SIG : abolir les barrières pour stimuler la collaboration au sein des entreprises de services publics

February 2, 2016

Dans le présent billet de blogue, Brian Bell, responsable du secteur des services publics à Esri Canada, nous fait part de ce qu’il a retenu du congrès EDIST 2016, un événement important qui a réuni des centaines de chefs de file du secteur de l’électricité ontarien. Cet événement était centré sur la COLLABORATION, un thème en lien étroit avec la principale aspiration de notre entreprise : aider nos clients à abolir les barrières au sein de leur organisation à l’aide d’un SIG.

Plus tôt ce mois-ci, j’ai représenté Esri Canada au cours d’un important événement organisé par l’Electricity Distributor’s Association of Ontario, le congrès EDIST. Le congrès et l’exposition EDIST (Electricity Distribution, Information Systems & Technology) ont attiré comme toujours de nombreux participants, parmi lesquels des centaines de dirigeants des niveaux supérieur et intermédiaire du secteur florissant de l’électricité en Ontario. Pendant trois jours, ceux-ci ont pu interagir, partager leurs connaissances et consolider leur réseau.

Depuis 10 ans que je travaille à Esri Canada, nous avons toujours participé au congrès EDIST, et je m’attendais à ce que l’accent soit mis, comme ce fut principalement le cas au cours des années précédentes, sur les systèmes d’alimentation électrique et sur les détails techniques de la gestion et de l’exploitation de tels systèmes. Pourtant, l’événement de cette année a été radicalement différent. Si je devais le résumer en un seul mot, ce serait COLLABORATION.

Tout dans l’événement de cette année portait la marque d’un besoin profond d’une plus grande collaboration, d’un partage et d’une simplification des processus d’échange de renseignements entre personnes, technologies et sociétés, lesquels sont de plus en plus complexes dans le secteur des services publics. Presque chaque conversation à laquelle j’ai participé portait sur le besoin de simplifier les interactions entre les équipes et les systèmes et de faciliter l’accès à l’information tout en le rendant plus efficace. Étant témoin de cette tendance, je ne pouvais m’empêcher de penser à quel point elle rejoignait une de nos principales aspirations, celle d’aider nos clients à abolir les barrières à l’aide d’un SIG.

Que ces barrières soient commerciales, techniques, communicationnelles ou informationnelles, elles existent dans tous les environnements. Dans les premiers temps de l’utilisation des SIG comme systèmes de gestion géomatique de service public, nous désignions ces barrières sous le terme de silo d’information. Dans le principe, ces défis sont restés les mêmes, mais ils font désormais partie d’enjeux plus grands qui pèsent sur la manière d’exploiter les entreprises de services publics. À Esri, nous abolissons ces barrières grâce à un changement de paradigme dans la manière de gérer, de diffuser et de protéger les données d’entreprise. Nous appelons cette approche le SIG Web.

Aujourd’hui, le SIG Web d’ArcGIS constitue un outil exceptionnellement puissant qui permet de combattre ces barrières et de les abolir. Cette plateforme rassemble des systèmes existants et permet de diffuser l’information entre les équipes, les services et les organisations au profit d’une collaboration accrue.

La présentation que nous avons donnée lors du congrès EDIST avec l’un de nos clients, Entegrus Powerlines de Chatham, constitue un bon exemple de ce qu’un SIG Web peut apporter au secteur des services publics. Fondamentalement, un SIG Web a permis à Entegrus d’établir une stratégie de collaboration et de communication idéale pour s’attaquer efficacement aux défis qu’elle devait relever.

En utilisant ArcGIS Online et le programme ArcGIS for Outage Communications, Entegrus a centralisé de précieux renseignements provenant de ses systèmes clés et a considérablement amélioré ses communications sur les coupures de service au sein de son organisation et auprès de ses clients.

En améliorant la manière de collaborer et de communiquer des membres de l’équipe chargée des opérations sur divers supports technologiques, entre eux comme avec le reste de l’entreprise, Entegrus a réussi à concrétiser les trois principaux objectifs du programme :

  • augmenter la satisfaction des clients;
  • améliorer la transparence opérationnelle;
  • procurer des avantages aux actionnaires et aux clients.

Je ne m’attendais pas à ce que ma présentation soit aussi conforme à l’impression que m’a laissée le congrès EDIST dans son ensemble. Pourtant, ce fut le cas. Pour bien des entreprises de services publics, l’amélioration de la collaboration peut sembler une énorme tâche. Toutefois, les technologies modernes comme le SIG Web permettent d’atteindre rapidement cet objectif.

Article précédent
Conseils pour établir votre carte électorale municipale

Ce billet de blogue traite d’une méthode permettant aux organisations municipales de réviser leur carte éle...

Article suivant
Application du mois de février : Antris
Application du mois de février : Antris

Conçue grâce au programme de démarrage d’Esri, Antris permet aux organisations de surveiller facilement et ...