Une carte récit de la Ville de Guelph célèbre les 100 ans du poème In Flanders Fields

November 4, 2015

L’année 2015 marque le 100e anniversaire de la composition du célèbre poème de John McCrae, In Flanders Fields (Au champ d’honneur). John McCrae est né à Guelph, en Ontario, et la Ville de Guelph a récemment publié une carte récit célébrant la vie et l’œuvre la plus connue de ce soldat, poète et médecin. Apprenez ce qui a inspiré la création de cette carte récit et comment trois services de la Ville ont collaboré pour en faire une réussite.

Il y a deux ans, la Ville de Guelph a jeté les bases d’un projet spécial : une initiative visant à célébrer le 100e anniversaire du poème de John McCrae, In Flanders Fields (Au champ d’honneur). Guelph est le lieu de naissance du fameux soldat, poète et médecin, et la Ville voulait absolument être prête à célébrer au bon moment le centenaire de son illustre poème.

Guidée par un comité de direction, la Ville a planifié et organisé les initiatives communautaires Flanders Fields à 100, qui consistent en une série d’événements et de projets célébrant M. McCrae, ainsi que son œuvre In Flanders Fields, poème que des générations d’élèves canadiens ont étudié chaque automne. Jusqu’à maintenant, ces initiatives ont abouti aux résultats suivants : une nouvelle exposition permanente portant sur la vie de McCrae à la McCrae House, musée dirigé par la Ville; une exposition-concours présentant des œuvres inspirées du poème; et une statue de bronze érigée au Guelph Civic Museum.

Le lieutenant-colonel John McCrae (à gauche). La McCrae House (à droite), lieu de naissance de John McCrae à Guelph, maintenant devenue un musée. Source des photos : Guelph Museums.

Une autre initiative particulièrement intéressante pour les spécialistes des SIG est le Journal cartographique des 100 ans d’In Flanders Fields, que la Ville a publié en septembre dernier. Développée par le service d’informatique de la Ville de Guelph en collaboration avec l’organisme Guelph Museums, cette carte récit retrace l’histoire de John McCrae et relate les événements qui ont inspiré le poème.

Le Journal cartographique des 100 ans d’In Flanders Fields comprend des faits historiques et des photos d’archive provenant du musée de la Ville. Il donne des détails sur les jeunes années de McCrae à Guelph.

Cette application fondée sur ArcGIS Online brosse un portrait fascinant de la vie de John McCrae. Elle révèle les origines et la portée de son poème en faisant vivre au visiteur une expérience interactive et multimédia amalgamant des cartes historiques, des photos, une chanson et des documentaires de l’Office national du film du Canada. Cette carte récit présente également des documents originaux archivés : journaux intimes et croquis de M. McCrae. Mais la pièce la plus intéressante est certainement la version du poème griffonnée par l’auteur, pièce datant de 1915.

Un documentaire est intégré à une des sections de la carte récit et, vers la fin, le visiteur peut signer un livre d’invités d’un nouveau genre.

L’idée de publier une telle carte récit a germé pendant l’édition 2014 de la Conférence des utilisateurs d’Esri Canada à Toronto. Les employés de la Ville qui étaient présents ont assisté à une démonstration explorant le concept de carte récit. Ils ont parlé de ce qu’ils ont vu avec leurs collègues des Guelph Museums et du service d’informatique, et ils ont eu cette idée : ne pourrait-on créer une carte récit commémorant McCrae et son poème dans le cadre d’une initiative Flanders Fields at 100? Les membres du personnel chargés des SIG, transportés d’enthousiasme, ont accepté le projet. Reprenons cette citation des propos de Mme Tammy Adkin, directrice des Guelph Museums, tirée du communiqué de presse annonçant le lancement de la carte récit :

« Il est merveilleux de voir à quel point les technologies émergentes contribuent à approfondir notre compréhension de l’histoire. Nos collègues aux services informatiques, en lançant ce projet, ont fait preuve d’un enthousiasme contagieux. »

Ce n’est donc pas une surprise que l’idée ait bientôt fait son chemin parmi les analystes SIG, les membres du personnel des Guelph Museums et les spécialistes de l’informatique. Après beaucoup de planification, tous ont collaboré à cet effort coordonné de différents services visant à développer une application racontant l’histoire du poème et de son auteur.

L’entente de licence d’entreprise que la Ville a conclue avec Esri Canada a permis au personnel affecté aux SIG d’attribuer aux employés à l’interne des rôles et des groupes dans ArcGIS Online. Résultat : un processus grandement facilité de création, de révision et d’édition. Le personnel des Guelph Museums a tissé les différents éléments racontant l’histoire, les spécialistes des SIG ont produit la carte récit, et le service des TI s’est occupé des questions de dorsale et de sécurité. La collaboration entre les spécialistes des SIG et des TI pendant le développement de la carte récit a aidé à définir et à peaufiner l’architecture du serveur et le modèle de sécurité du réseau, deux composantes essentielles à la réussite des solutions d’avenir reposant sur la technologie SIG.

Depuis son lancement le 8 septembre, la carte récit a fait l’objet d’un peu plus de 3000 vues uniques. Après le jour du Souvenir, nul doute que ce chiffre montera en flèche. Les réseaux de nouvelles CTV News, Global News, ainsi que des médias régionaux ont diffusé des reportages traitant de cette carte récit. L’initiative communautaire Flanders Fields at 100 a également été une réussite. Entre autres, elle a conduit cette année à une hausse de la fréquentation des musées de Guelph se chiffrant à 47 %.

La popularité de cette carte récit a inspiré à la Ville l’idée d’en créer d’autres à l’avenir afin de l’aider à promouvoir les sites et bâtiments historiques, et même les artistes et les studios de la communauté. Dֹ’autres cartes récits sont prévues, qui serviront à communiquer au public de l’information sur différents sujets : projets d’immobilisations, parcs et loisirs, protection des eaux souterraines, pour n’en nommer que quelques-uns.

Article précédent
Retour à la lumière grâce aux SIG et aux tableaux de bord opérationnels
Retour à la lumière grâce aux SIG et aux tableaux de bord opérationnels

Les réseaux publics de distribution d’électricité ne peuvent jamais garantir un service sans interruption.

Article suivant
Démarquez-vous au Codefest de Waterloo : ajoutez des cartes à vos applications
Démarquez-vous au Codefest de Waterloo : ajoutez des cartes à vos applications

Nous souhaitons vous aider à mettre en valeur votre application mobile lors du Codefest de Waterloo, les 24...