La galerie d’art cartographique. Rien ne m’anime autant que la vue d’une centaine de cartes attrayantes fixées aux murs. Chaque fois que je visite la galerie, je me rappelle pourquoi je suis passionné par les SIG. C’est une superbe cartographie qui raconte des histoires captivantes. Vive les cartes!
  4. Je regretterai toujours...
     De ne pas avoir voté à temps pour mon application préférée de la séance de présentation express. Un gros bravo aux « rappeurs des cartes récits » pour vos rimes du tonnerre!

David McChesney, Directeur régional des ventes, région des Prairies
Bureau d’attache : Calgary (Alberta)

  1. Mon expérience de la Conférence des utilisateurs d’Esri en 10 mots ou moins.
    Vive la cartographie libre!
  2. Je suis venu, j’ai vu, je suis devenu accro...
    Du nombre important de solutions de cartographie de nos clients, de nos partenaires et de la grande famille Esri.
  3. Je n’oublierai jamais…
    Les exposés des clients portant sur l’eau, l'air, la terre et le feu lors de la séance plénière. Ils abordaient un thème très cher à l’industrie, l’environnement, qui joue un rôle clé dans la préservation de notre planète.
    Anthony Burgon (à gauche) et Anthony Griffiths (à droite) démontrent comment ArcGIS a permis d’améliorer la méthode de gestion des feux de brousse par l’État de Victoria, en Australie.
  4. Je regretterai toujours...
    De ne pas avoir pu mettre la main sur un jeu Etch A Sketch lors de la fête sur les rives de la baie du jeudi soir, et d’avoir manqué les séances Tribal GIS 2015. Il y avait tout simplement beaucoup trop de choses à voir cette année!

Karen Stewart. Responsable de secteur, Solutions destinées aux municipalités, Soutien des activités commerciales
Bureau d’attache : Vancouver (Colombie-Britannique)

  1. Mon expérience de la Conférence des utilisateurs d’Esri en 10 mots ou moins.
    Éducative
    Spectaculaire
    Révolutionnaire
    Innovante... et
    Ultra
    Complète
  2. Je suis venue, j’ai vu, je suis devenue accro..
    • D’ArcGIS Online pour les administrations municipales et des gabarits de mise en œuvre de modèles destinés à des administrations municipales entières. Saviez-vous qu’il y a plus de 100 modèles de solutions pour les administrations municipales et plus de 100 autres pour les services publics? Le meilleur dans tout ça, c’est qu’Esri les a mis au point en faisant appel à la collaboration des administrations pendant 5 ou 6 ans.
    • Ces modèles de solutions destinés aux administrations municipales ont quelque chose d’extraordinaire : dès que vous versez vos données dans ArcGIS Online, vous pouvez y accéder par l’intermédiaire de ces solutions qui répondent à des besoins précis (l’application Web pour stationnements publics, par exemple). Je crois que le nouveau modèle Crowdsource Reporter aura beaucoup de succès en très peu de temps.
    • Ces applications sont toutes accessibles à l’aide d’un compte ArcGIS Online pour organisation. Toutefois, si vous ne trouvez pas l’application répondant à vos besoins, vous avez toujours le choix d’en créer une en un éclair à l’aide du nouvel outil AppStudio for ArcGIS! Il s’agit d’un nouvel outil révolutionnaire qui transforme vos cartes en magnifiques applications mobiles pour Mac, iOS, Android, Windows et Linux.
  3. Je n’oublierai jamais…
    La vidéo d’ouverture de la conférence, présentée lors de la séance plénière : La géographie appliquée. Celle-ci commençait par un message fort qui donnait le ton à la conférence : « Notre Terre si précieuse, notre foyer – c’est notre seule richesse. Toute notre histoire a pris forme ici, sur la Terre, notre chez-nous. » J’ai trouvé ce message extrêmement touchant et inspirant. Nous sommes des gardiens de la Terre. Nous avons le pouvoir unique d’appliquer notre connaissance des SIG pour façonner le milieu qui nous entoure et ainsi faire naître l’espoir et transformer notre façon de voir le monde. Nous pouvons y arriver. Nous pouvons être le moteur du changement.
  4. Je regretterai toujours..
    De ne pas avoir pu passer plus de temps au salon des exposants. La conférence en entier dégage une énergie incroyable produite par les activités d’apprentissage, la collaboration, le réseautage et la rencontre d’autres spécialistes des SIG. Mais par-dessus tout, le salon des exposants est une occasion en or d’avoir des discussions de qualité. Ce salon est une composante si importante et si utile de la conférence. C’est l’endroit où les acteurs de l’industrie rencontrent les utilisateurs, où les partenaires rencontrent les partenaires, où les utilisateurs rencontrent les utilisateurs; c’est également où j’ai la possibilité de découvrir des projets novateurs, les dernières tendances et les plus récentes technologies. Le salon m’aide, à titre de responsable de secteur, à tracer la feuille de route des solutions destinées aux administrations municipales.
     

    Karen, au salon des exposants de la conférence, prend la pose avec Sam, la mascotte de Cityworks.

    Le salon des exposants est l’endroit où planifier des rencontres et des démos « à la volée » ou en « temps quasi réel ». En règle générale, ces rencontres sont l’un des volets les plus utiles de la conférence. À titre d’exemple, dans l’aire des solutions destinées aux administrations municipales, j’ai eu une excellente rencontre avec les gens d’Esri et d’Esri Pays-Bas à propos de la nouvelle initiative des collectivités intelligentes. Elle s’est révélée extrêmement utile pour moi, étant donné que je travaille à la mise en œuvre au Canada de la stratégie des collectivités intelligentes d’Esri. En un mot, la Conférence des utilisateurs d’Esri était si vaste que je n’ai pas eu le temps de faire ce que je voulais faire chaque jour – même en ne dormant que quatre heures par nuit.

Article précédent
Une expédition canadienne utilise une solution fondée sur ArcGIS pour suivre les icebergs
Une expédition canadienne utilise une solution fondée sur ArcGIS pour suivre les icebergs

Au printemps dernier, une équipe de scientifiques de l’Université Carleton s’est rendue au large de la côte...

Article suivant
Mises à jour des fonds de carte topographiques et d’imagerie pour juin
Mises à jour des fonds de carte topographiques et d’imagerie pour juin

Du nouveau contenu canadien a été ajouté aux fonds de cartes d’imagerie et topographiques du monde fournis ...