Quatre conseils pour assurer le succès d’un programme de données ouvertes

March 2, 2016

En raison de tous les facteurs à prendre en considération, il semble que prendre les rênes d’une initiative de données ouvertes n’est pas une mince affaire, et il serait trop simple de penser que cette responsabilité se limite à publier de l’information sur un portail en ligne. Dans cette dernière tranche de notre série de billets sur les données ouvertes, nous donnons quatre conseils qui vous aideront à lancer votre programme de données ouvertes.

Vous disposez de données ouvertes, d’outils pour les diffuser et de l’autorisation nécessaire pour publier votre catalogue dans le site que vous avez préparé. Cependant, comment comptez-vous assurer le succès de votre initiative de données ouvertes à long terme?

Ne vous limitez pas à simplement publier vos données ouvertes sur un site Web, et pensez à élaborer un programme qui aidera votre organisation à atteindre ses objectifs en toute transparence et dans l’esprit de la responsabilisation, tout en favorisant la participation citoyenne.

Le mouvement des données ouvertes prend lentement de l’ampleur, mais ce concept reste encore plus ou moins une nouveauté pour beaucoup d’organisations. Et les ressources pouvant guider vos efforts n’abondent pas. Cependant, nous pouvons nous inspirer des succès qu’ont connus des organisations canadiennes pionnières qui ont lancé des programmes de données ouvertes.

L’an passé, la revue Public Sector Digest a publié une étude intitulée Open Cities Index, qui compare les programmes de données ouvertes de 34 municipalités réparties partout au Canada. On y note que les municipalités dont le programme constitue une réussite partagent deux caractéristiques : un leadership et un financement bien établis.

Rien de surprenant, puisque nous parlons là des deux ingrédients essentiels de tout projet réussi. Reste alors un autre facteur important : la volonté de l’organisation de bien établir, en effet, le leadership et le financement nécessaires au succès de son programme de données ouvertes.

Voici quelques autres pistes à suivre pour la mise en place de votre programme de données ouvertes :

1) Établissez votre plan et vos objectifs par la participation

Un bon plan définit clairement les cibles. Le même principe s’applique à votre programme de données ouvertes. Une fois bien armé de votre plan, invitez le public, les développeurs et les membres de votre organisation à vous faire part de leurs opinions. Ainsi, vous comprendrez mieux les attentes des gens et les façons dont ils désirent utiliser les données. Commencez par demander quels types de données ouvertes devraient figurer sur le site et comment les structurer.

Une fois que vous êtes prêt, lancez un projet pilote afin d’obtenir des commentaires. C’est exactement ce qu’a fait la région municipale de Halifax en organisant un concours de développement d’applications afin dֹ’amener le public à participer et à prendre goût au développement d’applications intégrant les données ouvertes. Non seulement ce concours a-t-il moussé la publicité de Halifax, mais il a également permis à la Ville de nouer des relations avec les membres de la communauté régionale de développeurs et de profiter de leurs contributions essentielles à son plus récent catalogue de données ouvertes.

Halifax a créé une vidéo diffusée sur YouTube qui présente les résultats de son concours de développement d’applications, Apps4Halifax.

Les marathons de programmation constituent un autre exemple de concours « d’essais ». Rien de mieux que cette méthode d’appel à la participation pour montrer comment les données ouvertes stimulent la croissance économique d’une communauté. Donnez aux développeurs accès aux renseignements nécessaires, et ils seront en mesure de mettre au point des applications et des solutions sur le Web. Jetez un œil sur les marathons de programmation qui se sont déroulés à Mississauga et à Calgary.

