Les données ouvertes : une partie intégrante des cartes communautaires du Canada

February 29, 2016

Esri Canada compte sur les données ouvertes pour générer des fonds de carte topographiques et d’imagerie à jour, exacts et détaillés. Les données ouvertes sont bien plus qu’un bon complément au Programme de cartes communautaires canadiennes : elles sont un facteur clé de la réussite du programme.

Le Programme de cartes communautaires d’Esri Canada repose sur la contribution des utilisateurs, qui permet de compléter nos fonds de carte topographiques et nos fonds de carte d’imagerie. Les données publiées sont fournies par des organisations qui se sont jointes au programme en signant une entente de participation. Esri Canada se sert également de données ouvertes afin d’améliorer les fonds de carte. Bien plus qu’un simple complément, les données ouvertes jouent un rôle important dans la création des fonds de carte topographiques et d’imagerie. En fait, nous préférons les données accessibles grâce à des programmes de données ouvertes plutôt que les données fournies en vertu d’ententes signées, car nous pouvons utiliser les données ouvertes comme bon nous semble et elles sont aussi à la disposition de toute la communauté SIG.

Section du fond de carte topographique du monde, qui a été créé à l’aide de données ouvertes publiées par la Ville de Burlington et la Province de l’Ontario.

À l’échelle nationale, le gouvernement du Canada met ses données topographiques à la disposition du public sur un portail de données ouvertes sans frais ni restrictions. Ce sont ces données qui ont servi à créer les séries de cartes topographiques aux échelles 1/50 000 et 1/250 000. (En passant, ces cartes sont facilement accessibles à partir de cette carte Web qui montre chaque feuillet. Cliquez sur un feuillet de carte pour afficher une fenêtre contextuelle. Celle-ci contient un lien de téléchargement direct vers le feuillet choisi.) Ces données sont également utilisées dans le cadre du Programme de cartes communautaires pour créer des fonds de carte lorsqu’il n’y a pas de données plus détaillées provenant d’autres sources. Certaines provinces ont accordé un accès libre à une partie (par exemple, la Colombie-Britannique) ou à la totalité (par exemple, la Nouvelle-Écosse) de leurs données de fonds de carte. Ces jeux de données ont été utilisés seuls ou en tant que sources de données supplémentaires lors de la cartographie de communautés ayant fourni leurs propres données.

Vous trouverez ci-dessous la liste des actuels participants au Programme de cartes communautaires qui ont rendu leurs données accessibles à tous. La quantité de données offertes varie d’un participant à l’autre; certains participants n’ont publié que trois ou quatre couches, tandis que d’autres en ont publié des centaines. Beaucoup de sites de données ouvertes appliquent la licence du gouvernement ouvert. Cette licence permet essentiellement aux utilisateurs de faire tout ce qu’ils veulent avec les données, à condition d’en mentionner la source. D’autres sites de données ouvertes ont leur propre licence, qui pourrait être plus restrictive. Vous devriez toujours vérifier la licence du site que vous consultez pour vous assurer d’avoir le droit d’utiliser les données fournies comme vous le prévoyez.

Il est à noter que les données de ces participants n’ont pas encore toutes été publiées dans le fond de carte topographique du monde. Certains jeux de données font partie des travaux en cours et devraient être publiés bientôt. Pour de plus amples renseignements, consultez notre carte illustrant le progrès des cartes communautaires. Par ailleurs, il y a beaucoup d’autres sites de données ouvertes communautaires qui ne sont pas accessibles grâce au Programme de cartes communautaires, mais que nous prévoyons utiliser plus tard. Si vous connaissez une communauté avec des données de fonds de carte ouvertes, communiquez avec nous, et nous l’inclurons dans notre file d’attente.

Participants fournissant des données ouvertes pour les cartes communautaires

Canada

 Colombie-Britannique

 Alberta

 Saskatchewan

Manitoba

Ontario

 Québec

Nouveau-Brunswick

 Île-du-Prince-Édouard

Nouvelle-Écosse

 Territoires

Ce billet a été révisé le 17 mars 2016.

Article précédent
Application du mois de mars : Carte interactive des minéraux de l’Alberta
Application du mois de mars : Carte interactive des minéraux de l’Alberta

Apprenez-en davantage sur notre application du mois de mars, la carte interactive des minéraux de l’Alberta...

Article suivant
Marathons de programmation : Mississauga et Calgary, villes hôtesses de compétitions des meilleures applications de données ouvertes
Marathons de programmation : Mississauga et Calgary, villes hôtesses de compétitions des meilleures applications de données ouvertes

C’est à leur utilisation que les données ouvertes acquièrent de la valeur.