2) Optez pour ce qui est simple et intuitif

Rendez votre site accueillant : il ne doit pas avoir l’air d’être bâti par des spécialistes des TI et SIG et de s’adresser seulement à d’autres spécialistes du même domaine. Bien sûr, les attributs de jeux de données et les listes d’API doivent y figurer, mais ça ne signifie pas qu’il doit sembler inaccessible et compliqué et exclure les novices en matière de technologie. Esri propose tout un catalogue d’exemples que vous pouvez consulter pour trouver de l’inspiration. Pour rendre passionnante la consultation de votre site, rien de mieux que de montrer des applications développées à partir de vos données ouvertes. Suivez l’exemple de la Ville de Brampton et de son catalogue de données ouvertes. Plaisant à voir, facile à utiliser, ce site Web fait notamment bon usage de belles icônes et comprend une section dressant la liste des mises à jour.

Le catalogue de données ouvertes de la Ville de Brampton permet d’effectuer des recherches par catégorie et de voir les jeux de données comprenant l’information la plus récente.

3) Veillez à ce que les employés à l’interne profitent également des données ouvertes

Vous vous adressez principalement au grand public, mais n’oubliez pas que les employés à l’interne peuvent également tirer d’immenses avantages de votre programme de données ouvertes. Demandez à vos collègues et aux autres services de votre organisation de vous faire part de leurs commentaires, de leurs idées et de leurs suggestions, et faites-leur comprendre l’atout que représente le partage de l’information au moyen d’un portail Web. Un tel outil pourrait réduire, voire éliminer le nombre de demandes pour certains renseignements.

Un groupe de municipalités et de cantons au sein du secteur de West Parry Sound, en Ontario, se sont servis d’un portail de ce type (à titre de géodatabase centrale) pour y intégrer leurs données ouvertes et les publier sur une carte interactive en ligne. Les membres du personnel à l’interne recherchent et extraient maintenant par eux-mêmes l’information publique plutôt que de la demander à différents services (apprenez-en davantage sur l’initiative de communauté intelligente du secteur de West Parry Sound). Petite remarque : si une communauté abritant une aussi petite population (environ 7800 ménages) peut arriver à ce genre de résultat, ce sera aussi facile pour vous.

4) Fixez des objectifs de productivité

Selon l’étude Open Cities Index, les mesures constituent l’élément commandant la plus grande amélioration en ce qui concerne les programmes de données ouvertes qu’elle a examinés. En d’autres mots, beaucoup de municipalités ont du mal à mesurer avec précision l’incidence de leurs programmes. Pour éviter ce problème, fixez quelques objectifs avant de lancer votre site. En fin de compte, vous devez être apte à mesurer les économies de temps et d’argent, et, par conséquent, il faut établir avec vos collègues des prévisions tablant sur l’amélioration de certains éléments après le lancement du programme. Par exemple, depuis le lancement, y a-t-il eu une réduction du nombre d’appels aux employés municipaux consistant en demandes d’information? Les SIG et les autres services reçoivent-ils moins de demandes de renseignements? Vous mettrez ainsi un chiffre sur la rentabilité du programme pour votre organisation.

Enfin, si vous organisez un concours de développement dֹ’applications ou un marathon de programmation, faites un rapport de suivi de la participation (nombres d’applications créées, nombre de votes obtenus par les applications, nombre de visites sur la page Web du concours, etc.). Renseignez-vous sur les développeurs et sur le succès de leurs applications. Par-dessus tout, efforcez-vous de faire connaître vos réalisations au public et aux membres de votre organisation, de sorte à maintenir le cap et à alimenter le flot de données ouvertes.

Les quatre conseils donnés ci-dessus ne rendent pas compte de tout, mais ils constituent un bon point de départ. Si vous avez d’autres idées qui ont fonctionné pour vous ou d’autres personnes, nous aimerions les connaître. Partagez-les avec nous en laissant un commentaire ci-dessous.

Article précédent
Mise à jour du fond de carte – mars 2016
Mise à jour du fond de carte – mars 2016

Découvrez du contenu canadien extraordinaire dans les dernières mises à jour des fonds de carte d’imagerie ...

Article suivant
Application du mois de mars : Carte interactive des minéraux de l’Alberta
Application du mois de mars : Carte interactive des minéraux de l’Alberta

Apprenez-en davantage sur notre application du mois de mars, la carte interactive des minéraux de l’Alberta...